Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Vitali Naishul

De Wikiberal

Vitali Naishul est un économiste russe, spécialiste de l'analyse économique des institutions. Il est le président de l'Institut pour l'étude de l'économie russe et président du Centre russe pour les études socio-politiques et linguistiques. Il a travaillé à l'Institut central des mathématiques à Moscou et il est diplômé du département de mathématiques à l'Université de Moscou.

Il s'agit d'un expert de tout premier plan en ce qui concerne les sujets de la transition vers l'économie de marché ainsi que du renforcement des institutions post-socialiste en Russie. Ses idées ont influencé à la fois les dirigeants de la Russie et les membres de la communauté intellectuelle internationale depuis plus de deux décennies, notamment en ce qui concerne ses recherches sur l'évolution de l'économie et de la culture.

Vitali Naishul est souvent surnommé "l'architecte" du projet originel de la privatisation de l'économie russe. Dans les années 1980, il a écrit un livre, "Une autre vie", dont la publication servit aux réformes de l'ère Eltsine. Son influence s'est exercée grâce à sa présence comme chercheur pour le Gosplan, l'Agence de planification centrale de l'Union soviétique. Car, il fut aussi membre du groupe de jeunes réformateurs qui ont façonné la perestroïka, programme de réformes lancées par Mikhaïl Gorbatchev à la fin des années 1980.

En 1992, Vitali Naishul a rassemblé un groupe de 18 jeunes économistes, dont beaucoup sont maintenant des membres influents du gouvernement et dans les affaires économiques en Russie. Il s'est rendu au Chili pour apprendre du succès des Chicago Boys suite aux réformes du libre marché. Il a participé à quelques réunions de la société du Mont Pèlerin, dont celle qui s'est tenue en France, à Cannes[1], sous la présidence de Pascal Salin, en 1994.

A ceux qui revendiquent justement l'analyse pertinente de Ludwig von Mises et de Friedrich Hayek sur l'impossibilité du calcul en régime socialiste, la présence de Vitali Naishul en Russie illustre le bien-fondé de cette prophétie, réaliste, dans son contexte. La persistance des régimes faussement socialistes existant de par le monde (Corée du Nord, Cuba, Chine) n'est que la preuve de la véracité de l'analyse des auteurs autrichiens et de l'attente dans ces pays de l'influence d'un homme ou d'une femme comme Vitali Naishul a su le faire en Russie.

Notes et références

  1. Présentation d'une conférence : "Communism: Death or Transformation?", Mont Pelerin Society General Meeting à Cannes, France, en 1994

Bibliographie

  • 1985, "Drugaya Jizn" (L'autre vie), Moscou: Samizdat
  • 1986, avec V. Konstantínov, "Teknologiya planovogo upravleniya", [“Technologie de la direction de la Planification”], Moscou : CEMI, Academie des Sciences de l'URSS
  • 1990, "Can the Soviet economy stay left of the American? On the limits of the market in Soviet conditions", Communist Economies, vol. 2, n°4
  • 1991,
    • a. The Supreme and Last Stage of Socialism, London: Center For Research into Communist Economics
      • Traduction en espagnol en 1991, "La fase superior y última del socialismo", Estudios Públicos, n°41, pp35-77
  • 1994, "Perspectives on Economic Reforms in Russia", In: Champions of Freedom, Vol 21, Hillsdale, Mich.: Hillsdale College Press

Littérature secondaire

  • 1993, Thomas J. Richardson, commentaire du livre de Vitali A. Naishul, The Supreme and Last Stage of Socialism, Europe-Asia Studies, Vol 45, n°2, pp367-368
5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.