Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Despotisme éclairé

De Wikiberal

Le despotisme éclairé est une doctrine politique issue des idées des philosophes du siècle des Lumières. Variante du despotisme, le pouvoir y est attribué à un homme dont les décisions sont guidées par la Raison. Les principaux despotes éclairés ont ainsi entretenu une correspondance suivie avec les philosophes des Lumières, et certains d'entre eux les ont même soutenu financièrement. On trouve parmi eux : Charles III d'Espagne, Marie-Thérèse et Joseph II d'Autriche, Frédéric II de Prusse, Catherine II de Russie, Gustave III de Suède et les ministres Struensee et Bernstorff au Danemark ou Pombal au Portugal. Voltaire en parle dans son livre Candide avec le passage de l'El Dorado.

Le roi possède le pouvoir qui suit une raison qui dépasse les limites réelles. Il y règne sans problèmes financiers, ni politiques, ni culturels, c'est un tout. Le despotisme éclairé est une forme de gouvernement qui peut aussi bien apparaître comme une modernisation de l'absolutisme monarchique que comme une annonce d'une monarchie constitutionnelle ; il s'agit donc d'un gouvernement idéal illustrant une utopie. Selon Mercier de la Rivière, l'autorité du monarque n'est que « le despotisme légal d'un ordre essentiel ». Pour Frédéric II, le monarque est « le premier juge, le premier général, le premier financier, le premier ministre de la société. » Son pouvoir s'affirme contre les corps de l'ancienne société : l'aristocratie, les parlements, les coutumes et libertés locales, l'église. Les despotes éclairés ont tous encouragé l'instruction.

Certains libéraux, les physiocrates en particulier, ont soutenu des formes de despotisme éclairé, aux XVIIIe siècle et XIXe siècle. Pour Turgot, le roi est le « centre commun » de son peuple, « le législateur absolu », « l'homme de bien » indispensable, seul capable de faire le bonheur universel en obéissant aux seuls conseils de la raison.

Le despotisme éclairé est donc une option possible dans une société libérale, qui juge un État non pas en fonction de ses dirigeants, mais en fonction de l'usage du pouvoir qu'ils font : justice, respect des droits de l'Homme et égalité en droit.

Voir aussi

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.