Néo-autrichien

De Wikiberal

Néo-autrichien, terme qu'utilisa Malte Faber pour souligner que l'approche de John Hicks[1] se rapprochait, dans une grande mesure, de la théorie autrichienne du capital. Toutefois, John R. Hicks prit uniquement en considération la structure verticale de temps dans le processus de production. Au-delà de cela, il n'utilisa pas les concepts autrichiens des modèles des détours de production, de la préférence temporelle et de la période de production. Peter Bernholz et Malte Faber ont employé les concepts de détour de production et de préférence temporelle pour prouver que le taux d'intérêt est positif. Cette approche fut formalisée à l'aide de modèles multi-linéaires et multi-sectoriels. Leurs recherches visaiaent à se rapprocher de la théorie marxiste de la valeur, du modèle de von Neumann, de la théorie néoclassique de la croissance, et enfin de la théorie du capital de John Hicks.

Les successeurs de John Hicks reconnaissent à l'approche néo-autrichienne de mettre en valeur certaines lacunes de l'école néo-classique et ils cherchent à remédier à ces problèmes. Leur souhait est donc, avant tout, de sauver le paradigme néo-classique. Ils ont emprunté, une partie de la théorie de l'école autrichienne à Eugen Böhm-Bawerk, la théorie du capital. Or, cette analyse avait été critiquée dès le départ par Carl Menger, puis par l'ensemble des économistes autrichiens : Friedrich Hayek, Ludwig von Mises, Israel Kirzner et Ludwig Lachmann. Le principal reproche est d'avoir ôté le subjectivisme dans leur analyse. En adoptant une telle méthodologie, ils en viennent à des préconisations opposées à celles de l'école autrichienne puisqu'ils soutiennent l'intervention de l'Etat et de ses serviteurs, omniscients, estiments-ils, des coûts objectifs.

Notes et références

  1. Prix Nobel d'économie et keynesien

Bibliographie

  • 1970, John R. Hicks, A Neo-Austrian Growth Theory, Economic Journal, Vol 80, n°318, June, pp257-281
  • 1971, Peter Bernholz, Superiority of roundabout processes and positive rate of interest, A simple model of capital and growth, Kyklos 24 (4) 687-721
  • 1973,
    • Peter Bernholz et Malte Faber, Technical superiority of roundabout processes and positive rate of interest. A capital model with depreciation and n-period horizon, Zeitschrifi für die gesamte Staatswiessenschaften 129 (1), February, pp46-61
    • John R. Hicks, The Austrian Theory of Capital and Its Rebirth in Modern Economics, In: John R. Hicks et W. Weber, dir., "Carl Menger and the Austrian School of Economics", Oxford University Press, pp190-206
  • 1978, Jean Magnan de Bornier, Économie de la traverse - Essai dans un cadre néo-autrichien. Thèse de doctorat, Université Paris-X Nanterre
  • 1979,
    • Malte Faber, Introduction to Modern Austrian Capital Theory, Berlin: Springer-Verlag
    • John R. Hicks, Is Interest the Price of a Factor of Production?, In: Mario Rizzo, dir., Time, Uncertainty, and Disequilibrium, Lexington: DC. Heath, pp51-63
  • 1981,
    • Gerhard O. Orosel, Faber’s modern Austrian capital theory: a critical survey, Zeitschrift für Natianalökonomie, pp141-155
    • Malte Faber, Modern Austrian capital theory and Orosel's standard neoclassical analysis: A reply, Zeitschrift für Natianalökonomie, Volume 41, n°1-2, mars, pp157-176
    • Gerhard O. Orosel, Faber's capital theory: A rejoinder, Zeitschrift für Natianalökonomie, Volume 41, n°1-2, mars, pp177-181
  • 1986, Malte Faber, dir., Studies in Austrian Capital Theory, Investment and Time. Heidelberg: Springer-Verlag
  • 1988, Ulrich van Suntum, "Capital and growth. A simple Neo-Austrian approach", In: Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, Vol 204, pp1-16
  • 1995, Stephan Gunter, Introduction into Capital Theory. A Neo-Austrian Perspective, Springer, ISBN 3540593500
  • 1996, John L. R. Proops, Stefan Speck, "Comparison of Neoclassical and Neo-Austrian Growth Models", Structural Change and Economic Dynamics, Vol 7, pp173–192
  • 1997, Stefan Speck, "A neo-Austrian five process model with resource extraction and pollution abatement", Ecological Economics, Vol 21, n°2, May, pp91-103
  • 1998, Malte Faber, Reiner Manstetten et John Proops, "Ecological Economics: Concepts and Methods", Cheltenham, UK: Edward Elgar
  • 1999,
    • Malte Faber, John Proops, Stefan Speck et Frank Jöst, Capital and Time in Ecological Economics: Neo-Austrian Modelling, Cheltenham, UK: Edward Elgar, pp. xv, 305.
    • Malte Faber, John Proops, Stefan Speck et Frank Jöst, Historical Background to Neo-Austrian Capital Theory, In Malte Faber, John Proops, Stefan Speck et Frank Jöst, Dir., Capital and Time in Ecological Economics: Neo-Austrian Modelling, Cheltenham, UK: Edward Elgar, pp18-39
    • Mario Amendola, Jean-Luc Gaffard et Lionello F. Punzo, Neo Austrian process(es), The Indian Journal of Applied Economics. Special Issue in Memory of John Hicks, Vol.8, N°2, April-June
  • 2000, Jacques Laurent Ravix et Jean-Luc Gaffard, commentaire du livre de Malte Faber, Capital and Time in Ecological Economics – Neo-Austrian Modelling, Journal of Evolutionary Economics, Vol. 10/4, pp459-462
  • 2003, Edwin Burmeister, A Retrospective View of Hicks’ Capital and Time: A Neo-Austrian Theory, In: Harald Hagemann et Robert Scazzieri, dir., "Hicks’ Capital and Time Thirty Years Later", Oxford: Oxford University Press
  • 2008, Gerhard O. Orosel,Period of production, The New Palgrave Dictionary of Economics, Second Edition, Steven N. Durlauf et Lawrence E. Blume, dir., Palgrave Macmillan
Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.