Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Michael Heilperin

De Wikiberal

Michael Angelo Heilperin (Varsovie le 6 mai 1909-6 avril 1971) fut un économiste spécialisé dans les sujets mùonétaires. Il a effectué ses études supérieures à Genève, à la London School of Economics et à l'Université de Cambridge. Il soutient sa thèse en économie à l'université de Genève en 1931, sous le thème : "Le Problème Monétaire d'Après-Guerre et la Solution en Pologne, en Autriche et en Tchécoslovaquie".

De 1935 à 1938, il fut professeur assistant à la faculté de l'Institut universitaire de hautes études internationales de Genève. Dans les années 1930, il a également enseigné dans un certain nombre d'institutions universitaires aux États-Unis, y compris au Bryn Mawr College en Pennsylvanie et à l'Université de Californie à Berkeley.

En 1941, il est nommé professeur associé d'économie au Hamilton College de New York, un poste dont il démissionne en Décembre 1945. Il est retourné à l'Institut universitaire de Genève en 1953 où il a occupé le poste de professeur d'économie internationale jusqu'en 1964. Au cours de cette période, il fut également correspondant européen du magazine américain, Fortune Magazine. De 1964 à 1966, il fut membre du comité de rédaction de la revue. Michael Heilperin a tenu une chaire de professeur visiteur, en finance internationale à l'Université de Californie du Sud en 1968. Il a également occupé les fonctions de conseiller économique de la Bristol Myers Company à New York et représentant de la Chambre de Commerce Internationale de Genève.

En compagnie de William Rappard, de Louis Rougier et de Ludwig von Mises, il a défendu les thèses libérales. Michael Heilperin est présent au Colloque Walter Lippmann qui s'est tenu à Paris en 1938. Cité par Murray Rothbard[1], Michael Heilperin est reconnu pour ses thèses sur la convertibilité or de la monnaie. Profondémment anti-keynésien, il écrivait de façon sardonique dans son ouvrage de 1960 : « si [Keynes] était libéral, alors il fut ce genre extraordinaire de libéral dont les recommandations pratiques promeuvent constamment le collectivisme »[2].

Le 8 septembre 1953, à Seelisberg, en Suisse, il présente une communciation avec H. S Ellis sur le thème de la politique commerciale extérieure des Etats-Unis. En septembre 1965, il participe au colloque de la société du Mont Pèlerin qui se tient à Stresa en Italie sous le thème du système monétaire interntional. Il fait une allocution aux côtés de Fritz Machlup, d'Albert Hahn, de Gottfried Haberler, d'Egon Sohmen, de Maurice Allais et de Milton Friedman.

Notes et références

  1. Murray Rothbard, 1962, The Case for a 100 Per Cent Gold Dollar, In: Leland B. Yeager, dir., In Search of a Monetary Constitution, Cambridge, Mass.: Harvard University Press et Murray N. Rothbard, The Austrian Theory of Money, In: Edwin G. Dolan, dir., 1976, The Foundations of Modern Austrian Economics, Kansas City: Sheed Andrews and McMeel, pp160-184 repris In: The Logic of Action One: Method, Money, and the Austrian School, Cheltenham, UK: Edward Elgar, 1997, pp297-320.
    'Initially, the Mises proposal for a return to gold at a market price and the proposal of such Austrian monetary theorists as Jacques Rueff and Michael Heilperin for a return at a deliberately doubled price of $70 an ounce seemed far apart.' Murray Rothbard, 1997, p317
  2. "If [Keynes] was a liberal, then he was that extraordinary kind of liberal whose practical recommendations consistently promote collectivism", Michael Heilperin, 1960, Studies in Economic Nationalism, Geneva: Librairie E. Droz, p125

Publications

  • 1932, Monnaie crédit et transfert, Paris : Recueil Sirey
  • 1935, Economics of Banking Reform, Political Science Quarterly, 50, September, pp359-376
  • 1945, International Monetary Reconstruction: The Bretton Woods Agreements, New York: American Enterprise Association
  • 1947,
    • a. The Trade of Nations, New York: Alfred Knopf
    • b. Points de vue américains sur la question allemande, Politique étrangère, Vol 12, pp15-
    • c. The Trade of Nations (New York: Alfred A. Knopf
  • 1951, A clearing system for the free world, Fortune Magazine, May, Vol XLIII, n°5
  • 1954, avec John Know Jessup , A daring plan to unshackle trade and enrich the free world, Life Magazine, January 4
  • 1960, Studies in Economic Nationalism, Geneva: Librairie E. Droz
  • 1962,
    • a. L'oro: base di un ordine monetario internazionale, Bancaria, (7), pp780-
    • b. The case for going back to gold, Fortune, september
  • 1963, Le Nationalisme économique, Payot
  • 1967, "Le phénomène Jacques Rueff", In: Emil M. Claassen, dir. Les fondements philosophiques des systèmes économiques, Paris: Payot, pp25-35
  • 1968,
    • a. dir., "Aspects of the Pathology of Money: Monetay Essays from Four Decades", London, Michael Joseph Limited
      • Nouvelle édition en 2007, Ludwig von Mises Institute; New LvMI Reprint edition
    • b. "Post-War European Inflations, World War I: A Study of Selected Cases", In Michael Heilperin, dir., "Aspects of the Pathology of Money: Monetay Essays from Four Decades", London, Michael Joseph Limited, pp97-152

Archives Audio

Littérature secondaire

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.