Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Mensonge

De Wikiberal

Le mensonge est l'énoncé délibéré d'un fait contraire à la vérité, ou encore la dissimulation de la vérité (mensonge par omission).

Le mensonge est une forme de manipulation qui vise à faire croire ou faire faire à l'autre ce qu'il n'aurait pas cru ou fait, s'il avait su la vérité. En général, le mensonge s'oppose à la véracité (le fait de dire le vrai), à la sincérité ou à la franchise.

Lie politics.jpg

Mensonge et politique

Politique et mensonge semblent étroitement liés. Platon (La République) recommande ainsi le "noble mensonge" : le gouvernant peut tromper le peuple dans l'intérêt de l'Etat et pour préserver l'ordre de la cité. Pour Machiavel, le prince doit pratiquer le mensonge comme un art.

Pourquoi la politique repose-t-elle essentiellement sur le mensonge ? Les raisons en sont les suivantes :

Bibliographie

Voir aussi

Citations

  • Le mensonge est une si excellente chose qu'il ne faut pas en abuser. (Talleyrand)
  • L'État, c'est le plus froid de tous les monstres froids : il ment froidement et voici le mensonge qui rampe de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le Peuple. » (Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra)
  • Il y avait la vérité, il y avait le mensonge, et si l'on s'accrochait à la vérité, même contre le monde entier, on n'était pas fou. (George Orwell, 1984)
  • Si vous rejetez tous les sens, vous n’aurez aucun moyen de discerner la vérité d’avec le mensonge. (Épicure)
  • À la fois serviteur déloyal et chef corrompu, le bolchevisme a été dès sa venue au monde l’image même de la duplicité et du mensonge, de la tromperie et de la traîtrise. (Léonid Andreïev, 1871-1919)
  • On nous dit que les communistes avaient un idéal. Je suis presque enclin à trouver cela encore pire. Parce que cela signifie qu’on a délibérément trompé des millions d’hommes. Parce qu’on ajoute ainsi aux crimes le mensonge le plus abject. (Jean-François Revel, La Grande parade)
  • On avale à pleine gorgée le mensonge qui nous flatte, et l’on boit goutte à goutte une vérité qui nous est amère. (Denis Diderot)
  • La vérité est l'ennemie mortelle du mensonge, et par extension, la vérité est le plus grand ennemi de l'État. (Josef Goebbels)
  • Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l'accent de la vérité, à rendre le meurtre respectable et à donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air. (George Orwell)
  • La parole a été donnée à l'homme pour cacher sa pensée. (Stendhal, Le rouge et le noir)
  • Tout mensonge répété devient une vérité : on ne saurait avoir trop de mépris pour les opinions humaines. (Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe)
  • Il ne faut croire en rien avant que ce ne soit officiellement démenti. (Claud Cockburn)
  • La perversion de la cité commence par la fraude des mots. (Platon)
  • Le point important n’est pas qu’une opinion donnée soit vraie, et l’opinion contraire fausse – mais bien que nous soyons capables d’aller de l’une à l’autre, de les inventer toutes deux, et qu’aucune d’elles ne nous demeure obscure ou étrangère. (Jean Paulhan)
  • Je suis un homme politique et, en tant qu'homme politique, j'ai la prérogative de mentir chaque fois que je veux. (Charles Peacock, homme d'affaires impliqué dans le scandale du Whitewater, sous la présidence Clinton)
  • L’homme politique moderne a un discours qui oscille entre la banalité et le mensonge. (Jean-Christophe Mounicq, Pour un retour de la pensée politique, Revue des deux mondes, février 1994)
  • L'espérance s'est évanouie, il ne reste au communisme que le mensonge. (Thierry Wolton)
  • Le mensonge a toujours pour but d'agir sur la volonté d'autrui, jamais sur son esprit seul et en lui-même ; s'il veut toucher l'esprit, c'est qu'il le prend pour moyen, et s'en sert pour déterminer la volonté. En effet, mon mensonge lui-même part de ma volonté : il a donc besoin d'un motif ; or ce motif, ce ne peut être que de faire vouloir autrui, non d'agir sur son esprit seulement, cet esprit ne pouvant par lui-même avoir aucune influence sur ma volonté à moi, ni par conséquent la mettre en mouvement, agir sur sa direction : seules la volonté et la conduite d'autrui peuvent jouer ce rôle ; quant à l'intelligence d'autrui, elle intervient dans mon calcul par suite, et indirectement. (...) le mensonge en lui-même est aussi bien une injustice que la violence : car il se propose d'étendre le pouvoir de ma volonté jusque sur des étrangers, d'affirmer par conséquent ma volonté au prix d'une négation de la leur : la violence ne fait pas pis. (Arthur Schopenhauer)
  • Le fait que tant de politiciens mentent aussi effrontément n'est pas seulement le reflet de ce qu'ils sont. C'est aussi le reflet de ce que nous sommes. Quand le peuple veut l'impossible, seuls les menteurs peuvent le satisfaire. (Thomas Sowell)
  • Offre un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir. (proverbe arabe)
  • Aujourd’hui comme jadis, l’ennemi de l’homme est au fond de lui. Mais ce n’est plus le même : jadis, c’était l’ignorance ; aujourd’hui, c’est le mensonge. (Jean-François Revel)
  • Un mensonge fera le tour du monde avant que la vérité ait eu le temps de mettre ses bottes. (Charles Spurgeon)
  • La dévotion à la vérité est la marque de la moralité; il n'y a pas de forme de dévouement plus grande, plus noble, plus héroïque que l'acte d'un homme qui assume la responsabilité de la pensée. (Ayn Rand)
  • On dirait que les préjugés, les bassesses et les mensonges n’ont pas fait de mal à l’espèce humaine, tant on se montre sévère pour la philosophie, la liberté et la raison. (Germaine de Staël, De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales)
  • Tout homme qui fera profession de chercher la vérité et de la dire, sera toujours odieux à celui qui exercera l'autorité. (...) La vérité est donc à la fois l’ennemie du pouvoir comme de ceux qui l’exercent, plus elle se répand, moins ceux-ci peuvent espérer de tromper les hommes ; plus elle acquiert de force, moins les sociétés ont besoin d’être gouvernées. (Nicolas de Condorcet, Cinquième mémoire sur l’instruction publique)
  • Chacun tourne en réalités / Autant qu'il peut, ses propres songes : / L'homme est de glace aux vérités ; / Il est de feu pour les mensonges. (La Fontaine, Fables, Le statuaire et la statue de Jupiter, IX-6)
  • Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez. (Hannah Arendt, New York Review of Books, 26/10/1978)
  • Le mot vérité n'a pas le même sens pour les hommes qui font de la politique et pour ceux qui n'en font pas. (Henri Roorda, Les ténèbres du Moyen-Age, 1922)
1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.