Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Pierre Bayle

De Wikiberal
Pierre Bayle
Philosophe

Dates 1647-1706
Pierre Bayle.jpg
Tendance Précurseur
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation « En général quelque puisse être le résultat des questions de religion, on ne peut jamais connaître si l’amour-propre n’a pas été le principal poids déterminant. »
inter lib.org sur Pierre Bayle

Pierre Bayle (18 novembre 1647 - 28 décembre 1706) est un philosophe et écrivain français.

En 1684, Pierre Bayle commence la publication de son journal de critique littéraire, Les Nouvelles de la république des lettres, qui obtint dans toute l'Europe un rapide succès. En 1690 paraît un Avis important aux réfugiés prônant la liberté de religion et la tolérance, ce qui provoque la colère de Pierre Jurieu et celle de l'évêque de Rieux.

Lors de la révocation de l'édit de Nantes (1685), il combattit dans ses écrits l'intolérance de Louis XIV (De la tolérance, 1686), mais en même temps il compromit par ses attaques toutes les communions chrétiennes ; ses ennemis, à la tête desquels était Jurieu, le firent pour ce motif, après une longue querelle, priver de sa chaire en 1693.

Il ne fut pas affecté par ce malheur, particulièrement pendant la préparation de son Dictionnaire historique et critique, œuvre majeure qui préfigure L'Encyclopédie. Jurieu le dénonça au consistoire comme impie, et au Prince d'Orange devenu roi d'Angleterre, comme ennemi de l'État et partisan secret de la France ; mais grâce à la protection de Lord Shaftesbury, il échappa cette fois aux coups de ses persécuteurs. Les dernières années de Bayle furent consacrées à des écritures diverses, provenant dans beaucoup de cas des critiques faites sur son Dictionnaire, qu'il employa le reste de sa vie à étendre. Il mourut en exil à Rotterdam.

Bayle est surtout connu comme sceptique. Dans son Dictionnaire, il se plaît à exhumer les opinions les plus paradoxales et à les fortifier d'arguments nouveaux, sans toutefois les avouer pour son propre compte ; par l'incrédulité qui règne dans ses écrits, il a frayé la voie à Voltaire.

Publications

  • Pensées sur la comète (1682), dans lesquelles, à l'occasion d'un de ces météores qui venaient de paraître, il attaqua le préjugé vulgaire qui y voyait un présage effrayant.
  • Critique de l'histoire du calvinisme du Père Maimbourg (1683)
  • La France toute catholique sous le règne de Louis-Le-Grand (1685)
  • De la tolérance (1686)
  • Commentaire philosophique sur ces paroles de Jésus-Christ : "Contrains-les d'entrer" (1688)
  • Dictionnaire historique et critique (1ère édition en 1697, 2 volumes in-folio, édition de 1702, 3 volumes in-folio, édition de Beuchot, 16 volumes in-8, 1820-1824)
  • Réponses aux questions d'un provincial, 6 volumes, in-8, Rotterdam, 1704-1706.
  • Œuvres diverses, La Haye, 4 volumes in-folio. 1727.

Liens externes

  • (fr)Documents numérisés par la Bibliothèque nationale de France :
Projet et fragmens d'un dictionnaire critique
Tome premier du Dictionnaire historique et critique
Avis important aux réfugiés

Littérature secondaire

  • 2006, Albert De Lange, "La question de la tolérance chez Pierre Bayle", In: Philippe Nemo et Jean Petitot, dir., Histoire du libéralisme en Europe, Collection Quadrige, Presses Universitaires de France

Citations

  • L'athéisme ne conduit pas nécessairement à la corruption des mœurs. (Pensées diverses)
  • Chaque religion enseigne que ses dogmes fondamentaux sont si clairs, et que les erreurs des autres religions sont si visibles, que lorsqu’un homme change de secte, il est toujours accusé par ceux qu’il quitte, ou d’avoir agi contre sa conscience, ou d’avoir été la dupe de quelque passion secrète. (Réponses aux questions d’un provincial)
  • En général quelque puisse être le résultat des questions de religion, on ne peut jamais connaître si l’amour-propre n’a pas été le principal poids déterminant. (Réponses aux questions d’un provincial)
5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.