Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Pouvoir d'achat

De Wikiberal

En économie, le pouvoir d'achat d'un revenu (salaire ou autre) est la capacité d'achat en termes de biens et services que permet ce revenu. En particulier, le pouvoir d'achat d’un ménage (personnes vivant sous un même toit) est la capacité d’achat que lui permet l’intégralité de ses revenus. Il dépend donc de la somme en question et du prix des biens et services.

La classe politico-médiatique française, toujours disposée à incriminer les très méchants patrons, leur attribue les hausses des prix alimentaires, et la perte subséquente de pouvoir d'achat. Or, ces prix augmentent partout dans le monde, pour des raisons lourdes qui dépassent nos frontières.

Les Indiens et les Chinois, entre autres peuples émergents, ont choisi de se nourrir comme les Occidentaux et en particulier, de manger de la viande. N'en auraient-ils pas le droit ? Par suite, le prix des céréales et du soja qui alimentent le bétail s'envole. Il faudra quelques années avant que l'offre augmente à son tour : plus de terres devront être consacrées aux céréales et au soja, avec des gains de productivité, et des OGM indispensables partout. Dans l'attente, les cours se tendent et la spéculation sur ces matières premières accentue la flambée. Les distributeurs français répercutent ces prix nouveaux sur les consommateurs. Les Français victimes de la mondialisation ? Mais cette même mondialisation fait aussi baisser les prix des vêtements, des ordinateurs, des machines domestiques : de ces bénéfices-là de la mondialisation pour le pouvoir d'achat, nul ne parle.

Autre facteur de hausse des prix agricoles : la passion écologique pour le bioéthanol. Les exploitants sont subventionnés par les États pour produire de l'alcool de maïs au lieu d'aliments pour le bétail. Mais les avantages du bioéthanol ne sont pas prouvés : pour produire du maïs, il faut de l'énergie carbonée qui devrait être déduite du bilan dioxyde de carbone global des biocarburants. Dans l'attente, ce sont les consommateurs mondiaux les plus pauvres, en Afrique surtout, grand importateur d'aliments, qui subissent les effets de ces biocarburants. Pour compliquer le tout, ajoutons-y une tendance lourde, également mondiale mais plus spécialement française, à fabriquer de la monnaie pour cacher le déficit public et la stagnation économique. Cette inflation monétaire se superpose à la hausse des prix mondiaux. Pour un homme politique, il est plus expédient d'incriminer les grandes surfaces que d'avouer la responsabilité de l'État lui-même dans les hausses de prix.

L'économie et le politique n'obéissent pas aux mêmes impératifs : ce dernier ment et l'autre beaucoup moins.

Voir aussi

Citations

  • N’oubliez jamais que le pouvoir d’achat dans une économie est la somme des revenus gagnés et de l’accroissement des dettes. Quand les revenus ne progressent pas ou pas assez, comme c’est le cas depuis des décennies, il faut, pour lutter contre le récession/déflation, produire de la dette, du crédit. (Bruno Bertez, L'AGEFI, 05/10/2015)
Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.