Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Support monétaire

De Wikiberal
(Redirigé depuis Support monetaire)

Il existe une difficulté pour définir sous le même vocable, un billet de banque, une pièce de monnaie, une pièce en or, un nombre sur un compte bancaire. Le terme "support monétaire" (money backing) regroupe toutes ces formes matérielles de monnaies. Néanmoins, le terme « support monétaire » est parfois utilisé dans un sens différent.

Toute chose utilisée par un agent économique pour payer est un support monétaire. Un billet de banque est un support monétaire. Un billet de cinq euros est un support monétaire. Une pièce de dix centimes est un support monétaire. Un compte bancaire est un support monétaire. Une pièce d'or est un support monétaire. Une cigarette dans un camp de prisonniers fut un support monétaire. Tel coquillage chez certains peuples fut un support monétaire.

  • Dans une économie de troc, tout objet peut servir de support monétaire. Tout moyen de paiement est un support monétaire.

L'utilisateur de monnaie possède le support monétaire. Le droit de l'utilisateur est son droit de propriété sur ce support monétaire. Un support monétaire représente une certaine quantité de pouvoir d'achat, ou encore, représente une certaine quantité d'unités monétaires.

  • Un support monétaire est possédé par son propriétaire.

Toute création monétaire est une création de supports monétaires.

  • Un monnayeur, en émettant de la monnaie, émet nécessairement des supports monétaires.

Polysémie et ambiguïté du terme « monnaie »

Selon le contexte, le mot "monnaie" est utilisé pour désigner une monnaie-marchandise, ou la promesse d'une banque, ou même les processus économiques par lesquels une monnaie est échangée. La polysémie du mot monnaie induit parfois une ambiguïté dans le discours. Pour préciser le propos, il est utile d'avoir recours à des mots dont le sens est plus restrictif.

Monnaie-marchandise

Searchtool-80%.png Article détaillé : Monnaie-marchandise.

Un support monétaire peut être une « monnaie-marchandise ». Un gramme d'or est une monnaie-marchandise. La valeur de ce support monétaire ne provient pas de la promesse d'un agent économique. Certains coquillages ont servi de monnaie. Un de ces coquillages est alors le support monétaire d'une telle monnaie-marchandise. Une pièce d'or marqué d'un sceau royal est aussi une monnaie-marchandise.

La valeur de ce support monétaire ne provient pas de la promesse de quiconque. La monnaie est alors le support monétaire lui-même.

Monnaie-promesse

Searchtool-80%.png Article détaillé : Monnaie-promesse.

La valeur d'une monnaie-promesse provient de la promesse faite par un agent économique. Cet agent économique est une banque. Cette promesse donne de la valeur à cette monnaie-promesse. C'est une monnaie-promesse. Ainsi, un billet de cette banque est une promesse de la banque, est une obligation de la banque.

Un certificat de dépôt d'or peut aussi être un support monétaire. Un substitut monétaire est un support monétaire. Un compte bancaire indiquant la monnaie possédée est aussi un support monétaire.

Lorsque le monnayeur est une banque libre, la promesse de la banque est le contrat de monnaie publié par la banque.

L'utilisateur de ce support monétaire possède cette promesse, possède ce contrat. Le droit de l'utilisateur provient de l'obligation du promettant, c'est-à-dire de l'obligation du monnayeur. Ce contrat, cette promesse, se vend et s'achète comme une marchandise.

Un certificat de dépôt d'or est le support monétaire d'une monnaie-promesse. Le monnayeur garantit qu'il possède l'or et promet qu'il remettra l'or au possesseur du certificat.

Un substitut monétaire est le support monétaire d'une monnaie-promesse. La banque garantit qu'elle a substitué un billet de banque à de l'or et qu'elle remettra de l'or au possesseur du substitut monétaire.

La valeur de ce support monétaire provient de l'obligation du monnayeur. Ce support monétaire est la preuve de l'existence d'une promesse du monnayeur, de la banque émettrice. Un substitut monétaire est une monnaie-substitut.

Monnaie-fiat

Searchtool-80%.png Article détaillé : Monnaie-fiat.

L'État confie la gestion de son monopole monétaire à une Banque Centrale. La Banque Centrale décrète que le papier-monnaie qu'elle émet est la monnaie officielle. Cette monnaie existe par un décret de l'État. C'est une monnaie décrétée. La monnaie-fiat est le nom donné à cette monnaie décrétée par le pouvoir politique. La Banque Centrale donne aux banques de second rang, le mandat d'émettre de la monnaie au nom de la Banque Centrale sous certaines conditions.

La monnaie de Banque Centrale est une monnaie-fiat, c'est à dire décrétée par une autorité politique. L'État est le plus souvent cette autorité politique qui crée la monnaie-fiat au travers d'une banque centrale. La loi étatique contraint alors chaque agent économique à accepter telle monnaie comme moyen de paiement. C'est le cours forcé de la monnaie. Les monnaies contemporaines sont des monnaies-fiat.

Chaque support monétaire de monnaie-fiat est une obligation de la Banque Centrale. Cette obligation consiste à faire en sorte que cette monnaie-fiat joue le rôle de monnaie. La monnaie-fiat conserve sa valeur, permet les échanges et elle est divisible.

Les billets de banques et les pièces de monnaies sont des supports monétaires d'une monnaie-fiat.

Cette obligation de la Banque Centrale est une obligation politique. Une telle obligation politique est différente de l'obligation contractuelle d'une banque libre. En effet, une banque libre qui écorne son contrat de monnaie serait punie par un tribunal commercial. Cette obligation de la Banque Centrale provient du mandat que lui a donné l'État. Une diminution de valeur de la monnaie-fiat n'engage pas formellement la responsabilité de la Banque Centrale, ni n'engage la responsabilité de l'État. Un tribunal commercial serait légalement incompétent pour juger une violation d'un tel engagement politique.

La valeur d'un support monétaire de monnaie-fiat provient de l'obligation de la Banque Centrale.

Certificat de dépôt d'or

Un possesseur d'or dépose son or dans une banque de dépôt d'or. La banque lui remet un certificat de dépôt. Ce certificat de dépôt peut servir de support monétaire, peut être utilisé pour des échanges monétaires. Ce certificat de dépôt peut être prêté.

Chaque certificat de dépôt d'or est un contrat émis par la banque. Par ce contrat, la banque certifie qu'un dépôt a eu lieu et promet qu'elle remettra le contenu de ce dépôt d'or au possesseur du certificat.

La banque certifie que tout certificat de dépôt correspond à une certaine masse d'or détenue par la banque.

Substitut monétaire

Ce mot substitut renvoie à l'idée que la chose échangée ne serait pas la monnaie elle-même. Le substitut est une chose, un billet, qui se substitue à une monnaie de référence. Le substitut monétaire est la trace écrite de la promesse d'une chose future. Le substitut monétaire est une créance pour une certaine quantité de monnaie de référence. Le substitut monétaire est un support monétaire, et qui est utilisé lors des échanges monétaires.

La banque a exécuté une substitution entre la monnaie de référence et ce substitut. Ce substitut est le support monétaire. Ce substitut est la trace écrite d'un contrat qui certifie que la banque a exécuté une substitution entre une monnaie de référence et ce substitut. De surcroît, ce substitut monétaire est une preuve de l'existence de la promesse que la banque échangera ce substitut contre une monnaie de référence. Un substitut monétaire est la preuve d'un contrat de monnaie entre le monnayeur et le possesseur du substitut. Un substitut monétaire est une monnaie-promesse.

La banque certifie que tout substitut correspond à de l'or qu'elle détient.

Billet de banque

Chaque billet de banque prouve un droit de son possesseur. Ce droit du possesseur provient de l'obligation du monnayeur. Si le monnayeur est une Banque Centrale, le billet de banque prouve une obligation politique de la Banque Centrale. Le billet de banque est alors un des supports monétaires d'une monnaie-fiat.

Si le monnayeur est une banque libre, le billet de banque prouve l'existence d'un contrat de monnaie entre la banque libre et le possesseur du billet. Chaque billet de banque émis par une banque libre est une obligation de la banque-libre-monnayeur et qui est décrite précisément dans le texte du contrat de monnaie. Cette obligation de la banque est, par exemple, de verser de l'or à l'utilisateur du billet. Le billet de banque est alors un des supports monétaires d'une monnaie-promesse.

Dans son contrat de monnaie, la banque libre ne certifie pas nécessairement qu'elle possède, dans ses coffres, l'or correspondant à la monnaie émise. Mais la banque libre promet qu'elle versera l'or promis à l'utilisateur du billet dès qu'il le demandera. La banque libre promet qu'elle versera cet or selon les dispositions du contrat de monnaie.

Monnaie-papier et papier-monnaie

Il s'agit de deux autres dénominations du billet de banque.

Unité de compte

L'unité de compte est la représentation de l'unité monétaire lorsque le support monétaire est la monnaie scripturale.

Traduction

  • en anglais, « monnaie-marchandise » se traduit par commodity money
  • en anglais, « monnaie-fiat » se traduit par fiat money

Voir aussi

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.