Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral en vous créant un compte avec une adresse email valide. N'hésitez pas!

Christian Michel

De Wikiberal
Christian Michel
entrepreneur

Dates 1944
Christian-michel.jpg
Tendance anarcho-capitaliste
Origine Suisse Suisse
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Christian Michel

Christian Michel, né en 1944, est un self-made man qui a fondé en 1975, en Suisse, la société d'investissement Valmet, qui compte aujourd'hui dix filiales dans le monde. À l'aise dans tous les pays du monde, doué d'une excellente plume, il a écrit de nombreux articles en anglais ou en français. Il animait le site Liberalia. Libéral et scientifique, il faisait partie du bureau éditorial du Journal of Libertarian Studies.

Sommaire

Œuvres

  • 1986, La Liberté, Institut Économique de Paris, accessible sur le site de Patrick Madrolle :
- Avant-propos, préface, Bibliographie
- Le Tyran et les Propriétaires
- Démocratie
- L'Esprit fort de la Jungle
- Nationalisations
- La Liberté a trop d'imagination pour les conservateurs
- Différences, inégalités et "justice sociale"
- Éducation
- Le Socialisme, pornographie de la Solidarité
  • 2005, End Of The Warriors, New Perspectives on Political Economy: A Bilingual Interdisciplinary Journal, 1(1), pp61-82

Citations

Droit

  • « Ce qui fonde et protège la liberté n'est pas la démocratie, mais le Droit. »
  • « Le seul bien commun de l’humanité, c’est le Droit. L'intérêt général est de le respecter. »
  • « Le respect absolu du droit de propriété est plus important pour le pauvre que le riche. Celui qui a des millions se protègera en diversifiant ses placements, y compris à l’étranger, on ne pourra jamais tout lui voler ; celui qui n’a qu’un quignon de pain, en revanche, ne dépend que de ses poings et du droit de propriété pour manger. »

Économie

  • « L’économie n’est pas une science empirico-formelle tout simplement parce qu’elle est une activité d’êtres humains au service d’autres êtres humains. L’activité d’êtres humains ne peut pas être figée dans des modèles mathématiques comme le mouvement de cailloux dans l’espace. »
  • « Le but de l’économie est d’infuser de l’être au sein de l’avoir. Le but et la grandeur de l’économie est d’humaniser la matière. »

Liberté

  • « Si nous étions propriétaires de notre liberté comme s'il s'agissait de titres de bourse, nous pourrions l'échanger contre d'autres valeurs, notre sécurité, la grandeur de la nation, la cause du peuple, par exemple. Mais tel n'est pas le cas. La liberté n'est pas une grandeur quantifiable qu'on pourrait échanger contre d'autres. On ne peut pas abandonner tant d'unités de liberté à l'impôt, à la planification, aux contrôles bureaucratiques, et recevoir en contrepartie tant d'unités de paix, de culture ou de médecine gratuite. »
  • « Les libertariens ne cherchent pas à être de bons maîtres : ils ne veulent pas d'esclaves. »

Politique

  • « Dépasser la politique consiste simplement à rendre à chacun son avenir. »
  • « La société que nous construisons, inédite dans l'Histoire, est une société sans pouvoir, à la fois très modeste, car elle renonce aux grandes épopées des princes et des États, et très ambitieuse, car elle demande l’engagement de chacun au quotidien. C’est une société qui abandonne la politique pour la politesse, la citoyenneté et le civisme pour la civilité. »
  • « Voter n’est pas dialoguer, c’est au contraire mettre fin au dialogue. C’est adopter le mode de résolution des conflits qui, comme la guerre, soumet les perdants à la volonté des vainqueurs. »
  • « Le libéral n'a que faire de la politique. Il respecte la dignité et la propriété d'autrui. Il honore sa signature et tient consciencieusement ses engagements. Il s'attend à être traité de même. Voilà ses seules lois. »
  • « La politique est […] le moyen qui permet de faire payer par tous les peurs et les coûts qui ne sont que ceux des plus puissants. C’est le rôle et la fonction de l’État. »

Solidarité

  • « C’est dans le vide du règlement que naît la solidarité. C’est dans le respect des Droits, et donc l’absence d’impositions légales, que peuvent se densifier les relations humaines. »
  • « Je donne à la solidarité sa chance seulement lorsqu’il appartient à moi, moi qui suis là, de soulager la détresse de cet homme, lorsque je me retrouve face à ma responsabilité parce que personne n’est payé pour intervenir à ma place. »
  • « De même qu'on ne saurait parler de morale devant les pièces solidaires d'une mécani­que, il n'y a pas de place pour la morale dans la solidarité forcée sociale-démocrate. La morale se situe dans l'engagement personnel, et la solidarité s'y appelle alors amour et charité. »

Liens externes

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.
Outils personnels