Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Cécile Philippe

De Wikiberal
Cécile Philippe
économiste

Dates née en 1975
Cecile Philippe.jpg
Tendance
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Cécile Philippe

Cécile Philippe, (née en 1975), est la directrice de l'Institut économique Molinari qu'elle a fondé en 2003.

Présentation

Elle est docteur en économie de l'université Paris-Dauphine et titulaire d'un Desup en gestion des entreprises dans les pays en développement. Elle a achevé sa thèse de doctorat au sein d'un think tank américain, thèse portant sur les théories de l'information et l'émergence d'un marché de l'information sur Internet.

Elle intervient régulièrement dans les médias sur les questions environnementales ou de politique générale. En particulier dans son ouvrage C'est trop tard pour la terre paru en 2007, elle appelle à un débat scientifique et non idéologique sur les questions d'environnement, défendant par exemple l'énergie nucléaire ou les organismes génétiquement modifiés et s'opposant au principe de précaution, « qui ignore les coûts à ne pas appliquer le progrès »[1]. Elle s'oppose très nettement aux motivations purement idéologiques et politiques de certains écologistes, que Guy Sorman qualifie de « totalitaires verts ».

Elle siège au conseil d'administration de l'Institut Constant de Rebecque fondé par Victoria Curzon-Price[2].

Etudes réalisées

1) Domaine environnemental :

Plus récemment, une analyse du livre de Vincent Courtillot, "Nouveau voyage au centre de la terre" (Odile Jacob), dont on peut voir l'image a été réalisée par Cécile Philippe, directrice générale de l'Institut économique Molinari. Dans la première partie de cet ouvrage, une étude a été réalisée montrant l'importance du volcanisme et les conséquences sur les variations de température et sur les extinctions de masses. La seconde partie de cet ouvrage est consacrée aux réfutations des travaux du GIEC ( organisme qui a été responsable des thèses sur le Réchauffement climatique ), en raison, précisément, de la permanence des phénomènes volcaniques et sismiques.

2) Domaine économique et monétaire :

Une étude a été réalisée par Cécile Philippe, directrice générale de l'Institut économique Molinari, au sujet des effets pervers de l'Euro, la monnaie unique européenne. Cécile Philippe montre que la tragédie de l'euro est comparable, en prenant une exemple très concret, à une exploitation agricole mal organisée et surexploitée, au détriment d'une réelle efficacité et d'une bonne gestion, lorsqu'elle est un domaine d'exploitation commune.

Mais Cécile Philippe montre que l'euro, en tant que monnaie unique, a contribué à accentuer le laxisme de certains États européens. À partir du moment où cette monnaie unique a remplacé les anciennes monnaies nationales, donc, à partir du moment où cette monnaie unique est devenue " une structure collective supranationale ", lesdits États européens, comme la Grèce, l'Espagne, le Portugal, l'Italie et l'Irlande ont commencé à avoir des comportements irresponsables, à raison de l'accroissement de leur déficit et donc de leur surendettement, comme conséquence, d'une certaine façon de cette monnaie unique et commune qu'est l'euro et contribuant aussi, d'une certaine façon à l'aggravation de la Crise financière de 2007-2008. Cela entraîne aussi comme conséquence la perte de compétitivité, à terme, non seulement des desdits États ( avec des conséquences sur les entreprises en question ), mais aussi sur toute la zone euro, contribuant à une certaine atonie économique, puisque les investisseurs ont de moins en moins confiance en l'euro. Les abaissements de note de dettes souveraines ( ou de capacité de remboursement de la dette ) de ces États européens par les agences Fitch, Standard and Poors et Moody's, ces derniers temps, ont, d'ailleurs, révélé cette évolution singulière.

Œuvres

Citation

  • « Les faucheurs d’OGM menacent le progrès de la science au nom d’une vision conservatrice de l’agriculture »[3].

Notes et références

  1. Cécile Philippe et Pascal Canfin sur RFI, 30 octobre 2007
  2. Organisation de l'Institut Constant
  3. Cécile Philippe, La terre est foutue, p. 16.

Voir aussi

B0.jpg Discussions sur le forum
"c'est Trop Tard Pour La Terre", Cécile Philippe (for)

Articles connexes

Liens externes

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.

5244-cameleonhelp-buddylivegreen.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail écologie.