Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Louis XV

De Wikiberal
Louis XV
Personnage historique

Dates 1710-1774
Louis XV.jpeg
Tendance Royaliste
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation « L'État durera bien autant que moi. »
inter lib.org sur Louis XV

Louis XV dit le Bien-Aimé né et mort à Versailles (15 février 171010 mai 1774), arrière-petit-fils de Louis XIV, est un roi de France dont le règne, un des plus longs de la monarchie, s’étend de 1715 à 1774. Il a été marqué par un affaiblissement de l’absolutisme et l’essor des Lumières.

Biographie

Fils du duc de Bourgogne et de Marie Adelaïde de Savoie, il est le seul survivant mâle de la famille du Roi-Soleil à l’exception du roi d’Espagne, Philippe V en 1715. Sur son lit de mort, Louis XIV lui donne les conseils qu’il s’était bien gardé de suivre : moins faire la guerre et être un Prince pacifique soucieux du bonheur de son peuple.

Roi à cinq ans, il est placé sous la tutelle de son cousin, Philippe d’Orléans devenu Régent. Sacré à Reims en 1722, il est désormais majeur et le Régent meurt peu après (1723). Pour assurer l’avenir de la dynastie, il est marié à quinze ans avec Marie Leszcynska, fille du roi de Pologne, pauvre et vertueuse, âgée de vingt et un ans. En 1726, il décide de gouverner par lui-même et il désigne comme principal ministre, le cardinal de Fleury, son ancien précepteur : ce dernier devait conserver ses fonctions jusqu’à sa mort en 1743.

En 1746, Madame de Pompadour devient la favorite royale : elle devait protéger les artistes et les philosophes.

Jaloux de son autorité (face aux oppositions parlementaires, il réaffirme l'absolutisme royal lors de la « séance de la flagellation » du 3 mars 1766), mais incapable d’une action suivie, le roi renvoie l’un après l’autre ses ministres réformateurs. En 1770, alors qu’il s’est entiché d’une nouvelle maîtresse, madame du Barry, il soutient l’action de son chancelier Maupeou et se montre résolu à ne plus changer de politique.

Il meurt, victime de la petite vérole, dans l’indifférence générale. Son successeur, Louis XVI, allait remettre en question les réformes de la fin du règne.

Intelligent et sensible, Louis XV ne sut pas mettre en œuvre les réformes qui auraient pu sauver la monarchie.

Citations

  • Le sang de nos ennemis est toujours le sang des hommes. La vraie gloire, c'est de l'épargner »
6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.