Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Histoire

De Wikiberal

L’histoire est à la fois l’étude des faits et des événements du passé et, par synecdoque, cet ensemble de faits et d'événements du passé.

L'objet fondamental des sciences historiques est le passé. Ce n'est pas seulement une réflexion sur le passé : elle se construit selon une méthode. L'histoire est la construction d'une image du passé par des historiens qui tentent de décrire, d'expliquer ou de faire revivre des temps révolus. C'est une construction humaine, inscrite dans l'époque où elle est écrite : « l'histoire, c'est ce que font les historiens » (Antoine Prost).

L'histoire sélectionne systématiquement et ordonne les événements générés par l'action humaine. C'est un récit construit à partir de sources. Elle enquête sur le contenu concret de l'action humaine dans sa multiplicité et dans sa variété infinie, dans ses aspects accidentels, spéciaux et individualisants. C'est le récit d'une pratique sociale qui s'inscrit fondamentalement dans son époque. L'objet de la connaissance historique consiste à saisir les traits individualisants d'un phénomène, non ce qu'il peut avoir de semblable à un autre mais, au contraire, ce qui le distingue de tout autre phénomène du même genre. L'objet de l'histoire n'est pas de confirmer ou d'infirmer des hypothèses; sa connaissance n'est pas susceptible de formuler des théories. Les sciences naturelles sont également basées sur des expériences passées pour induire des lois, et même si ces histoires sont vécues, des lois ne peuvent pas en être tirées en histoire.

L'objet d'étude de l'histoire repose sur les actions des individus et les effets de ces actions. L'histoire est factuelle, mais les faits sont liés aux jugements de valeur inscrits dans l'esprit des individus qu'elle étudie. La tâche de l'historien est donc de découvrir les jugements de valeur des individus. Car, l'action est conduite par des choix. Et, choisir, c'est sélectionner un mode de comportement et laisser de côté les alternatives restantes. C'est donc l'acte mental qui détermine le contenu d'un choix qui se réfère à des fins ultimes ou aux moyens d'atteindre une fin ultime. Les fins sont des jugements de valeur, les moyens sont des décisions techniques. L'histoire identifie les fins qui ont poussé un homme spécifique à agir et les conséquences inattendues découlant de cette procédure. La tâche de l'historien est d'étudier les actions, c'est-à-dire des objectifs et des moyens dont disposent les individus et surtout les conséquences de leurs actions. Mais, bien qu'il se renseigne sur les jugements de valeur, l'histoirien doit être "wertfrei", c'est-à-dire neutre par rapport aux jugements de valeur.

Il existe une histoire générale et aussi une histoire d'événements particuliers, par exemple, l'histoire des échanges entre humains, l'histoire de la montée du capitalisme industriel en Angleterre, etc. Dans la discipline économique, nous pouvons distinguer différents types d'histoire, l'histoire des faits économiques, les statistiques économiques, l'histoire de la pensée économique, etc.

Citations

  • « Les hommes font l'histoire, mais ils ne savent pas l'histoire qu'ils font. »
        — Raymond Aron
  • « Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur. »
        — Winston Churchill
  • « La devise générale de l'histoire devrait être : « Eadem, sed aliter » (la même chose, mais d'une autre manière). Celui qui a lu Hérodote a étudié assez l'histoire pour en faire la philosophie ; car il y trouve déjà tout ce qui constitue l'histoire postérieure du monde : agitations, actions, souffrances et destinée de la race humaine, telles qu'elles ressortent des qualités en question et du sort de toute vie sur terre. »
        — Arthur Schopenhauer
  • « Une théorie aujourd'hui dépassée de la connaissance prétendait que l'historien devait aborder son objet sans théorie et faire le simple exposé des événements tels qu'ils se sont passés. Il avait à représenter et à décrire la réalité du passé, et il y réussissait d'autant mieux qu'il considérait sans parti pris et sans idée préconçue les événements et les sources qui lui en ouvrent le sens. On ne comprit que très tard que l'histoire ne saurait offrir une image ou une répétition du passé, mais qu'elle le représente, au contraire, c'est-à-dire qu'elle le transforme, et que cette représentation et cette transformation ne valent pas sans des idées préalables que l'historien doit avoir à l'esprit, avant de se mettre au travail. »
        — Ludwig von Mises
  • « L’histoire est le rassemblement et l’arrangement systématique de toutes les données d’expérience concernant les actions des hommes. Elle traite du contenu concret de l’agir humain. Elle étudie toutes les entreprises humaines dans leur multiplicité et leur variété infinies, et toutes les actions individuelles avec leurs implications accidentelles, spéciales, particulières. »
        — Ludwig von Mises
  • « L'historien qui se mêle de juger le passé fait du journalisme dans un autre siècle. »
        — Cioran
  • « Qui contrôle le passé contrôle l'avenir. Qui contrôle le présent contrôle le passé. »
        — George Orwell
  • « L'histoire du monde est le tribunal du monde. »
        — Schiller
  • « L’histoire est un cauchemar dont je cherche à m’éveiller. »
        — James Joyce, Ulysses
  • « L'un des troubles mentaux caractéristiques de notre époque est un mépris facile pour le passé. Ce n'est pas tellement ce que nous ayons appris à le détester, car on peut à la fois respecter et détester un ennemi. C'est que nous le méprisons. Nous l'observons avec un mépris facile, fanfaron et péremptoire. Nous sommes des « présentistes » avec toute l'arrogance du planteur raciste des caricatures. »
        — Mencius Moldbug
  • « Histoire : compte-rendu hautement douteux d'événements historiques hautement futiles, causés par des chefs d'une haute scélératesse et des soldats particulièrement stupides. »
        — Ambrose Bierce
  • « L'histoire, c'est toute succession d'événements vus avec l'effet de la postériorité. »
        — Nassim Nicholas Taleb, Le Cygne noir, 2007
  • « Quant à l’histoire, elle est écrite par les vainqueurs, quels qu’ils soient. Son jugement ne doit pas intéresser les hommes du temps présent. »
        — Robert Brasillach, Les frères ennemis, 1944
  • « Les historiens racontent des événements vrais qui ont l'homme pour acteur ; l'histoire est un roman vrai. »
        — Paul Veyne
  • « L'Histoire justifie ce que l'on veut ! Elle n'enseigne rigoureusement rien car elle contient tout et donne des exemples de tout... C'est le produit le plus dangereux que la chimie de l'intellect ait élaboré. Ses propriétés sont bien connues. Il fait rêver, il enivre les peuples, leur engendre de faux souvenirs, exagère leurs réflexes, entretient leurs vieilles plaies, les tourmente dans leur repos, les conduit au délire des grandeurs et rend les nations amères, superbes, insupportables et vaines. »
        — Paul Valéry, Regards sur le monde actuel, 1931
  • « L’histoire ne sert à rien. Elle ne nous apprend rien sur un avenir plus important que le passé et qui ne le répète jamais. »
        — Paul Valéry, Rapporté par Jean d'Ormesson, Je dirai malgré tout que cette vie fut belle, 2016
  • « Tous les manuels d'histoire du monde n'ont jamais été que des livrets de propagande au service des gouvernements. »
        — Marcel Pagnol
  • « Une chose que j'ai apprise est que les manuels d'histoire que nous avons à l'école sont politiques. Ils découlent d'une mission à remplir : que le passé doit être présenté pour soutenir le paradigme culturel dominant, ou du moins pour ne pas le faire paraître mauvais. Et c'est précisément la mauvaise façon de faire l'histoire. »
        — Paul Rosenberg, Production Versus Plunder
  • « L’histoire s’occupe le plus souvent du passé. Mais l’avenir appartient aussi à son domaine. « La première catégorie de la conscience historique, ce n’est pas le souvenir. C’est l’annonce, l’attente, la promesse. » »
        — Jean d'Ormesson, Guide des égarés

Pages connexes

Liens externes



6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.