Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Samuel Edward Konkin III

De Wikiberal
Samuel Edward Konkin III
philosophe

Dates 1947-2004
Sek3.jpg
Tendance anarcho-capitaliste, libertarien de gauche, agoriste
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Samuel Edward Konkin III

Samuel Edward Konkin III (surnommé SEK3) (1947-2004) fut un libertarien de gauche, anarcho-capitaliste, auteur du "Manifeste néo-libertarien" (New Libertarian Manifesto) et l'inventeur d'une philosophie politique, l'agorisme, un anarchisme de marché influencé par Murray Rothbard, Robert LeFevre, et Ludwig von Mises.

Avant de devenir un militant et écrivain libertarien connu, Samuel Konkin fut un supporter du mouvement social du crédit (Socred) et président du Fonds de crédit social de l'Université de l'Alberta de 1966 à 1968. Il est devenu un participant principal dans les parlements modèles et il s'est impliqué dans toutes les élections canadiennes de l'Alberta de 1962 à 1968. Il a suivi des études à l'Université de New York, et a obtenu un doctorat en chimie théorique.

Il se revendique de gauche, en ce sens qu'il s'oppose au vote et propose de combattre l'étatisme par l'économie souterraine, le marché noir et le « marché gris », ce qu'il appelle la « contre-économie » ; alors que les libertariens de droite tentent de passer par les moyens démocratiques et le gouvernement.

Konkin a publié les New Libertarian Notes (1971-1975), le New Libertarian Weekly (1975-1978), et New Libertarian magazine (1978-1990), dont le dernier numéro (187) est dédié à la science-fiction et à Robert A. Heinlein.

Publications

Citations

  • C’est la Mafia au-dessus de toutes les Mafias, le Gang surpassant tous les Gangs, c’est la Conspiration dépassant toutes les conspirations. C’est ce qui a massacré plus de gens en quelques dizaines d’années que tous les morts de l’Histoire humaine jusque là ; c’est ce qui a volé plus de richesse en quelques décennies que toute la richesse produite jusque là ; c’est ce qui a tordu et corrompu plus d’esprits - pour exister et survivre - en quelques décennies, que toute l’irrationalité de l’Histoire toute entière jusque là. C’est Notre Ennemi: l’État.
  • Ce qui existe partout sur la planète et qui permet à l’État de persister, c’est l’accord de la victime. Chaque victime de l’étatisme a internalisé le système de l’État à un degré ou un autre. La proclamation annuelle du fisc fédéral américain que l’impôt sur le revenu dépend de "l’obéissance volontaire" est vraie, ironiquement. Si les contribuables coupaient le cordon ombilical, l’État-vampire périrait inévitablement, la bête perdrait ses griffes. Si tout le monde abandonnait la "monnaie légale" pour l’or ou d’autres biens comme paiement dans les contrats et transactions, il semble douteux que la taxation puisse encore maintenir en place l’État.

Liens externes

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.

Kurt.jpg Accédez d'un seul coup d’œil à toute la série des articles de Wikibéral concernant les célébrités libérales, libertariennes et assimilées.