Démondialisation

De Wikiberal

La démondialisation est le mot que les modes politiques du début du XXIe siècle ont assigné au protectionnisme, terme apparemment trop connoté négativement, alors que "démondialisation", néologisme compliqué, a un côté un peu moins rétrograde.

Derrière ce grand mot, il ne s'agit pas de combattre frontalement la mondialisation, expression de la liberté économique, mais en dernier lieu de mettre en place des taxes douanières sous divers prétextes (coût écologique et social des marchandises, "reterritorialisation" de la production, etc.). L'interventionnisme ne change pas de nature, il s'invente de nouvelles raisons d'agir : prétendue supériorité de la politique sur l'économie, réaction au "complot libéral" (voire pour certains complot américain), nationalisme non avoué, totalitarisme rampant déjà décrit par Hayek dans La Route de la servitude en 1945.

En France, ce concept est soutenu par des intellectuels tels que Frédéric Lordon et Jacques Sapir, et en politique c'est le socialiste Arnaud Montebourg qui s'en prévaut. Plusieurs dirigeants d'ATTAC, ouvertement communautaristes et antirépublicains, opposent à la démondialisation leur altermondialisme.

Le Petit Larousse illustré 2014 accepte le terme et le définit ainsi[1] :

démondialisation
n.f.
Politique économique préconisant une nouvelle organisation de l’économie mondiale qui, si elle prend acte des interdépendances humaines, se propose de limiter les effets néfastes du libre-échange.

Citations

  • « À n’en point douter, le projet de « démondialisation » est bel et bien un projet protectionniste. En substance, il vise à instaurer des barrières douanières (aux frontières européennes ou françaises, peu importe) destinées à surcompenser les écarts de coûts de production entre un pays comme la France et — par exemple — la Chine. Dans la pratique, cela signifie qu’il faudra taxer les produits importés à un niveau tel que les consommateurs français auront matériellement intérêt à n’acheter que des produits fabriqués localement et de telle sorte que les entreprises qui souhaitent accéder à notre marché intérieur n’auront d’autre choix que de relocaliser leur production. Ce qui revient à dire que vous et moi subventionnerons par une perte de pouvoir d’achat, la relocalisation d’un certain nombre d’emplois. »
        — Georges Kaplan
  • « La démondialisation, sorte de théorisation du protectionnisme mâtinée d’idéologie de la décroissance. »
        — Serge Federbusch

Notes et références

  1. Dossier de presse Petit Larousse illustré 2014

Liens externes

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.