Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Robert Mundell

De Wikiberal

Robert A. Mundell, né le 24 octobre 1932, est un économiste canadien. Il est connu pour ses travaux sur les zones monétaires optimales et pour son analyse de la politique monétaire et fiscale dans différents systèmes de taux de change (notamment le triangle de Mundell). Ces travaux lui ont valu le Prix Nobel d'économie 1999.

De tendance keynésienne, c'est un critique ardent des thèses altermondialistes d'ATTAC, en particulier de la Taxe Tobin.

Il fait partie des signataires d'un appel de cent économistes américains qui s'opposent à la politique de relance financée par de nouveaux impôts et au protectionnisme défendus par Barack Obama. Ils soulignent à l'inverse les effets positifs du libre-échange pour tous et montrent que ce genre de mesure est de nature à entretenir une récession durable. Parmi les autres signataires figurent Robert Barro, Gary Becker, James Buchanan, Isaac Ehrlich, William Niskanen, Michael Porter ou encore Anna Schwartz[1].

Bibliographie

  • 1961, "A Theory of Optimum Currency Areas", American Economic Review, September, Vol 51, n°4, pp657-665
  • 1963, "Capital Mobility and Stabilization Policy Under Fixed and Flexible Exchange Rates", The Canadian Journal of Economics and Political Science/Revue canadienne d’Economique et de Science politique, 29(4), pp475–485
  • 1981, "Gold Would Serve into the 21st Century", Wall Street Journal, September, 30, p33
  • 1998, «Uses and Abuses of Gresham’s Law in the History of Money», Zagreb Journal of Economics, vol. II, n°2, partie 1
  • 2000, "A Reconsideration of the Twentieth Century”, American Economic Review, June, Vol 90, n°3, pp327-340

Littérature secondaire


Notes et références

Liens externes

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.