Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Gilbert Guillaumin

De Wikiberal
(Redirigé depuis Guillaumin)
Gilbert Guillaumin
éditeur de presse

Dates 1801-1864
Tendance libéral classique, école de Paris
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation « Sa mort est plus qu’une perte privée ; elle est une grande perte pour les amis de la science économique dans le monde entier » (Richard Cobden)
inter lib.org sur Gilbert Guillaumin

Gilbert Urbain Guillaumin est un éditeur français (né à Couleuvre, Allier, le 14 août 1801- mort à Paris le 15 décembre 1864).


Biographie

Orphelin à cinq ans, élevé assez rudement par un oncle, marchand de bois, il vient en 1819 à Paris où il fait la connaissance de l’éditeur Brissot-Thivars, neveu de Jacques Pierre Brissot, et entre dans la librairie. Initié au carbonarisme, mêlé au mouvement libéral de 1830, lié à Adolphe Blanqui et Joseph Garnier, il consacre sa vie à l’économie politique.

Les éditions Guillaumin ont été lancés par le succès de l’Encyclopédie du commerçant. Dictionnaire du commerce et des marchandises, contenant tout ce qui concerne le commerce de terre et de mer (1835-1839), qui se veut le « vade mecum des négociants de tous les rangs ». Il s'agissait au départ simplement d'adapter le Dictionnaire du Commerce de Mac Culloch. Par cette publication, il crée une librairie spécialisée qui devient le point de réunion des économistes. Molinari souligne : « l'éditeur se doublait pour eux d'un conseiller plein de tact et d'un ami au cœur chaud ».

Accompagné de Charles Coquelin, Horace Say et de Frédéric Bastiat, il fonde en 1840 le Journal des économistes et participe avec Joseph Garnier en 1842 à la création de la Société d'économie politique, dont il devait être pendant 22 ans le questeur. Il commence la Collection des principaux économistes, 15 grands volumes entre 1840 et 1847: Quesnay, Turgot, Adam Smith, Malthus, Jean-Baptiste Say, Ricardo. Il soutient la lutte du libre-échange aux côtés de la Ligue anglaise et en 1849 s'associe aux Amis de la paix combinant désarmement et liberté du commerce.

En 1854, il lance sous la direction de Coquelin, le Dictionnaire de l'Économie Politique. En 1862, il publie les Œuvres complètes de Bastiat.

Éditeur intelligent et courageux, il était aussi un économiste aussi modeste qu'instruit. A son enterrement, Hippolyte Passy, Joseph Garnier ou Henri Baudrillart lui rendent un dernier hommage. Il est enterré au cimetière du Père Lachaise à Paris[1].

Publications

  • 1834, avec Charles Coquelin, dir., Dictionnaire de l'économie politique, volume 2, Paris, Guillaumin et Hachette, 2ème ed.
  • 1852, avec Charles Coquelin, dir., Dictionnaire de l’Économie Politique, Paris: Guillaumin, Vol 1
  • 1853, avec Charles Coquelin, dir., Dictionnaire de l’Économie Politique, Paris: Guillaumin, Vol 2

Citations

  • « M. Guillaumin était devenu, depuis bien des années, le centre et le lien de notre école » (Hippolyte Passy)
  • « Sa mort est plus qu’une perte privée ; elle est une grande perte pour les amis de la science économique dans le monde entier » (Richard Cobden)

Source

  • Joseph Garnier, « Guillaumin. Ses funérailles. Sa vie et son œuvre » in Journal des économistes, 15 janvier 1865
  • Edmond Renaudin notice dans le Nouveau Dictionnaire d'Économie politique (dir. Léon Say et Joseph Chailley), Paris 1900, t. I p. 1115

Notes et références

Liens externes

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.