Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Pierre de Calan

De Wikiberal
Pierre de Calan
Chef d'entreprise

Dates 1911 - 1993
Pierre de Calan.jpg
Tendance Libéral classique
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Pierre de Calan

Pierre de la Lande de Calan ou Pierre de Calan, né le 18 janvier 1911 à Paris et mort le 15 janvier 1993, est un chef d'entreprise français. Il participa à la création de l'Aleps.

Présentation

Après un diplôme de l'école libre des sciences politiques en 1932 et un D.E.S. de droit public et d'économie politique en 1934, il passe par l'inspection des finances. Il est fait prisonnier en 1939-1945 mais est rapidement libéré. Après un passage par l'administration, il commence sa carrière dans le privé dans le textile, avant de travailler dans le secteur de la mécanique à la présidence de Babcock-Wilcox-Atlantique. Il rejoint ensuite le secteur bancaire et a été président directeur général de la Barclay's en France de 1974 à 1982.

Engagé dans le syndicalisme patronal, il deviendra secrétaire général du syndicat général de l’industrie cotonnière et vice-président du CNPF. C'est le concepteur de la « charte libérale » adoptée par le syndicat patronal en 1965 mais il échoue dans sa tentative d'accéder à la présidence.

Libéral classique, il participa à la création de l'Association pour la liberté économique et le progrès social (Aleps), un des premiers organismes œuvrant à la diffusion des idées libérales dans les dernières décennies.

Homme complet, il a écrit une pièce de théâtre, des ouvrages sur l'économie ou sur la religion chrétienne et collaborait à la Revue des deux mondes. Il a été membre de l'académie des sciences morales et politiques du 25 juin 1984 à sa mort.

Homme de foi, il essaya de concilier ses responsabilités patronales et la religion. Il insistait en particulier sur l'importance de la morale en économie, écrivant ainsi : « Pour que l’efficacité du capitalisme produise des fruits bénéfiques sans provoquer d’effets pervers, il est indispensable que les hommes responsables d’en assumer la bonne marche soient guidés par une morale. Et non seulement, il faut le redire, une morale de comportement — refuser les tricheries, les coups bas, les abus de droit ou de force —, mais une morale des finalités. Qu’ils aient une idée du bien commun, de la justice, du respect dû à tout être humain et qu’ils y conforment leurs décisions. […] Que ce soit comme auxiliaire ou comme substitut de la morale, le droit positif, édicté par le pouvoir législatif, appliqué par l’exécutif et le judiciaire, demeure l’instrument irremplaçable du nécessaire encadrement d’une économie capitaliste. » [1]

Il a reçu le prix renaissance de l'économie en 1982.

Citation

  • « Racine peint les hommes tels qu'ils sont ; Corneille, tels qu'ils devraient être, j'éprouve la tentation de dire que les libéraux sont raciniens et les socialistes cornéliens. Mais cette transposition ne convient pas. C'est par les mouvements de leur âme que Corneille entend élever hommes ou femmes jusqu'aux sommets de l'hé­roïsme ; c'est par la contrainte que les socialistes veulent conduire leurs sujets à la pratique de ce qu'ils proclament être la vertu. Comparant libéralisme et socialisme, ce n'est pas Racine et Corneille qu'il faut évoquer. C'est Racine et Savonarole. » (Pierre de Calan dans la Revue des deux mondes, 1983[2])

Notes et références

  1. Pierre de Calan, "Responsabilités du capitalisme", Revue des Deux Mondes, oct. 1980, p.86
  2. Pierre de Calan, "Avec ou contre l'homme", Revue des deux mondes, juin 1983

Ouvrages

  • 1948, Les cousins vraisemblables
  • 1959, Les Écrivains (pièce de théatre), avec Michel de Saint-Pierre, Grasset, 223p.
  • 1963, Renaissance des libertés économiques et sociales, Plon
  • 1965, Les professions, solutions à la crise du syndicalisme, Éditions France-Empire
  • 1966, Le coton et l'industrie cotonnière, PUF Que sais-je?, 128 pages
  • 1972, Interdit aux économistes
  • 1974, Les jours qui viennent.
  • 1975, Chère inflation, Éditions France-Empire, 270 pages
  • 1977,
    • a. Côme ou le désir de Dieu
      • traduction anglaise, Cosmas, or Love of God
    • b. Le patronat piégé, 224 pages, ISBN 2710315475
  • 1985, Inacceptable chômage, Dunod, préface de Michel Albert
  • 1991, Vous êtes tous des économistes
  • 1992, Les Mathématiques en économie. Apport ou invasion ?, Éditions universitaires, avec Émile Quinet

Bibliographie

  • 1995, P. Baudet, Notice sur la vie et les travaux de Pierre de La Lande de Calan, Publications de l’Institut de France, n° 9
  • 1998, Anne-Sophie de Poix, Pierre de Calan et l’entreprise (1911-1993), mémoire de maîtrise, dir. Alain Plessis et André Thépot, Université de Paris X Nanterre

Voir aussi

Lien externe

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.