Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Nils-Axel Mörner

De Wikiberal
Nils-Axel Mörner
Océanographe

Dates
Nils-Axel Mörner.JPG
Tendance Ecolosceptique
Origine Suède Suède
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Nils-Axel Mörner

Nils-Axel Mörner est un océanographe suédois. C'est l'ancien directeur du département de paléogéophysique et de géodynamique de l'université de Stockholm (jusqu'en 2005). Il a également dirigé l'International Commission on Sea Level Change.

Spécialiste des océans, il a travaillé pendant plus de trente cinq ans sur les variations de leur niveau. Sur le fondement de ces travaux, il est très critique de ceux qui, comme le GIEC, manient la peur pour faire croire à la menace d'une montée catastrophique du niveau des mers. Il souligne à l'inverse la stabilité du niveau des océans sur le long terme

Présentation

Il est l'auteur de nombreux articles et ouvrages sur des phénomènes comme l'interaction entre isostasie et eustasie, la dynamique de la distribution de l'eau des océans.

En plus de ses travaux académiques, il a participé à de nombreuses commissions ou organismes à visée scientifique; il a ainsi présidé la commission INQUA sur la néotectonique entre 1981 et 1989, ou les projets de l'INTAS (International Association for the promotion of cooperation with scientists from the New Independent States of the former Soviet Union) sur le géomagnétisme et le climat (1997-2003).

Montée des océans

Morner s'oppose fermement à l'alarmisme d'organismes comme le GIEC sur une éventuelle montée du niveau des océans liée au changement climatique. Il montre par exemple dans The Greatest Lie Ever Told que, sur trois cents ans, il existe des variations cycliques du niveau des eaux, sans tendance discernable.

Il estime dans un article de Global and Planetary Change intitulé "Estimating future sea level changes from past records", que la montée maximale possible des eaux peut être de vingt centimètres[1].

En 2000, il a dirigé un projet de recherche international sur le niveau des mers dans les Maldives. Il y observa que le pays avait résisté à des variations passées bien plus importantes (cinquante à soixante centimètres de hausse) et que, sur les trente dernières années, le niveau de l'eau avait baissé de manière générale dans cette région[2].

Critique du GIEC et de son instrumentalisation politique

Il reproche particulièrement au GIEC de ne s'appuyer que sur des modèles informatiques à la fiabilité douteuse. Mörner met en avant, à l'inverse, les études de terrain pour étudier la question du niveau des mers. Il écrivit ainsi à ce propos :

The late 20th century sea level rise rate lacks any sign of acceleration. Satellite altimetry indicates virtually no changes in the last decade. Therefore, observationally based predictions of future sea level in the year 2100 will give a value of +10±10 cm (or +5±15 cm), by this discarding model outputs by IPCC as well as global loading models. This implies that there is no fear of any massive future flooding as claimed in most global warming scenarios.

References

  1. "Estimating future sea level changes from past records", Global and Planetary Change, 40, 1-2, 2004, pp.49–54
  2. Nils-Axel Mörner, Michael Tooley et Göran Possnert, "New perspectives for the future of the Maldives", Global and Planetary Change, 40, 1-2, 2004, pp.177–182

Voir aussi

Liens externes

5244-cameleonhelp-buddylivegreen.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail écologie.