Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Oskar Kraus

De Wikiberal
Oskar Kraus
Philosophe - Juriste

Dates 1872 - 1942
Oskar-Kraus.png
Tendance
Origine Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie puis Royaume-Uni Royaume-Uni
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Oskar Kraus

Oskar Kraus, né le 24 juillet 1872 à Prague - décédé le 26 Septembre 1942 à Oxford (Royaume-Uni), était un philosophe et juriste d'origine tchèque.

En 1890, Oskar Kraus a commencé à étudier le Droit et la philosophie auprès de Friedrich Jodl et Anton Marty, ce qui lui a permis de mieux connaître la philosophie de Franz Brentano. Il a obtenu son doctorat en philosophie en 1895 et il a passé son habilitation pour soutenir les thèses en philosophie en 1902. En 1909, il devint professeur "extraordinarius" puis professeur "ordinarius" en 1916. Après que les Allemands occupèrent la Tchécoslovaquie en 1939, il fut emprisonné dans un camp de concentration. A la libération, il déménage en Grande-Bretagne. À l'Université d'Edimbourg, il a tenu la chaire "Gifford" en 1941 jusqu'à sa mort.

Une théorie de la valeur qui a influencé Carl Menger

Influencé par Franz Brentano, Oskar Kraus a développé une théorie de la valeur a priori, qu'il a formulée en opposition à la théorie de la valeur de Karl Marx. Comme le signalent de nombreux économistes, historiens et épistémologues (Emil Kauder, Max Alter, Bruce Caldwell, Barry Smith), sa méthode pour déterminer la valeur fut appliquée en économie, plus particulièrement à l'école autrichienne d'économie via son fondateur, Carl Menger.

Une herméneutique et une éthique du Droit

Durant la Première Guerre mondiale, Oskar Kraus a travaillé sur des sujets en relation avec la guerre et l'éthique. Il a aussi écrit des œuvres importantes dans le domaine du droit international public. Sur la base de ses idées sur le droit et le devoir, il a développé une herméneutique juridique dans le domaine du Droit en critiquant l'historicisme et le positivisme.

Oskar Kraus était aussi connu pour sa critique de la théorie de la relativité, qui a été, selon lui, une accumulation de "ridicules" (comme la constance de la vitesse de la lumière) et les "fictions mathématiques".

Publications

  • 1894, Das Bedürfnis. Ein Beitrag zur beschreibenden Psychologie (Le besoin. Une contribution à la psychologie descriptive), Leipzig
  • 1901, Zur Theorie des Wertes. Eine Bentham-Studie (Sur la théorie de la valeur. Une étude de Bentham), Halle a. d. Saale: Niemeyer
  • 1905,
    • a. Die aristolelische werttheorie in ihrem beziehungen zu den lehren der modernene psychologenschule [La théorie de la valeur d'Aristote et ses relations avec l'école psychologique moderne], Zeitschrift fuer die gesamte staatswissenschaft, LXI, pp.573-592
    • b. Die Lehre von Lob, Lohn, Tadel und Strafe bei Aristoteles (La doctrine de la louange, de la récompense, du blâme et de la punition chez Aristote), Halle a. d. Saale
    • c. Über eine altüberlieferte Mißdeutung der epideiktischen Redegattung bei Aristoteles (Sur une interprétation erronée du genre ancestral dans le discours épidictique d'Aristote), Halle a. d. Saale
  • 1907, Neue Studien zur Aristotelischen Rhetorik, insbesondere über das genos epideiktikon (De nouvelles études sur la rhétorique d'Aristote, en particulier sur les genos epideiktikon), Halle a. d. Saale
  • 1910, "Gossen", In: Allgemeine Deutsche Bibliographie, Leipzig, vol 55, pp483-488
  • 1911, Das Recht zu strafen. Eine rechtsphilosophische Untersuchung (Le droit de punir. Une étude de la philosophie du droit), Stuttgart
  • 1913, Platons Hippias Minor. Versuch einer Erklärung (Platon Hippias mineur. Une tentative d'explication), Prague
  • 1916,
    • a. avec Josef Eisenmeier et Alfred Kastil, dir., "Anton Marty, Gesammelte Schriften" (Anton Marty, recueil de ses écrits), Vol I, n°1. Abteilung, Halle a. d. Saale
    • b. Martys Leben und Werke. Eine Skizze (La vie et l'œuvre d'Anton Marty. Un essai), In: Josef Eisenmeier, Alfred Kastil et Oskar Kraus, dir., "Anton Marty, Gesammelte Schriften. Bd. I, 1. Abteilung, Halle a. d. Saale
  • 1917, Der Krieg, die Friedensfrage und die Philosophen (La guerre, la question de la paix et les philosophes), conférence à Prague
  • 1919, "Franz Brentano. Zur Kenntnis seines Lebens und seiner Lehre" ("Franz Brentano. La connaissance de sa vie et ses enseignements"), München
  • 1921, Zur Debatte über die Gestaltpsychologie. Einige kritische Darlegungen (Pour un débat sur la psychologie de la Gestalt. Certains états critiques), Lotos, Prague, Vol 69, pp233-242
  • 1925, Offene Briefe an Albert Einstein und Max von Laue über die gedanklichen Grundlagen der speziellen und allgemeinen Relativitätstheorie (Lettre ouverte à Albert Einstein et à Max von Laue sur les fondements conceptuels de la théorie de la relativité restreinte et générale), Wien
  • 1926,
    • a. "Albert Schweitzer. Sein Werk und seine Weltanschauung" (Albert Schweitzer. Son travail et sa croyance), Berlin
      • Nouvelle édition en 1929
      • Traduction en anglais en 1944 par E. G. McCalman, introduction de A. D. Lindsay,, "Albert Schweitzer. His Work and his Philosophy", London
    • b. Der Machtgedanke und die Friedensidee in der Philosophie der Engländer Bacon und Bentham (Le pouvoir de la pensée et l'idée de la paix dans la philosophie des anglais Bacon et Bentham), Leipzig
  • 1930, "Bertrand Russells Analyse des Geistes" («l'analyse de l'esprit de Bertrand Russell»), Archiv für die gesamte Psychologie, Vol 75, pp289-314
    • Repris en 1934, In: Wege und Abwege der Philosophie, Vorträge und Abhandlungen von Oskar Kraus (Les voies et les chemins de la philosophie, conférences et essais par Oskar Kraus), Prague: Calve, pp37-61
  • 1934, Wege und Abwege der Philosophie. Vorträge und Abhandlungen von Oskar Kraus (Les voies et les chemins de la philosophie, conférences et essais par Oskar Kraus), Prague: Calve
  • 1937, Die Werttheorien. Geschichte und Kritik (Les théories de la valeur. Histoire et critique), Brünn / Wien / Leipzig: Rohrer



Littérature secondaire