Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral en vous créant un compte avec une adresse email valide. N'hésitez pas!

Antoine Gentier

De Wikiberal
Antoine Gentier
Économiste

Dates
Tendance Free banking, école autrichienne
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Antoine Gentier

Antoine Gentier, né le 23 mars 1972 à Paris, est un économiste français.

Il a obtenu son doctorat en économie en 2001 à l'Université Paris Dauphine en soutenant sa thèse, "Analyse économique de la banque : stratégies de financement de la politique de crédit, réglementation et systèmes d’incitations". Durant cette période, il a participé aux discussions et aux travaux de recherche du Centre de Recherche Jean Baptiste Say, institut dirigé par le professeur Pascal Salin. Là, il a pu renforcer sa connaissance de la littérature libertarienne aux contacts d'autres libéraux comme Georges Lane, Philippe Nataf, Guido Hulsmann, Giuseppina Gianfreda, Nathalie Janson ou Bertrand Lemennicier.

En 2011, il co-dirige avec François Facchini le livre L’Ecole Autrichienne de A à Z reprenant et supplémentant le site internet « EAULI» (Ecole AUtrichienne en Ligne) en collaboration avec d'autres chercheurs comme Nathalie Janson ou François Facchini. Antoine Gentier a désiré marquer d'une touche particulière l'approche contemporaine de l’école autrichienne en économie en rédigeant ou en co-rédigeant les articles sur la Banque libre, le Capital, la Concurrence, la théorie des cycles économiques, l'Effet d’éviction, l'Effet Cantillon, l'Effet Ricardo, le Mal-investissement, le Libre échange, la Macroéconomie, la Monnaie, le Monopole, l'Offre de monnaie, la Politique monétaire, la Politique budgétaire, le Taux d’intérêt, le Travail...

De 2004 à 2006, Antoine Gentier était professeur des Universités à Grenoble. Depuis septembre 2006, il est Professeur des Universités en sciences économiques, à Aix-Marseille Université. Il est également directeur du Master "Business, Law and Economics" et directeur de la rédaction du journal des économistes et des études humaines, une revue scientifique dédiée à l'école autrichienne d'économie.

Ses domaines de recherche portent sur l'économie monétaire et bancaire, sur la gestion de la banque, sur l'analyse financière et bancaire de l’entreprise et de la banque, reprenant les apports de l'école autrichienne d'économie et du Free banking.

Publications

  • 2000, Liberté bancaire ou régulation par une autorité monétaire? Une comparaison de deux systèmes en longue période: —le Massachussetts (1803-1858)— la France (1800-1870), Journal des économistes et des études humaines, vol 10, n°1, mars, p. 110-156
  • 2003, Economie bancaire, Essai sur les effets de la concurrence et de la réglementation sur le financement du crédit, Editions Publibook Université, Paris
  • 2006,
    • a. Préface de la traduction du livre de Ludwig von Mises, Les problèmes fondamentaux de l’économie politique [Grundprobleme der Nationalökonomie], Editions de l’Institut Charles Coquelin
    • b. Liberté monétaire et liberté bancaire: une synthèse, In: Mathieu Laine, dir., L'Homme libre. Mélanges en l'honneur de Pascal Salin, Editions les Belles Lettres, Paris
    • c. Les origines monétaires de la crise de 1847: une analyse microéconomique du comportement de la Banque de France entre 1842-1849, Economie et Gestion, vol. 7, n° 1&2, janvier-décembre, p. 113-134
  • 2010, "Money Creation under the Gold Standard: The Origins of the Italian Banking Crisis of 1893", In: Patrice Baubeau et Anders Ögren, dir., Convergence and divergence of national financial systems: Evidence from the Gold Standards, 1871-1971, Pickering & Chatto, London
  • 2011, avec François Facchini (éditeurs), L’Ecole Autrichienne de A à Z. Edition Blurb, San Francisco. Articles rédigés ou co-rédigés: Banque libre, Chômage, Cycle, Droit de propriété, Effet Cantillon, Effet d'éviction, Effet Ricardo, Finance, Firme, Inflation, Mal-investissement, Monnaie, Monopole, Prix, Taux d'intérêt

Liens externes

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.
Outils personnels