Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Costantino Bresciani Turroni

De Wikiberal
Costantino Bresciani Turroni
Économiste et

Dates 1882 - 1963
Costantino Bresciani Turroni.jpg
Tendance
Origine Italie Italie
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Costantino Bresciani Turroni

Costantino Bresciani Turroni est né à Vérone, le 26 février 1882. Il est décédé à Milan le 7 décembre 1963. C'était un homme politique, journaliste et économiste italien. Il fut membre, également, de la société du Mont-Pèlerin. Il a écrit dans le journal Corriere della Sera de 1946 à 1963.


Biographie

Il a obtenu un diplôme en droit à l'université de Padoue avec une thèse en économie sur la circulation monétaire par rapport à l'évolution économique, sous la direction du Professeur Achille Loria. Transféré durant trois ans à Berlin, où enseignent Adolph Wagner et Gustav Schmoller, Constantino Bresciani Turroni prend une part active aux travaux du laboratoire d'économie à l'Université de Berlin. En 1907, il enseigne les statistiques à Pavie, et de 1909 à 1917, il enseigne à Palerme. Son activité d'enseignement et de recherche est néanmoins interrompue pendant la Première Guerre mondiale où il est mobilisé dans le Génie. Ensuite, il reste à Gênes jusqu'en 1919. En 1925, il donne des cours d'économie politique à Bologne et il signe le Manifeste des intellectuels antifascistes. L'année suivante, il est à Milan et, en 1927, il est invité au Caire, où une université égyptienne avait été fondée depuis peu.

En 1920, le Ministère des affaires étrangères, le nomme membre de la délégation italienne à la Commission des réparations et fait appliquer le plan Dawes. En 1924, il est conseiller financier pour le paiement des réparations à Berlin. En 1931, il publie un essai sur Les tribulations de la monnaie allemande. En 1937, il reprend l'enseignement à l'Université de Milan, expérience qui se poursuivra jusqu'en 1957. En 1942, il publie un nouveau livre Introduction à la politique économique, où il exprime sa vive critique du dirigisme. Il demande ouvertement l'abolition des barrières monétaires, le retour à la convertibilité des monnaies selon un système de taux de change fixes, le rétablissement de l'économie de marché et la libre entreprise comme puissants moteurs du développement économique. En 1945, il devient président de la Banco di Roma et, la même année, il publie Le programme de relance économique et le libéralisme social pour le Parti libéral. De 1947 à 1951, il est nommé directeur exécutif de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). D'août 1953 à Janvier 1954, il fait partie du gouvernement en tant que Ministre du commerce extérieur dans le cabinet Pella. Et, de ce fait, il promulgue la première loi sur l'assurance-crédit à l'exportation. Ensuite, il reprend activement le poste de président de la Banca di Roma, qu'il conserve jusqu'en 1959.

Costantino Bresciani Turroni était un adversaire des politiques keynesiennes. Dans un essai de 1939, il rejette l'absurdité de la formule thaumaturgique du "multiplicateur" keynésien tant d'un point de vue théorique, à savoir la critique de l'instantanéité et de la constance, tant du point de vue de la capacité interprétative. Plus généralement, Constantino Bresciani Turroni est convaincu que les recettes des politiques monétaires et de crédit qui découlent des politiques keynesiennes sont injustes en créant des illusions sur les attentes espérées de l'influence de la croissance monétaire sur le développement.

Spécialiste des questions de l'inflation, voire de l'hyperinflation dans le cas de l'Allemagne entre les deux guerres, Costantino Bresciani Turroni soutient de sains principes de finances publiques. Le problème de l'inflation peut être résolu dès que le déficit fiscal est arrêté. Dès lors, le niveau des prix peut être stabilisé.

Ouvrages

  • 1913, Le variazioni ‘cicliche’ dei prezzi”, Annali del Seminario Giuridico, R. Università di Palermo
  • 1916, Relazione fra sconto e prezzi durante i cicli economici, Giornale degli Economisti, pp23-24
  • 1919, L'indipendenza economica dall'estero, Supplemento Economico del Tempo, 5 novembre
  • 1920, La politica commerciale dell'Italia, Bologna: Nicola Zanichelli, stampa
  • 1930, Economic policy for the thinking man, London : William Hodge, avec une introduction de Luigi Einaudi
  • 1931, Le vicende del marco tedesco, “Annali di Economia”, vol. VII, Milano, Università Bocconi Editrice
  • 1934,
    • a. The Purchasing Power Parity Doctrine
      • Repris en 1961, Egypte Contemporaine. Rist. in ID., Saggi di economia, Milano, Giuffrè, pp91-1
    • b. Commentaire du livre de Friedrich Hayek, Monetary Theory and the Trade Cycle, Economica, new series, vol. 1 (August), pp344-47
  • 1937, The Economics of Inflation: A Study of Currency Depreciation in Post-War Germany, London: George Allen and Unwin
    • Nouvelle édition en 1968, Northampton: John Dickens
  • 1939,
    • a. Osservazioni sulla teoria del "moltiplicatore", Rivista bancaria, agosto, pp693-714
    • b. Annual Survey of Statistical Data: Pareto’s Law and the Index of Inequality of Income, Econometrica, Vol 7, pp107-133
  • 1946,
    • a. La riforma del credito bancario, Corriere della Sera, août
    • b. Riconversione finanziaria, Corriere della Sera, octobre
  • 1947, La politica del credito, Corriere della Sera, Juillet
  • 1948, Einführung in die Wirtschaftspolitik, Bern : A. Francke [Introduction à la politique économique], avant-propos de Luigi Einaudi
  • 1949, Corso di economia politica, vol. I. Teoria generale dei fatti economici, Giuffrè, Milano
  • 1950, Due giudizi contrastanti sulla politica economica dell'Italia, Moneta e credito

Littérature secondaire

  • 1976, Henry Hazlitt, What Determines the Value of Money?, The Freeman, Septembre, Vol 26, n°9
  • 1980, A. Gambino, Costantino Bresciani Turroni, In: M. Finoia, dir., Il pensiero economico italiano 1850-1950, Bologna, Cappelli, pp507-516
  • 1992, P. Bini, Costantino Bresciani Turroni, Ciclo, moneta e sviluppo; Macerata: Otium Edizioni
  • 2008, Lilia Costabile, La «macroeconomia della ricostruzione» di Costantino Bresciani Turroni: cambi, disavanzi e distribuzione, In: P. Barucci, L. Costabile et M. Di Matteo, dir., Gli archivi e la storia del pensiero economico, Bologna, Il Mulino
3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.