Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Monarchie constitutionnelle

De Wikiberal

Une monarchie constitutionnelle est un régime politique comprenant un monarque (dont le titre peut varier : empereur, roi, prince, etc.) et une constitution. Cette monarchie est généralement dotée d'une chambre de députés. La personne du monarque possède plus ou moins de pouvoir selon les pays.

Le Luxembourg par exemple possède une monarchie dans laquelle le grand-duc règne et gouverne ; de même au Liechtenstein (principauté qui est une monarchie réelle et constitutionnelle). En Espagne et dans les pays scandinaves, en revanche, le Roi se contente de régner. En Andorre, coprincipauté parlementaire, le régime est plus proche d'une république (les deux coprinces, français et catalan, n'ayant qu'un rôle honorifique historique).

Il existe beaucoup de monarchies de ce type dans le monde.

Si la reine d'Angleterre notamment règne sur un grand nombre de pays de par le Commonwealth, la monarchie britannique n'a pas de constitution écrite à proprement parler.

Monarques constitutionnels du XIXe siècle

Citations

  • La constitution n'est pas censée protéger le peuple du roi, mais bien le roi contre le peuple. C'est une constitution d'État, présupposant ce qui était auparavant évoqué avec la plus grande suspicion, à savoir le droit de taxer sans le consentement des assujettis et celui de faire des lois. Le monarque constitutionnel, en se soumettant lui-même à quelques formalités et procédures routinières, a pu étendre ses pouvoirs et s'enrichir au-delà de tout ce qu'il aurait pu espérer lorsqu'il n'était que roi absolu. (Hans-Hermann Hoppe, La Grande Fiction - l'État, cet imposteur)
3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.