Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Parti conservateur (Royaume-Uni)

De Wikiberal
Histoire du Royaume-Uni

Parti de centre droit, le parti conservateur (Conservative party) est le plus important parti politique du Royaume-Uni. Fondé en 1834/1836, il est le lointain héritier du parti Tory remontant à 1678 et les conservateurs restent toujours qualifiés de Tories. Officiellement son nom est « Parti conservateur et unioniste » depuis la fusion avec le parti libéral unioniste en 1912 mais cette appellation est très rarement utilisée. En rivalité avec le parti libéral au XIXe siècle puis avec le parti travailliste au XXe siècle, il a souvent participé au pouvoir avec des premiers ministres aussi connus que Sir Robert Peel, Benjamin Disraeli, Winston Churchill et Margaret Thatcher. Le parti est représenté au Parlement européen et aux parlements écossais et gallois.

Histoire

Le parti conservateur trouve son origine dans une scission d’un petit groupe de whigs autour de William Pitt le Jeune mais c’est seulement après la mort de ce dernier que le terme de Tory est utilisé et s’impose vers 1812. Finalement Sir Robert Peel fait adopter le nom de parti conservateur vers 1834/1836. Le parti s’efforce d’attirer à lui un électorat plus populaire et Benjamin Disraeli contribue à élargir le corps électoral par le Reform Act de 1867 : il défend alors le protectionnisme, l’impérialisme colonial et une politique sociale. En 1886, les conservateurs forment une alliance avec le nouveau parti libéral unioniste de Joseph Chamberlain, prélude à une fusion effective en 1912. Ils participent au gouvernement d’union de tous les partis lors de la Première Guerre mondiale et dirigent le gouvernement national pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, ils ne remettent pas en question la politique d’État-Providence mise en place par les travaillistes. A compter de 1975 le parti va connaître une profonde transformation sous la conduite de Margaret Thatcher qui va favoriser une approche économique libérale. De 1997 à 2010, le parti se retrouve dans l’opposition et ne retrouve le pouvoir que sous la forme d’un gouvernement de coalition avec les libéraux démocrates.

Les caractéristiques du parti conservateur

C’est un parti unioniste opposé à l’idée d’une indépendance des composantes du Royaume-Uni et à la création de parlements gallois et écossais. Peu enthousiasmé par l’Europe, hostile à la monnaie unique, le parti défend le principe général de la réduction des impôts et des dépenses publiques. Sur le plan social, le conservatisme reste la base de la politique du parti qui n’apprécie ni le « multiculturalisme d’État » ni les revendications des minorités comme l’adoption par les homosexuels.

En politique étrangère, ils sont, traditionnellement depuis la fin de la seconde guerre mondiale, atlantistes et favorables à des liens étroits avec les Etats-Unis. La construction européenne est un sujet de controverse au sein du parti même si Winston Churchill, Harold Macmillan et Edward Heath s’étaient montrés favorables à l’idée d’une union européenne. Après 1979, l’euroscepticisme n’a cessé de progresser au sein du parti.

On distingue trois courants au sein du parti : les partisans de la cohésion nationale (One Nation conservatives) dans la continuité de Disraeli, les partisans du libre marché issus du thatchérisme (Free Market Conservatives), et les traditionalistes (Traditionalist Conservatives).

Liens internes

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.