Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Raymond Boudon

De Wikiberal
(Redirigé depuis Boudon)
Raymond Boudon
Sociologue

Dates 1934 - 2013
Raymond Boudon
Tendance Libéral classique
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Raymond Boudon
Catallaxia

Raymond Boudon, né à Paris le 27 janvier 1934 et mort le 10 avril 2013) est un sociologue français de renommée internationale, professeur émérite à l'Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) depuis 1978 jusqu'à sa mort.

Sa carrière commence en 1962 en tant qu'Attaché de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), puis comme Maître de recherche jusqu'en 1965, il oriente alors ses travaux sur la connaissance du social en utilisant des outils mathématiques.

Ses principaux thèmes de recherche portent sur des questions de mobilité sociale et de sociologie de l’éducation, de méthodologie et d’épistémologie des sciences sociales, de sociologie de la connaissance, de sociologie des sentiments moraux et des valeurs.

Raymond Boudon a été membre du comité de rédaction de L’Année sociologique (Paris), Rationality and Society (Chicago), Theory and Decision (Berlin), Revue suisse de sociologie (Berne), Thesis (Moscou). Il a été aussi directeur de la collection "Sociologies" aux Presses Universitaires de France (Paris), et membre du Comité de rédaction de la collection de philosophie des sciences Methodos (Barcelone).

Il était chercheur au CNRS, directeur du Centre d’Etudes Sociologiques et professeur à l’Université de Bordeaux et à l'Université de Paris-Sorbonne et il a travaillé étroitement avec un autre sociologue libéral français, François Bourricaud.

Parmi ses nombreux travaux de recherche, il a été un fervent défenseur de l'individualisme méthodologique qui regroupe l’ensemble des méthodes utilisées pour analyser des phénomènes sociaux comme la résultante d’actions individuelles.

Publications

de 1964 à 1969

  • 1964, commentaire du livre de Roger Daval, François Bourricaud, Yves Delamotte et Roland Doron, Traité de psychologie sociale. Tome I : Sciences humaines et psychologie sociale. Les méthodes, Revue française de sociologie, Vol 5, n°5-1, pp76-77
  • 1965, commentaire du livre de Roger Daval, François Bourricaud, Yves Delamotte et Roland Doron, Traité de psychologie sociale. Tome II : Recherches en psychosociologie appliquée, Revue française de sociologie, Vol 6, n°6-3, pp386-387
  • 1967, L'Analyse mathématique des faits sociaux, Paris, Plon
  • 1968, À quoi sert la notion de structure ? Essai sur la signification de la notion de structure dans les sciences humaines, Paris, Gallimard, 244 p.
    • Traduction en anglais en 1971, "Uses of Structuralism", London: Heinemann
  • 1969, Les méthodes en sociologie, Paris, Presses Universitaires de France,

de 1970 à 1979

  • 1971, La crise de la sociologie, Paris/Droz, 326 p. (Recueil d’articles).
  • 1973, L’inégalité des chances, Paris, Armand Colin, 236 p.;. Ouvrage couronné par l’Académie des Sciences Morales et Politiques
    • Nouvelle édition en 2002, Hachette, collection Pluriel
  • 1979, La Logique du social, Paris, Hachette, nouvelle édition Hachette, collection Pluriel, 333 p,
    • Nouvelle édition en 2002
  • 1977, Effets pervers et ordre social, Paris, Presses Universitaires de France, couronné par l’association « Futuribles »
    • 2e édition en 1979, 286 p. (Recueil d’articles),
    • 4e édition en 1993, collection Quadrige
    • Traduction en italien en 1981, Effetti “perversi” dell’azione sociale, Feltrinelli, Milano
  • 1982, avec François Bourricaud, Dictionnaire critique de la sociologie, Paris, Presses Universitaires de France, 651 p.;
    • 2e édition revue et augmentée en 1986, 715 p;
    • Traduction en anglais en 1990, "A Critical Dictionary of Sociology", Chicago: University of Chicago Press
    • 6e édition en 2000 (Quadrige)
  • 1986. L’idéologie, ou l’origine des idées reçues. Paris, Fayard,
    • 3e éd. en 1992, Paris, Seuil/Points
  • 1987, "Explanation, Interpretation, and Understanding in the Social Sciences", In: Gerard Radnitzky, dir., Centripetal Forces in the Sciences, Vol II, New York: Paragon House
  • 1988, « Rationalité et théorie de l’action sociale », In: E. Guibert-Sledziewski et J.L. Vieillard-Baron, dir., Penser le sujet aujourd’hui, Paris : Méridiens Klinsksieck, pp139-163
  • 1990,
    • a. L’art de se persuader, Paris, Fayard
    • b. The two facets of the unintended consequences paradigm., In: J. Clark, C. Modgil & S. Modgil, dir., Robert K. Merton: Consensus and Controversy, London: Falmer Press, pp119–127
  • 1991, Theories of Social Change. Cambridge: Polity Press
  • 1992,
    • a. dir., Traité de Sociologie, Paris: Puf
    • b. « La rhétorique est-elle réactionnaire ? », Le Débat, 69, pp95-96
  • 1995, Le Juste et le vrai : études sur l’objectivité des valeurs et de la connaissance, Paris, Fayard
  • 1998,
    • a. Social Mechanisms without Black Boxes, In: Peter Hedström et Richard Swedberg, dir., Social Mechanisms: An Analytical Approach to Social Theory. Cambridge: Cambridge University Press, pp1-31
    • b. Limitations of rational choice theory, American Journal of Sociology, 104, pp817–828
    • c. L'individualismo metodologico e le tradizioni sociologiche, Nuova civiltà delle macchine, n°3-4, juillet-décembre, pp34-45
  • 1999, Le Sens des valeurs, PUF, Quadrige,
  • 2000, avec Enzo Di Nuoscio, Cynthia Lins Hamlin, "Spiegazione scientifica e relativismo culturale", Roma, Luiss Edizioni
    • Seconde édition en 2004, Luiss University Press, Roma
  • 2002, Déclin de la morale ? Déclin des valeurs ?, Paris, PUF et Québec, Nota Bene, distr. Gallimard
  • 2003,
    • a. avec R. Leroux, Y a-t-il encore une sociologie ?, Paris, Odile Jacob
    • b. Raison, bonnes raisons, Paris, Puf
    • c. "Beyond rational choice theory", Annual Review of Sociology, Vol 29, pp1–21
  • 2005,
    • a. The Poverty of Relativism, Oxford, Bardwell Press
    • b. Tocqueville aujourd'hui, Paris, Odile Jacob
  • 2006, Renouveler la démocratie : éloge du sens commun, Paris, Odile Jacob
  • 2007, Essais sur la Théorie générale de la rationalité : action sociale et sens commun, Paris, Presses Universitaires de France
  • 2008, Comment l’individualisme méthodologique rend-il compte des règles ?, Le Libellio d'Aegis, volume 4, n° 1, printemps, pp1-13
    • a. Le relativisme, Paris, PUF, Collection "Que Sais-Je ?"
  • 2010, La sociologie comme science, Editions La Découverte
    • Traduction en anglais en 2013, "Sociology as Science: An Intellectual Autobiography", Oxford: The Bardwell Press
  • 2012,
    • a. "Croire et savoir", Les Presses Universitaires de France, Collection "Quadrige"
    • b. "Which theory of behaviour for the social sciences?", In: Raffaele De Mucci, Kurt R. Leube, "Un austriaco in Italia - An Austrian in Italy : festschrift in honour of professor Dario Antiseri", Soveria Mannelli: Rubbettino, pp311-328

Boudon, Raymond.

Littérature secondaire

  • 1987, Alain Boyer, "Comments on Boudon’s Essay" (Raymond Boudon: Explanation, Interpretation, and Understanding in the Social Sciences), In: Gerard Radnitzky, dir., Centripetal Forces in the Sciences, Vol II, New York: Paragon House
  • 1996, Enzo Di Nuoscio, Le Ragioni Degli Individui: L'individualismo Metodologico Di Raymond Boudon, Rubbettino

Conférences, archives audio et vidéo

Citations

  • Les intellectuels en France détestent le libéralisme parce que, dans un régime libéral, ils seraient payés en fonction de leur valeur.
  • Si les idées fausses, douteuses ou fragiles peuvent avoir des sources purement affectives, elles ont aussi, très souvent, des sources intellectuelles. Dans le cas général, l’on peut même dire que les deux types de sources se conjuguent et que l’une et l’autre sont indispensables pour provoquer la conviction.

Liens externes

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.