Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Johan Rudolf Thorbecke

De Wikiberal

Johan Rudolf Thorbecke, né à Zwolle le 14 janvier 1798 , mort à La Haye le 4 juin 1872 , est un homme politique néerlandais. En 1848, il rédige presque seul, la révision de la Constitution des Pays-Bas, qui transforme le pays en monarchie parlementaire .

Johan Rudolf Thorbecke
Homme politique

Dates 1798-1872
Johan Heinrich Neuman - Johan Rudolf Thorbecke.jpg
Tendance
Origine Pays-Bas Pays-Bas
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Johan Rudolf Thorbecke

Les débuts

Après des études de lettres gréco-latines à Amsterdam et à Leyde, Thorbecke a passé quatre ans en Allemagne, où il a rencontré bon nombre de professeurs et d'écrivains. Ces années ont exercé une profonde influence sur lui : il s'est vivement intéressé à la philosophie allemande, et spécialement à la philosophie de l'histoire.

Son rêve était d'être professeur de philosophie, mais aux Pays-Bas on redoutait quelque peu ces influences allemandes, et ce n'est qu'en 1825 qu'il obtient une chaire à l'université de Gand, mais une chaire des sciences politiques et diplomatiques.

En raison de la révolution belge de 1830, il doit s'enfuir et quitter sa chaire; un an après, il est nommé à l'université de Leyde. C'est là qu'il devient spécialiste des constitutions (historiques et internationales). Peu à peu, il se met à critiquer la constitution des Pays-Bas. Ses idées libérales, influencés par l'école historico-juridique de l'érudit allemand Friedrich Karl von Savigny, ont été exprimées dans son Aanteekening op de Grondwet (Notes sur la Constitution)(1839), livre important qui le fait connaître d'un plus grand public, et c'est à partir de ce temps que certains commencent à voir en lui un leader de l'opposition libérale.

Un an plus tard, en 1840, il est élu au parlement, tout en continuant à exercer ses fonctions de professeur. En 1844, il propose avec huit autres membres du parlement une réforme constitutionnelle, mais cette proposition est rejetée par une grande majorité.

La carrière politique

En raison de la vague de révolutions de 1848, le roi Guillaume II décide de former un comité de révision de la constitution : Thorbecke est nommé à la tête de ce comité. Les changements, qui sont pratiquement tous de Thorbecke, sont approuvés à contrecœur par le parlement. Les modifications les plus importantes limitent les pouvoirs du monarque, introduisent des élections directes, établissent la liberté de religion, et le renforcement des pouvoirs du Parlement et des ministres. La nouvelle Constitution, qui modifie la Loi fondamentale est promulguée le 3 Novembre 1848.

En 1849, Thorbecke nommé ministre de l'Intérieur, devient de fait le premier Premier ministre des Pays-Bas. Au cours de ce cabinet, il fait voter plusieurs lois importantes, notamment sur les élections (1850), les municipalités (1851) et les provinces (1850). Son cabinet est contraint de démissionner en 1853 en raison du « Mouvement d’Avril » (Aprilbeweging), des protestants s’opposant au rétablissement des diocèses catholiques permis par le cabinet Thorbecke.

Le 31 Janvier 1862, Thorbecke redevient ministre de l'Intérieur. Au cours de son second gouvernement, une nouvelle loi sur l'enseignement secondaire est voté. Il favorise le libre-échange à travers des actes de navigation, l'abolition des droits d'accises et la construction de nouveaux canaux et de voies navigables.

Le cabinet tombe le 10 février 1866 sur la question du droit pénal dans les Indes néerlandaises et Thorbecke démissionne.

Pendant les périodes où il ne fait pas partie du gouvernement, il reste toujours un membre très influent du parlement, bien souvent conseillant ses collègues et les ministres sur l’interprétation de la Constitution. Le 4 Janvier 1871, Thorbecke dirige son troisième et dernier cabinet. Ses projets de réformes de l’armée échouent, et il tombe malade en décembre de cette année. N’ayant pas complètement récupéré, il meurt à son domicile de La Haye quelques mois plus tard.

Après la mort de Thorbecke en 1872, la division des libéraux entre progressistes et conservateurs s’accentue, permettant aux partis confessionnels de prendre le pouvoir.

Détesté par certains (il n'était pas un homme de concessions), il est aujourd'hui considéré comme une figure de proue dans l'histoire parlementaire néerlandais. Deux statues de Thorbecke (une à Amsterdam et l'autre à Zwolle) perpétuent sa mémoire et une salle du parlement néerlandais porte son nom.

Liens externes

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.