Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Jacques de Saint Victor

De Wikiberal
Jacques de Saint Victor
Journaliste, essayiste, historien

Dates 1963 -
Jacques de Saint Victor.jpg
Tendance
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Jacques de Saint Victor

Jacques de Saint Victor, né en 1963, est un historien des idées, essayiste et un critique littéraire français.

Biographie

Docteur en histoire du droit, Jacques de Saint Victor passe le concours du barreau et exerce comme avocat. Il devient par la suite chroniqueur au Figaro Économie à partir de 1995, puis critique littéraire au Figaro Littéraire depuis 2005. Il est également historien des idées et maître de conférences à l'Université Paris VIII.

Il est aussi membre du comité de rédaction de la revue Cités et auteur de plusieurs essais sur l'histoire des idées politiques, les systèmes de droit et la pensée libérale. Il a en particulier écrit Les Racines de la liberté en 2007, qui a reçu le Prix Wikiberal 2008. Les Mélanges en l'honneur de cet ouvrage sont à télécharger ici Acrobat-7 acidtux software.png [pdf] et en vente sur Amazon (ISBN 2810603383).

Les racines de la liberté

Dans cet ouvrage, il explore les origines du discours de la liberté en France avant la Révolution française de 1789. La dérive absolutiste du régime monarchique français nourrit des critiques et des solutions alternatives, en particulier parmi la noblesse d'épée, mise à l'écart du pouvoir par les monarques. Ces critiques se nourrissent non à une source mais à deux sources différentes, que l'auteur résume ainsi: « À côté de l’héritage individualiste qui part des droits de l’individu à l’état de nature (Locke) et conduit à l’État libéral du XIXe siècle », on trouve une « tradition divergente, inspirée de l’humanisme civique de la Renaissance (Machiavel, Guichardin, [..] qui se réclame de l’idéal néoromain et surtout du civisme de certaines cités italiennes du Moyen Âge, reposant sur l’autonomie des citoyens par la participation politique à la vie de la cité ».

Cette critique qui cherche à associer la noblesse à l'exercice du pouvoir s'inspire bien souvent des « libertés germaniques » du Haut Moyen-Âge : Un souverain élu par les guerriers, conforté dans son pouvoir régulièrement et assisté d'assemblées (les champs de mars et de mai).

Œuvres

Livres

  • 1992, La Chute des aristocrates (1787-1792), Perrin, ISBN 2262006679
  • 2002, Madame du Barry, un nom de scandale, Fayard, ISBN 2262016615
  • 2006, Couple interdit, Fayard
  • 2007, Le roman de l'Italie insolite
  • 2007, Les racines de la liberté, Perrin, 354 p, ISBN 2262023794
  • 2007, Critique des nouvelles servitudes (participation, ouvrage dirigé par Yves-Charles Zarka)
  • 2008, Mafias : L'industrie de la peur
  • 2009, Il faut sauver le petit bourgeois
  • 2010,
    • La première contre-révolution (1789-1791), (1789-1791), la coterie des Aristocrates Noirs, ISBN 2130570771
    • Le roman de la Rome insolite, ISBN 2268069443

Articles

  • "Le retour des Murs : une mondialisation fermée ?", Cités, Presses Universitaires de France, n° 31 2007/3, p.15-20
  • "Les historiens et la « guerre de mémoires »", Cités, Presses Universitaires de France, n° 25 2006/1, p.192-193

Liens externes

B0.jpg Discussions sur le forum
Jacques de Saint Victor, Les racines de la liberté (for)
Les Racines De La Liberté, a lire !! (for)
Une certaine idée de la liberté (for)
5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.