Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Parti politique

De Wikiberal

Un parti politique est une organisation politique qui cherche à arriver au pouvoir, généralement en participant au processus électoral dans une démocratie libérale. Il défend généralement une idéologie avec des buts spécifiques.

Citation attribuée à Franz Kafka, mais inventée par l'humoriste italien Leo Langanesi.

Les libéraux divergent sur le bien fondé de l'action politique et sur la possibilité d'un parti politique libéral. Pour les libertariens, le principe démocratique n'a pas de raison d'être et ils s'opposent souvent à l'existence de partis (bien que des partis libertariens existent dans plusieurs pays).

Citations

  • Le parti communiste est l’organisation de la haine de la classe ouvrière contre la bourgeoisie. (Trotsky, le 2 mars 1922 au Comité exécutif de l’Internationale Communiste)
  • Je n'ai de sympathie pour aucun parti politique ou pour mieux dire je les exècre tous, parce qu'ils me semblent également bornés, faux, puérils, s'attaquant à l'éphémère, sans vues d'ensemble et ne s'élevant jamais au-dessus de l’utile. J'ai en haine tout despotisme. Je suis un libéral enragé. C'est pourquoi le socialisme me semble une horreur pédantesque qui sera la mort de tout art et de toute moralité. J'ai assisté, en spectateur, à presque toutes les émeutes de mon temps. (Gustave Flaubert, correspondance du 30 mars 1857)
  • Un idiot est un idiot. Deux idiots sont deux idiots. Dix mille idiots forment un parti politique. (attribué à Franz Kafka, mais inventé par l'humoriste italien Leo Langanesi vers 1986)
  • Le caractère démagogique et le dessein d'agir sur les masses est actuellement commun à tous les partis politiques ; tous sont dans la nécessité, en raison dudit dessein, de transformer leurs principes en grandes niaiseries à la fresque et de les peindre ainsi sur les murailles. (Friedrich Nietzsche, Humain, trop humain, chap. VIII)
  • Les partis sont la vermine des nations, et il importe de ne pas oublier que c'est aux prétentions diverses de ces religionnaires politiques que nous devons de marcher par saccades de révolutions en insurrections, et d'insurrections en état de siège, pour aboutir périodiquement à l'inhumation des morts, et au paiement des factures révolutionnaires qui sont les primes accordées par l'imbécillité de tous à l'audace de quelques-uns. (Anselme Bellegarrigue)
  • Quand une personne ne comprend pas l'économie, cela s'appelle de l'ignorance. Quand il s'agit de millions de personnes, cela s'appelle un mouvement politique. (Scott Adams)
  • Tout parti vit de sa mystique et meurt de sa politique. (Charles Péguy)
  • Il n’y a pas de parti complètement libéral, et la plupart des hommes politiques sont plus prompts à nous forcer à entrer dans le système qu’ils préconisent, à coup de lois et de règlements, plutôt que nous laisser vivre comme nous l’entendons. (Jacques de Guenin)
  • Un parti politique est une machine à fabriquer de la passion collective. Un parti politique est une organisation construite de manière à exercer une pression collective sur la pensée de chacun des êtres humains qui en sont membres. La première fin, et, en dernière analyse, l'unique fin de tout parti politique est sa propre croissance, et cela sans aucune limite. Par ce triple caractère, tout parti est totalitaire en germe et en aspiration. S'il ne l'est pas en fait, c'est seulement parce que ceux qui l'entourent ne le sont pas moins que lui. (Simone Weil, Écrits de Londres)
  • Déjà, nous ne savons littéralement presque rien de la Révolution et des années qui la précédèrent. Tous les documents ont été détruits ou falsifiés, tous les livres récrits, tous les tableaux repeints. Toutes les statues, les rues, les édifices, ont changé de nom, toutes les dates ont été modifiées. Et le processus continue tous les jours, à chaque minute. L’histoire s’est arrêtée. Rien n’existe qu’un présent éternel dans lequel le Parti a toujours raison. (George Orwell, 1984)
  • Il est clair qu’aujourd’hui tous les partis politiques qui entrent en compétition pour obtenir les votes des Français devraient tous être déclarés comme anticonstitutionnels, puisque sans exception leurs buts affichés et leur plateforme électorale consistent essentiellement à violer l’Article 2 du Préambule de la Constitution de la Cinquième République : « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété et la résistance à l’oppression. » (Bertrand Lemennicier)

Bibliographie

  • 2006, Simone Weil, Note sur la disparition des partis politiques, Climats, 91 pages, ISBN 208213122X

Voir aussi

Interro jer suite.png Accédez d'un seul coup d’œil au lexique des principaux termes du libéralisme.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.