Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Parti Libertarien Français

De Wikiberal
Logo du Parti Libertarien

Le Parti Libertarien est un parti politique Français, membre de l'Alliance Internationale des Partis Libertariens (IALP). Créé en 2016 à la suite du Mouvement des Libertariens, il est présidé depuis par Guilhem d'Urbal et son responsable international est Jean-François Nimsgern. Le Parti Libertarien défend la liberté des personnes aussi bien sur le plan économique que sur le plan sociétal et milite pour une réduction drastique des domaines d’interventions de l’état.

Historique

L'association Mouvement des Libertariens, fondée en 2013, a donné naissance au “Parti Libertarien” en 2016. L'association avait pour objectif la diffusion de la pensée libérale et libertarienne, y compris par la voie politique. C'est ainsi qu'il a présenté un candidat à la très médiatique élection partielle de Villeneuve sur Lot en 2013, suite à la démission de Jérôme Cahuzac. Cependant, sa double activité associative et politique s'est révélée source de difficultés.

L'association s'est scindée en deux, avec l'association non politique d'une part et le parti, indépendante, avec des objectifs clairement politiques d'autre part.

Le lancement officiel du Parti est prévu pour septembre 2017 à Aix-en-Provence.

Les engagements du Parti Libertarien

Les engagements politiques du Parti Libertarien s'articulent autour de la réduction du poid de l’Etat, des normes et de la fiscalité.

Le poids de l’État :

  • Recentrer l’État sur ses fonctions régaliennes et la défense des droits naturels.
  • Ouverture à la concurrence et retrait progressif de l’État des secteurs autres que régaliens.
  • Diminution du nombre de ministères et d’élus ainsi que suppression des agences, observatoires ou comités en tout genre.
  • Garantir la protection de la vie privée et fin des politiques de surveillance de masse.
  • Autonomie accrue des collectivités territoriales et promotion du principe de subsidiarité.
  • Politique militaire non interventionniste, déclaration de neutralité dans les conflits internationaux et retrait des troupes à l’étranger.

Le poids des normes :

  • Garantir une totale liberté de conscience et d’expression, fin des outils de censure.
  • Le consentement entre adultes capables vaut loi, fin des crimes et délits sans victimes.
  • Simplification législative et normative, suppression des codes et des normes inutiles ou qui contreviennent au principe de non-agression.
  • Alignement des statuts public et privé, fin de tous les privilèges spéciaux et de tous les monopoles légaux.
  • Retour à un principe de responsabilité et au droit des contrats.

Le poids de la fiscalité :

Les Partis Libertariens dans le monde

Le premier parti libertarien a été fondé aux États-Unis le 11 décembre 1971 par un groupe d'intellectuels et d'universitaires, réunis autour de David Nolan. Il présente, dès 1972, la candidature de John Hospers, doyen du département de philosophie de l'Université de South California à l'élection présidentielle. Il ne sera inclus dans la liste des candidats que dans les Etats du Colorado et de Washington, remportant un score symbolique au niveau national.

Cependant, un grand électeur républicain de Virginie, Roger MacBride, lui accordera son vote, ainsi qu'à sa colistière, Tonie Nathan, qui devint ainsi la première femme de l'histoire américaine à obtenir un vote de grand électeur.

Roger MacBride était le légataire universel de la philosophe politique, et précurseur du libertarianisme, Rose Wilder Lane ; de façon plus anecdotique celle-ci était elle même héritière des droits littéraires de sa mère, Laura Ingalls Wilder, auteur de la célèbre série de livres « La Petite Maison dans la Prairie », dont MacBride produisit l'adaptation en série télévisée.

Il fut désigné candidat pour la présidentielle de 1976, où il obtint près de 200 000 voix dans 32 Etats. Son audience n'a cessé de se renforcer, puisqu'à l'élection présidentielle de 2016, le candidat libertarien Gary Johnson a obtenu près de 4,5 millions de voix.

Si dans un système très marqué par le bipartisme, le Parti Libertarien n'a jamais obtenu d'élus au Congrès, il a en revanche compté plusieurs élus dans les assemblées d'Etat et plusieurs centaines d'élus locaux.

Dès 1973, un parti libertarien se crée au Canada, mais pendant une vingtaine d'années le mouvement reste localisé en Amérique du Nord.

En 1993 se crée le premier parti libertarien en Europe, aux Pays Bas, puis en 1994 au Costa Rica, qui connaîtra un véritable succès : son fondateur Otto Guevara obtenant près de 21 % des voix à l'élection présidentielle de 2010.

En 2001 se crée un parti libertarien en Australie, qui compte un élu au Sénat.

Mais c'est à la fin des années 2000 que le mouvement s'accélère et que des partis libertariens se créent partout dans le monde, et à travers toute l'Europe.

L'Alliance Internationale des Partis Libertariens compte actuellement 20 pays représentés, les derniers en date étant le Portugal et la Côte d'Ivoire, plus une dizaine de mouvements nationaux non adhérents mais sympathisants.

Liens externes

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.