Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Tibor Machan

De Wikiberal
(Redirigé depuis Tibor R. Machan)
Aller à la navigation Aller à la recherche
Tibor Machan
philosophe

Dates 1939 - 2016
Tendance Libertarien
Origine Hongrie Hongrie puis
États-Unis États-Unis
Articles internes Autres articles sur Tibor Machan

Citation
inter lib.org sur Tibor Machan

Tibor R. Machan (né le 18 mars 1939 à Budapest (Hongrie) - décédé le 24 mars 2016 à Santa Barbara aux Etats-Unis) est un philosophe libertarien américain, défenseur des Droits Naturels. Il a été professeur émérite en liberté de l'éthique des affaires et de la libre entreprise au Leatherby Center de l'Université Chapman, Argyros School of Business and Economics, à Orange, en Californie. Avant d'enseigner à l'université Chapman, il était à la faculté de philosophie de l'Université Auburn et chercheur à la Hoover Institution (Stanford, Californie).

Du point de vue épistémologique, il rejette à la fois le réductionnisme et le mysticisme. L'Homme n'est pas réductible à l'objet de la physique et il ne doit pas être considéré comme surnaturel. Tolérant et ouvert à la discussion, sa position intellectuelle l'a toujours gardé du danger de l'arbitraire et de l'exclusion d'autrui au débat sur la liberté et de l'individualisme[1]. Tibor Machan était un homme épris d'érudition. Il recherchait une position d'objectivité dans ses réflexions qui est indispensable à l'exactitude, à l'équité, à la justice et à la neutralité. Il avertissait qu'une conduite de recherche sans code d'objectivité implique la probabilité sérieuse de distorsion, de parti pris et d'inconscience qui sont tous des obstacles à la découverte de la vérité.

La Fondation pour l'éducation économique lui a fourni un lieu pour publier ses écrits pendant de nombreuses décennies. Son premier article est paru en 1969 et le plus récent en 2013 soit un total impressionnant de 73 articles. Comme l'écrit Jeffrey Tucker dans son hommage (2016) sur le blog de la FEE, "Il a écrit avec voluminosité et dévouement sur les principes de la liberté humaine. Il ne s'est jamais lassé, n'a jamais perdu courage, n'a jamais fléchi dans son enthousiasme pour expliquer et promouvoir l'idée de liberté". Et, Jeffrey Tucker (2016) ajoute justement "Son travail a contribué à entretenir la flamme de la liberté à travers les temps sombres, longtemps après la disparition du libéralisme classique et bien avant que le libertarianisme ne devienne un mouvement académique et public important". Il est vrai que lorsque Tibor Machan s'est échappé[2], à l'âge de 14 ans, de la Hongrie communiste en 1953 pour rejoindre les Etats-Unis en 1956, les idées libérales n'étaient pas à leur apogée. Et, il a fallu attendre les années 1970 pour commencer à voir poindre les idées libertariennes. Alors que les auteurs conservateurs célébraient la tradition, la littérature, les institutions et le but moral élevé dans la vie, Tibor Machan n'a jamais perdu de vue du niveau du point d'inflexion lorsque la population accepte, tolère ou ordonne la violence de l'État pour imposer sa propre vision de la vertu, de la tradition, de la religion et de l'ordre au reste de la population.

Comme de nombreux libéraux et libertariens, Tibor Machan a reçu l'influence d'Aristote. Il considère le philosophe grec comme celui qui a donné le premier les racines de l'individualisme en reconnaissant la valeur et le but fondamentaux que constituent la vie et le bonheur de chaque individu. Il a pris de lui l'idée qu'une société organisée suit des règles comme un moyen d'obtenir les meilleures conditions de vie d'un individu afin qu'il développe ses potentiels les plus élevés. En réponse à la République de Platon comme paradigme de l'État total, l'éthique et la philosophie politique d'Aristote ont constitué les premiers pas dans la direction de la philosophie globale de l'homme et de la société, une démarche aristotélicienne qui a été un guide intellectuel pour Tibor Machan.

Selon Tibor Machan, le besoin de l'homme de porter de vrais jugements moraux et politiques dans la société est inéluctable. Le nier conduit à une erreur ou à un faux-semblant, y compris à des blessures morales et à des préjudices généralisés. Tout individu peut savoir et doit savoir ce qui est bien et ce qui est mal dans certaines affaires humaines même si cela ne concerne que les aspects les plus généraux. Les jugements s'expriment dans des actions, des , des décisions politiques, des programmes et des plans dont certains affectent le monde entier, parfois pendant des siècles.

Notes et références

  1. "L'individualisme serait en effet une solution philosophique et politique défectueuse de certains de nos problèmes s'il permettait l'exclusion automatique de certaines personnes parmi celles qui sont qualifiées pour discuter ses principes". Tibor Machan, 1974, "Preface", In: Tibor Machan, dir., "The Libertarian Alternative: Essays in Social and Political Philosophy", Chicago: Nelson-Hall Company, pxiii
  2. Ses expériences et ses réflexions sont rassemblées dans son livre "Liberté et Culture, Essais sur l'idée d'une société libre", paru en 1989.

Publications

Pour une liste détaillée des œuvres de Tibor Machan, voir Tibor Machan (bibliographie)

Littérature secondaire

  • 1971,
    • Ronn Neff, "A Note on Machan's Anarchism", Individualist, March, pp11-12
    • Louis A. Rollins, "Some Brief Comments and Questions About Machan's Governmentalism", Invictus, n°11, p20
  • 1991, Andreas K. Winterberger, Individuen und Menschenrechte. Anmerkungen zu einem Werk von Tibor Machan, Neuen Zürcher Zeitung, 18 février, commentaires des livres de Tibor R. Machan: Human Rights and Human Liberties et de Tibor R. Machan: Individuals and their Rights
  • 1997, Ruth Arundell, Machan Versus Locke: Is "Pure" Liberalism Possible?, Res Publica III/2, pp149-163
  • 2005, Gerry Dantone, commentaire du livre de Tibor R. Machan, "Putting Humans First: Why We’re Nature’s Favorites", Free Inquiry, December/January, Vol 25, n°1

Archives Vidéos

Archives Audios

Textes externes

1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.


5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.