Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Friedrich von Wieser

De Wikiberal
(Redirigé depuis Friedrich Wieser)
Friedrich von Wieser
Économiste

Dates 1851-1926
Friedrich von Wieser.PNG
Tendance école autrichienne d'économie
Origine Autriche Autriche
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
'inter lib.org sur Friedrich von Wieser'

Friedrich Freiherr von Wieser, 1851-1926, est un sociologue et économiste autrichien.

Biographie

Né à Vienne le 10 juillet 1851, il décède le 23 juillet 1926 à Wolfgangsee (Autriche). De formation sociologue et juriste, c'est la lecture de Herbert Spencer, "Introduction à l'étude de la sociologie" qui lui fait porter son intérêt sur l'économie. Il obtient sa thèse en 1883 à l'université de Vienne. Et, il devient un membre éminent de l'école autrichienne d'économie fondée par Carl Menger avec son collègue, ami d'enfance et beau-frère Eugen von Böhm-Bawerk.

Friedrich Wieser dispose d'un poste d'enseignant d'économie à l'université de Vienne et de Prague (1889). En 1903, il succède à Carl Menger à l'université de Vienne. Il compte parmi ses étudiants de nombreux talents dont Joseph Schumpeter, Ludwig von Mises etFriedrich Hayek. Il convie ce dernier à rencontrer Ludwig von Mises pour un poste d'économiste à la chambre de commerce, une fois qu'il aura passé ses examens de doctorat.

Les contributions de Friedrich Wieser à la théorie autrichienne sont double : la théorie de l'imputation et la théorie du coût alternatif. Ses analyses se retrouvent dans deux ouvrages majeurs : Natural Value (1889) et Social Economics (1914) qui détaillent la doctrine du coût alternatif.

La théorie du leadership entrepreneurial chez Friedrich Wieser

Bien que le comportement individuel pousse l'économie d'aller de l'avant, pour Friedrich Wieser, une personne moyenne (comme tout le monde) n'est pas susceptible d'amorcer un changement. Le comportement d'un être humain est le résultat d'une délibération et d'une intention conscientes. Or, l'homme est "une créature de son époque et de son environnement", il subit l'influence de sa nation, de sa classe sociale ou de son métier. Par conséquent, précise Friedrich Wieser, les pouvoirs, les impulsions et l'égoïsme personnels sont dominés par les pouvoirs sociaux. La motivation intrinsèque d'un être humain à se comporter comme leader va dépendre de son environnement et de sa culture. Le leader se met en marche par une exigence qui lui est soumise par une insatisfaction de son niveau de vie comparativement à celle des autres. "Fondamentalement, tout homme a besoin à ce que le niveau de vie de son cercle l'oblige à exiger"[1]. Ainsi, les leaders, compte tenu de la nature humaine, sont inévitables et ils sont nécessaires pour que les changements se produisent, et l'entrepreneur est un tel leader.

Friedrich Wieser ajoute un élément supplémentaire à sa théorie du leadership entrepreneurial. Il montre que l'évolution des marchés se produit grâce à l'entrée d'autres leaders entrepreneuriaux dans l'intermédiation des échanges. Les marchés intermédiaires émergent quand certains hommes brillants introduisent un tiers dans le commerce. Et, ils le font car ils considèrent que cela leur est profitable. Alors, dans une économie ouverte, où les leaders entrepreneuriaux sont libres d'agir, de plus en plus de personnes utilisent ce processus, ce qui fonde et consolide le réseau du marché pour en faire une institution.

Ainsi, l'institution du marché ne provient pas d'une délibération consciente, mais des conséquences imprévues des décisions individuelles: "Ni au début ni plus tard, les leaders n'ont pensé à une institution sociale. Leurs souhaits se limitaient à des objectifs beaucoup plus petits et plus proches. L'énorme influence de la pratique de masse qui a grandi s'est étendue pour donner un résultat final qui va bien au-delà de leurs attentes"[2]. C'est dans ce sens où le leadership entrepreneurial mène à un leadership institutionnel. Mais, l'entrepreneur wieserien n'est pas un entrepreneur institutionnel comme le conviennent certains auteurs de la théorie des organisations, dans le sens où il ne vise pas à créer ou à modifier une institution. Cependant, son action, suivie par des milliers d'autres leaders entrepreneuriaux, crée ou modifie des institutions. L'économie est ainsi coordonnée par les institutions sociales, telles que le marché, qui évolue au fur et à mesure que les comportements individuels se répètent au fil du temps et qu'ils se traduisent par des schèmes de comportements anticipés ou attendus.

Annexes

Notes et références

  1. Friedrich von Wieser, 1914, "Social economics", New York: Adelphi, (1927) p159
  2. Friedrich von Wieser, 1914, "Social economics", New York: Adelphi, (1927) p115

Bibliographie

  • 1876, Über das Verhältnis der Kosten zum Wert [Sur la relation du coût sur la valeur],
    • Publié en 1929, In: Friedrich Hayek, dir., Tübingen: Mohr, J.C.B., Friedrich Wieser: Gesammelte Abhandlungen, pp377-404
  • 1884, "Über den Ursprung und die Hauptgesetze des wirtschaftlichen Werthes" [Sur l'origine et les lois principales de la valeur économique], A. Hölder, Vienna
    • Nouvelle édition fac simile en 1999,Schäffer Poeschel
    • Nouvelle édition fac simile en 2004, Verlag: Adamant Media Corporation
  • 1889, "Der natürliche Werth" [La valeur naturelle], A. Hölder, Vienna
    • Traduction anglaise en 1893, Natural Value, London: Macmillan & Company
    • Traduction anglaise en 1930, Londres, Macmillan
      • Reprise en 1971, In: ‘Reprints of Economic Classics’, New York: Augustus M. Kelley Publishers
    • Nouvelle édition en allemand en 1968, Frankfurt: Sauer and Auvermann
  • 1891, "The Austrian school and the theory of value", Economic Journal, Vol 1, n°1, pp108-121
  • 1892, The Theory of Value [A Reply to Professor Macvane], Annals of the American Academy of Political and Social Science, Vol. 2, Mar., pp24-52
  • 1893, "Resumption of Specie Payments in Austria-Hungary", Journal of Political Economy, Vol 1, n°3, Jun., pp380-405
  • 1894,
    • a. "Boehm-Bawerk", In: R. H. Inglis Palgrave, dir., Dictionary of Political Economy, London: Macmillan, p825
    • b. "Austrian School of Economics", In: R. H. Inglis Palgrave, dir., Dictionary of Political Economy, London : Macmillan, Vol. 1, p73
      • Repris en 1990, In: Stephen Littlechild, dir., "Austrian Economics" Volume I, Aldershot, Hants, Brookfield : Edward Elgar Publisher, pp3-4
  • 1901, Die Ergebnisse und die Aussichten der Personaleinkommensteuer in Osterreich, Leipzig
    • Les résultats et les perspectives de l'impôt sur le revenu personnel en Autriche
  • 1904, Der Geldwert und seine geschichtliche Veranderungen, Zeitschrift fur Volkswirtschaft, Sozialpolitik und Verwaltung 13
  • 1907, Arma virumque cano,
    • Repris en 1929, In: Friedrich Hayek, dir., Friedrich Wieser: Gesammelte Abhandlungen. Mit einer biographischen Einleitung herausgegeben, Tubingen, J.C.B.Mohr (Paul Siebeck), pp335-345
  • 1909, Introduction au livre du Professeur W. Mildschuh, Mietzinse und Bodenwerte in Prag, Wiener Staatswissenschaftliche Studien (Vienna and Leipzig: Carl Deuticke, Vol. IX, n°1
    • Impression dans un numéro séparé
    • Repris en 1929, In: Gesammelte Abhandlungen, Friedrich Hayek, dir., Tubingen: J. C. B. Mohr-Paul Siebeck, pp126-163
    • Traduit en anglais en 1960, The Theory of Urban Ground Rent, In: Essays in European Economic Thought, Louise Sommer, dir., Princeton: D. Van Nostrand Co., Inc., pp39-80
  • 1911, "Das Wesen und der Hauptinhalt der theoretischen Nationalökonomie. Kritische Glossen" ("La valeur et le contenu principal de la théorie économique. Commentaires critiques"), commentaire du livre de Joseph Schumpeter, "Das Wesen und der Hauptinhalt der theoretischen Nationalökonomie", Jahrbuch für Gesetzgebung, Verwaltung und Volkswirtschaft im Deutschen Reich, Vol 35, n°2, pp395–417
    • Repris en 1929, In: Friedrich Hayek, dir., "Friedrich Wieser: Gesammelte Abhandlungen. Mit einer biographischen Einleitung herausgegeben", Tubingen, J.C.B.Mohr (Paul Siebeck), pp10-34
  • 1914, "Theorie der Gesellschaftlichen Wirtschaft" [Théorie de l'économie sociale], In: Karl Bücher et al., Grundriss der Sozialökonomik. I. Abteilung: Wirtschaft und Wirtschaftswissenschaft, Tübingen: Verlag von J. C. B. Mohr, pp125-444
    • Seconde édition en 1924, Tübingen: Mohr
    • Nouvelle édition en 1985, Keip
    • Traduction anglaise en 1927, Social Economics. New York: Adelphi Co
      • Reprise en 1967, In: ‘Reprints of Economic Classics’, New York: Augustus M. Kelley Publishers
  • 1919, "Österreichs Ende" (La fin de l'Autriche), Ullstein, Berlin
  • 1926, "Das Gesetz der Macht", (La loi du Pouvoir), Vienna: Julius Springer
    • Traduction anglaise en 1983 par W. E. Khun, The Law of Power. avec une introduction de W. J. Samuels, Bureau of Business Research, University of Nebraska-Lincoln
  • 1929, "Der Geldwert und seine geschichtlichen Veränderungen" ("La valeur monétaire et ses changements historiques"), In: Friedrich A. von Hayek, dir., Friedrich von Wieser: Gesammelte Abhandlungen, Tübingen, pp164–192 (Conférence inaugurale le 26 octobre 1903 à l'Université de Vienne)

Littérature secondaire

  • 1885, Heinrich G. A. Dietzel, commentaire du livre de Friedrich von Wieser, "Der natürliche Wert", Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, N.F., Vol 11, n°45, pp161-162
  • 1894,
    • Eugen von Böhm-Bawerk, commentaire du livre de Friedrich von Wieser, "Natural Value", Zeitschrift für Volkswirtschaft, Socialpolitik und Verwaltung, Vol 3, n°3, pp327-328
    • Francis Ysidro Edgeworth, commentaire sur le livre de Friedrich Wieser, "Natural Value", Economic Journal
    • A. C. Miller, commentaire du livre de Friedrich von Wieser, "Natural Value", Journal of Political Economy, Mar, Vol 2, n°2, pp308-309
  • 1895, D. I. Green, "Wieser’s natural value", American Academy of Political and Social Science, Vol 5, janvier, pp52–70
  • 1902, Carl C. Plehn, Commentaire du livre de Friedrich von Wieser, Die Ergebnisse und die Aussichten der Personaleinkommensteuer in Osterreich, The Journal of Political Economy, Vol. 10, No. 3 (Jun.), pp. 469-472
  • 1917, Wesley Clair Mitchell, Wieser's Theory of Social Economics, Political Science Quarterly, Vol. 32, No. 1, Mar., pp95-118
    • Repris en 1937, In: Wesley Clair Mitchell, The Backward Art of Spending Money and Other Essays. New York: McGraw-Hill, pp225-37
  • 1926,
    • Friedrich Hayek, "Friedrich Freiherr von Wieser", Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, Vol 125, pp513–530
      • Traduit en anglais en 1992, "Friedrich von Wieser (1851-1926)", In: "The Fortunes of Liberalism", Chicago, pp108-125
    • Ewald Schams, "Friedrich Freiherr von Wieser und sein Werk" ("Friedrich Freiherr von Wieser et son travail"), Zeitschrift für die gesamte Staatswissenschaft, Vol 81, pp432-448
    • Eduard Spranger, "Friedrich von Wieser (†), Das Gesetz der Macht" ("Friedrich von Wieser (†), la loi du pouvoir"), Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, Vol 125, pp578–584
  • 1927,
    • Henry Higgs,"Friedrich von Wieser, 1851-1926", Economica, Vol 20, n°6, June, pp150–154
    • Adolf Menzel, "Friedrich Wieser als Soziologe" ("Friedrich Wieser en tant que sociologue"), Vienna: Julius Springer
    • Wesley C. Mitchell, avant-propos, dans le livre de Friedrich von Wieser traduit en anglais, "Social Economics", New York, ppix-xii
    • Oskar Morgenstern, ‘Friedrich von Wieser, 1851-1925’, American Economic Review 17(4), pp669-674
    • Joseph Schumpeter, "Friedrich von Wieser", Economic Journal, Vol 37, n°146, juin, pp328-330
  • 1928,
    • James Bonar, commentaire du livre de Friedrich von Wieser, "Social Economics", Economic Journal, Vol 38, n°151, pp437-439
    • Theodor Geiger, commentaire du livre de Friedrich Wieser, "Das Gesetz der Macht.Die Masse und ihre Aktion. Ein Beitrag zur Soziologie der Revolutionen", American Journal of Sociology, Jan, Vol 33, n°4, pp642-645
  • 1929,
    • Friedrich Hayek, dir., Friedrich Wieser: Gesammelte Abhandlungen. Mit einer biographischen Einleitung herausgegeben, Tubingen, J.C.B.Mohr (Paul Siebeck)
    • Friedrich Hayek, Introduction, In: Friedrich Hayek, dir., Friedrich Wieser: Gesammelte Abhandlungen. Mit einer biographischen Einleitung herausgegeben, Tubingen, J.C.B.Mohr (Paul Siebeck)
      • Traduction en anglais sous forme abrégée en 1952, In: The Development of Economic Thought: Great Economists in Perspective, Henry William Spiegel, dir., New York & London: John Wiley & Sons, Inc. pp554–567
        • Nouvele édition en 1961
    • Hans Mayer, "Friedrich Freiherr von Wieser", In: "Neue Österreichische Biographie. 1815-1918", Vol 6, Vienna: Amalthea, pp180-198
    • M. Roche-Agussol, "Réflexions sur la pensé économique de F. Wieser", Revue d’Histoire économique et sociale, Vol 17, pp85-106
  • 1930,
    • M. Roche-Agussol, "Friedrich von Wieser, Un économiste sociologue", Revue d’Economie Politique, n°4, pp1057-1083
    • M. Roche-Agussol, "Friedrich von Wieser, Un économiste sociologue (fin)", Revue d’Economie Politique, n°5, pp1392-1430
  • 1932, M. Epstein, commentaire du livre de Friedrich Freiherr von Wieser, Gesammelte Abhandlungen, The Economic Journal, Vol. 42, n°166, Jun., pp303-304
  • 1951, Joseph Schumpeter, "Friedrich von Wieser" in Ten Great Economists, from Marx to Keynes (Oxford: Oxford University Press) pp.298-301
  • 1958, Hirofumi Uzawa, A note on the Menger-Wieser theory of imputation, Revue Journal of Economics, Volume 18, Number 3, septembre
  • 1966, Smart, W., An Introduction to the Theory of Value on the Lines of Menger, Wieser, and Böhm-Bawerk, New York: Augustus M. Kelley, Appendice I
  • 1968, Friedrich Hayek, Friedrich von Wieser, In: The International Encyclopaedia of the Social Sciences
    • Nouvelle éditin en 1972
  • 1970, Robert B. Ekelund, Jr, "Power and Utility: The Normative Economics of Friedrich von Wieser," Review of Social Economy, Taylor and Francis Journals, vol. 28(2), pages 179-96, septembre
  • 1978, Hermann Strasser, commentaire du livre de Friedrich Wieser, "Das Gesetz der Macht", Theory and Society, Vol 5, n°1, p133
  • 1980, Wilhelm Bernsdorf, "Wieser, Friedrich Freiherr von", In: Bernsdorf Wilhelm, Knospe Horst, dir., "Internationales Soziologenlexikon, Vol 1, Emke, Stuttgart, pp499–501
  • 1983,
    • Warren J. Samuels, "The influence of Friedrich von Wieser on Joseph A. Schumpeter", History of Economic Society Bulletin, Vol 4, n°2, pp5-19
    • Warren J. Samuels, "Introduction", dans la traduction en anglais du livre de Friedrich von Wieser, "The Law of Power", Lincoln, ppxiii–xxxiii
  • 1985, César Rodríguez Gutiérrez, La teoría austriaca de la imputación, Cuadernos económicos de ICE, n°29, pp73-85
  • 1987,
    • Robert B. Ekelund et Mark Thornton, Wieser and the Austrian Connection to Social Economics, Forum for Social Economics, 16, Spring.
    • Erich Streissler, ‘Wieser F. von’. In J. Eatwell M. Milate and P. Newman (eds.), The New Palgrave: A dictionary of Economics (vol. 4). London: Macmillan
  • 1988, B. D. Elzas, On the Austrian Notion of “Cost” in 1889, Journal of Economic Studies, Volume: 15, n°3-4, pp36-54
  • 1992,
    • Mark Blaug, dir., "Eugen von Böhm-Bawerk (1851-1914) and Friedrich von Wieser (1851-1926)", Aldershot: Edward Elgar Publishing
    • Friedrich von Hayek, "Friedrich von Wieser" in Peter G. Klein, ed., The Collected Works of F. A. Hayek, Vol. 4: The Fortunes of Liberalism: Essays on Austrian Economics and the Ideal of Freedom (Chicago: University of Chicago Press, 1992) pp108-125
  • 1999,
    • Herbert Hax, commentaire sur le fac-similé de la première édition publiée en 1884, du livre de Friedrich von Wieser, "Über den Ursprung und die Hauptgesetze des wirthschaftlichen Werthes" ("Sur l'origine et les principes de la valeur économique"), In: Herbert Hax, dir., "Friedrich von Wieser. Vademecum zu einem Klassiker der Nationalökonomie" ("Vademecum d'un classique de l'école autrichienne d'économie"), Düsseldorf: Verlag Wirtschaft und Finanzen, pp5-9
    • Hans Hermann Hoppe, Joseph Salerno, "Friedrich von Wieser und die moderne Österreichische Schule der Nationalökonomie" ("Friedrich von Wieser et l'Ecole autrichienne d'économie moderne"), In: Herbert Hax, dir., "Friedrich von Wieser. Vademecum zu einem Klassiker der Nationalökonomie" ("Vademecum d'un classique de l'école autrichienne d'économie"), Düsseldorf: Verlag Wirtschaft und Finanzen, pp104-134
    • Heinz D. Kurz, Richard Sturn, "Wiesers ‚Ursprung’ und die Entwicklung der Mikroökonomik" ("Wieser, l'origine et le développement de la microéconomie"), In: Herbert Hax, dir., "Friedrich von Wieser. Vademecum zu einem Klassiker der Nationalökonomie" ("Vademecum d'un classique de l'école autrichienne d'économie"), Düsseldorf: Verlag Wirtschaft und Finanzen, pp59-103
    • Erich Streissler, "Friedrich von Wiesers wissenschaftliche Grundperspektive „Über den Ursprung und die Hauptgesetze …“ als wirtschaftstheoretischer Neuanfang" ("La perspective scientifique fondamentale de Friedrich von Wieser" Sur l'origine et les lois principales... "comme un nouveau départ de théorie économique"), In: Herbert Hax, dir., "Friedrich von Wieser. Vademecum zu einem Klassiker der österreichischen Schule" ("Vademecum d'un classique de l'école autrichienne d'économie"), Düsseldorf: Verlag Wirtschaft und Finanzen, pp25-31
    • Erich Streissler, "'Arma virumque cano' – Friedrich Wieser: Der Sänger als Ökonom", In: Herbert Hax, dir., "Friedrich von Wieser. Vademecum zu einem Klassiker der österreichischen Schule" ("Vademecum d'un classique de l'école autrichienne d'économie"), Düsseldorf: Verlag Wirtschaft und Finanzen, pp32-56
  • 2005,
    • Samuel Bostaph, “Friedrich von Wieser’s Theory of Socialism: A Magnificent Failure”, Politicka Ekonomie, Vol 6, pp723-732
    • Arrigo Opocher, Formalizing Wieser's Theory of Distribution: Consistent Imputation in Alternative Theoretical Perspectives, Metroeconomica, 56 (2), pp200–220
  • 2006, Günther K. Chaloupek, Approaches of the Austrian School to the Soziale Frage before World War I – Wieser and Böhm-Bawerk, Journal of Economic Studies, vol 33, pp177-188
  • 2010, Richard Arena, "Friedrich von Wieser on Institutions and Social Economics", In: Harald Hagemann, Tamotsu Nishizawa et Yukihiro Ikeda, dir., "Austrian Economics in Transition. From Carl Menger to Friedrich Hayek", Palgrave Macmillan, ISBN 9780230222267, pp109-137
  • 2013, Christoph Morlok, "Rentabilität und Versorgung: Wirtschaftstheorie und Wirtschaftssoziologie bei Max Weber und Friedrich von Wieser" ("Rentabilité et approvisionnement : théorie économique et sociologie économique par Max Weber et Friedrich von Wieser"), Wiesbaden
  • 2014, Gertraude Mikl-Horke, "Macht, Ungleichheit und Preise: Friedrich Wieser und die Wirtschaftssoziologie" ("Le pouvoir, l'inégalité et les prix : Friedrich Wieser et la sociologie économique"), In: Dieter Bögenhold, dir., "Soziologie des Wirtschaftlichen. Alte und neue Fragen" (Sociologie de l'économie. Questions anciennes et nouvelles), Springer VS, pp117-144
  • 2016,
    • Agnès Festré, Pierre Garrouste, "Wieser as Theorist of Institutional Change", Journal of the History of Economic Thought, Vol 38, n°4, pp463–483
    • Richard Sturn, "Friedrich von Wieser (1851-1926)", In: Gilbert Faccarello, Heinz D. Kurz, dir., "Handbook of the History of Economic Analysis", Vol 1, pp363–366

Liens externes

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.