Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Andorre

De Wikiberal

L’Andorre, en forme longue la Principauté d’Andorre, officiellement et en catalan Andorra et Principat d’Andorra, est un pays d’Europe du Sud sans accès à la mer, situé dans les Pyrénées entre l’Espagne et la France. Ses habitants sont les Andorrans et Andorranes.

  • Indice de liberté de la presse : 5ème place (2013)[1]

Le régime de l’Andorre est la coprincipauté parlementaire, héritage lointain du pareatge (paréage) de 1278, contrat de droit féodal, entre d'une part l’évêché d’Urgell en Catalogne et d'autre part le comte de Foix en France (puis les rois de France, puis les présidents de la république française)[2]. La première Constitution d'Andorre a été adoptée par référendum le 14 mars 1993, bien que le pays ait vécu des siècles sans aucune constitution et avec un « gouvernement » ultra-minimal. Cette adoption consacre de fait l'indépendance du pays et son entrée à l'Organisation des Nations unies. Pour les observateurs extérieurs, c'est plutôt le début de la prise du pouvoir par une classe politique qui tentera de "normaliser" le pays, quitte à lui faire perdre ses avantages traditionnels .

L’Andorre est considérée par certains enfers fiscaux comme un paradis fiscal, parce qu'elle ne lève pas d'impôt sur le revenu ou sur la fortune, qu'elle a seulement 2 % de fonctionnaires et qu’elle pratique une fiscalité légère. Enclavée dans les Pyrénées, elle n'a ni armée ni dépenses militaires. Sa stratégie politique a toujours été un jeu de balance entre ses deux puissants voisins ; sa stratégie économique repose sur le tourisme (sports d'hiver mais aussi tourisme de passage avec des prix plus bas qu'en Espagne ou en France, notamment sur le tabac et l'alcool), le secret bancaire (écorné depuis 2009) et une attractivité pour l'investissement (pratique de "prête-noms", prestanom).

L’Andorre est dans la zone euro, mais ne fait pas partie de l'Union européenne. Elle a adhéré à l'ONU en 1993.

Notes et références

  1. "Reporters sans frontière"
  2. De nombreuses coutumes d'origine féodale subsistent : ainsi, l'Andorre continue de payer au "seigneur" français la "qüèstia", impôt féodal (taille), ainsi que la dîme à l’évêque catalan. Le droit d'aînesse était encore en vigueur au XXe siècle.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.

Interro jer suite.png Accédez d'un seul coup d’œil au lexique des principaux termes du libéralisme.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.