Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Pierre Goodrich

De Wikiberal
Pierre Goodrich
Homme d'affaires et avocat

Dates 1894-1973
Pierre-Goodrich.gif
Tendance Libertarien
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Pierre Goodrich

Pierre F. Goodrich (1894-1973) fut un homme d'affaires et avocat dans l'Etat d'Indianapolis aux USA. Il fut impliqué dans le mouvement des idées de liberté en étant membre de la société du Mont Pèlerin et en fondant le "Liberty Fund" en 1960. À sa mort en 1973, il a laissé sa succession immobilière à la Fondation dans le but d'explorer les multiples dimensions de la liberté. Cet intérêt se reflète dans le nom qu'il a choisi pour ce think tank.

Pierre Goodrich fut un homme de grande curiosité intellectuelle, doté d'une réflexion approfondie sur la condition humaine. Il lisait beaucoup les auteurs dans la tradition libérale comme Eschyle, Thucydide, Cicéron, saint Augustin, John Locke, Adam Smith, William Blackstone, James Madison, Alexander Hamilton, Goethe, Lord Acton, Friedrich Hayek et Richard Weaver.

Il admettait que les êtres humains sont loin d'être parfaits et ils n'ont qu'une connaissance partielle de leur propre nature. Les institutions, également, sont pleines de défauts. Pierre Goodrich était particulièrement préoccupé par l'orgueil des intellectuels conduisant à des prétentions de certitude quant à la nature du monde et par l'absurdité dangereuse "des solutions" proposées. Cet abus de la raison mène à des dispositions institutionnelles restrictives qui concentrent le pouvoir politique économique. Ces concentrations érodent peu à peu les valeurs morales de la liberté.

Il prône un engagement de l'individu pour la liberté dans toutes ses dimensions (intellectuelles, religieuses, économiques et politiques) offrant les meilleures chances de fragmenter et de décentraliser le pouvoir et de libérer l'individu et l'initiative créatrice. Une société libre peut maintenir et améliorer la liberté individuelle et l'excellence. Pierre Goodrich estimait que l'éducation, dans une société libre, exige un dialogue centré sur les grandes idées de la civilisation. Il voyait l'apprentissage comme un processus continu de découverte, sans se limiter dans un cadre institutionnel traditionnel ou fixé dans une période d'apprentissage du cycle de vie de l'individu. L'éducation est donc une responsabilité à vie de chaque individu.


Littérature secondaire

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.