Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Négationnisme

De Wikiberal

Le négationnisme au sens large désigne la négation d'une vérité historique généralement reconnue par une très grande majorité d'historiens.

Dans sa signification première, le négationnisme est la négation du génocide pratiqué par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale contre les Juifs (Shoah), soit que l'existence des chambres à gaz soit niée, soit que la volonté d'extermination des Juifs d'Europe par les nazis soit niée.

Le terme s'étend ensuite à plusieurs autres cas :

  • génocide arménien sous l'Empire ottoman (1200000 personnes tuées d'avril 1915 à juillet 1916)
  • divers génocides communistes (2 millions de personnes en Roumanie dans la période 1946-1989 ; 1700000 personnes au Cambodge, etc.)
  • génocide des Hindous dû à l'islam (80 millions de morts dans l'Hindu Kuch de l'an 1000 à 1525)

Point de vue libéral

Pour certains, un énoncé négationniste est un énoncé "performatif", et non "constatif". Un tel énoncé est donc comparable à un acte d'agression : en niant l'existence de victimes d'un génocide, on devient complice du crime, on se met sur le même plan que les criminels qui ne faisaient que concrétiser leur refus de l'existence autant que du droit à la vie des victimes.

Cependant criminaliser pénalement l'expression de propos négationnistes ou révisionnistes est une atteinte à la liberté d'expression, de tels propos ne pouvant être mis sur le même plan qu'un meurtre. Cela revient à juger irresponsable le public, qui pourrait être "influencé" par de tels propos. Évidemment une telle expression n'est pas rendue impossible par l'interdiction, elle est seulement rendue clandestine, et d'autant plus intransigeante. Cet étouffement d'une réalité jugée désagréable la rend plus difficile à combattre sur le terrain de l'argumentation rationnelle. Interdire un discours dérangeant quel qu'il soit ouvre la porte à toutes sortes d'interdictions futures visant une catégorie donnée de la population, qui se prétendra stigmatisée et exigera des limitations toujours plus grandes à la liberté d'expression.

Négationnisme économique

On peut appeler "négationnisme économique" l'opinion selon laquelle l'économie n'a pas de lois et seul l'interventionnisme politique peut résoudre les problèmes de la société. Certains économistes libéraux, comme Nicolas Bouzou, affirment que ce point de vue étatiste est typique de la France[1]. L'École autrichienne d'économie affirme le contraire : la politique ne peut s'affranchir des lois de l'économie, elle ne peut qu'engendrer des effets pervers en favorisant les uns aux dépens des autres (protectionnisme, "acquis sociaux", corporatisme, planche à billets, etc.).

Pour certains économistes[2], l'économie est une "science expérimentale fondée sur une analyse rigoureuse des faits" : même si l'économie n'est pas une science exacte, il est possible d'évaluer les conséquences d'une politique économique.

Citations

  • Le négationnisme, œuvre d'une poignée, est moins grave que le marxisme, œuvre de millions. Il existe un négationnisme de gauche : la négation des goulags et des horreurs du communisme. (La connaissance inutile, Jean-François Revel, 1988)
  • La loi Gayssot, qui interdit le négationnisme, est absurde. D’abord, tous les historiens savent que les chambres à gaz ont existé. Autant légiférer contre l’affirmation que deux et deux font cinq. Ensuite, cela ne renforce pas la position de 99,9 % des historiens qui savent que les chambres ont existé, au contraire, puisque chacun sait qu’ils n’ont pas le droit de dire l’inverse. Enfin, on ne vote pas sur le vrai et le faux. La souveraineté ne s’étend pas jusqu’à la vérité. Le jour où le peuple votera que le soleil tourne autour de la terre, cela ne changera rien à la réalité. (André Comte-Sponville)
  • S'il n'existe aucun document appelant au génocide des juifs portant la signature d'Hitler, ni un décret édictant leur anéantissement, les sources sont nombreuses qui prouvent, sans l'ombre d'un doute, que les autorités allemandes voulurent massacrer massivement les juifs européens par tous les moyens, y compris par le gaz, et que ces massacres furent décidés par la Chancellerie du Reich. Faurisson s'est copieusement trompé sur les intentions d'Hitler ainsi que sur la réalité des massacres systématiques et des gazages. (Paul-Eric Blanrue, Sécession : l'Art de désobéir, 2018)
  • Quand on a dit que le négationnisme était un délit, je n'ai rien dit, je n'étais pas négationniste. Quand on a dit que le racisme était un délit, je n'ai rien dit, je n'étais pas raciste. Quand on a dit que l'irrésolution politique devait être combattue, je n'ai rien dit, j'avais mes opinions. Quand on m'a dit que mon opinion était devenue un délit, il ne restait plus que les collectivistes pour parler. (Xavier Collet)

Notes et références

  1. « (En France) l'économie est très politisée parce qu'on considère qu'il n'existe pas de science économique et donc on ne parle pas beaucoup d'économie, ou quand on en parle c'est de façon extrêmement volontariste. » (radio RTS, 23/09/2016, L'économie grande absente de la campagne présidentielle française).
  2. Le Négationnisme économique, par Pierre Cahuc et André Zylberberg, Flammarion, 2016, ISBN 2081379155

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.