Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Robert Vivian

De Wikiberal
Robert Vivian
Glaciologue

Dates Mort en 2007
Robert Vivian.jpg
Tendance
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation « La glaciologie a trop souvent été exploitée - à tort - pour justifier les modèles climatiques établissant un rapport de cause à effet entre, d'une part le réchauffement global de notre planète terrestre et, d'autre part le développement des industries et des nuisances liées à l'essor de nos sociétés industrielles. »
inter lib.org sur Robert Vivian

Robert Vivian, mort le 22 mai 2007, est un glaciologue français, professeur agrégé de géographie et professeur d'université. Il a en particulier souligné que « la deuxième moitié du XXe siècle a été marquée plutôt par une stabilisation et une avancée des glaciers que par un recul », critiquant directement le GIEC et les tenants du réchauffement climatique, prompts à présenter les faits de façon erronée pour faire avancer leurs intérêts.

Présentation

Il soutient sa thèse de doctorat le 22 juin 1974. Elle est publiée l'année suivante sous le titre « Les glaciers des Alpes occidentales, étude géographique ».

Il a été directeur du département de géographie et d'environnement à l'université de Cergy-Pontoise de 1991 à 1996. Il a également longtemps enseigné à l'Université de Grenoble où il a été successivement directeur de l'Institut de Géographie Alpine et directeur du laboratoire CNRS de la montagne alpine (LAMA).

Il a mené de nombreuses missions scientifiques d'étude des montagnes à travers le monde, en particulier dans l'Himalaya, les Andes, les Rocheuses ou le Caucase. Il a particulièrement étudié les glaciers des Alpes, auxquels il a consacré sa thèse ainsi que plusieurs ouvrages ultérieurs.

Il a été membre de l'International Glaciological Society et fonda sa section française, qu'il présida. Il a également été élu président du conseil d'administration du Parc National des Cévennes (1993-1996).

Auteurs de plus d'une centaine de publications, il a également écrit des romans et des biographies.

Réchauffement climatique

Il a écrit plusieurs articles dénonçant de façon explicite l'utilisation malhonnête de la glaciologie pour tenter d'établir la réalité d'un « réchauffement climatique » qu'il met en cause. Il écrit ainsi dans un article de 2001 :

«La glaciologie a trop souvent été exploitée - à tort - pour justifier les modèles climatiques établissant un rapport de cause à effet entre, d'une part le réchauffement global de notre planète terrestre et, d'autre part le développement des industries et des nuisances liées à l'essor de nos sociétés industrielles. »

Il note ainsi que les glaciers avancent dans de très nombreux endroits à travers le monde : en Scandinavie (Norvège, Spitsberg), dans le Karakoram, en Alaska (Bagley Icefield System), au Groënland, en Antarctique ou dans les Hielos Patagonicos (Chili et Argentine).

Certains glaciers, à l'inverse, reculent, d'autres reculent ou avancent selon les décennies. Il y a une variation cyclique, variable géographiquement, un glacier pouvant reculer à certains endroits tout en gagnant à d'autres. Ainsi, selon Robert Vivian :
«Ce dernier exemple [...] confirme le caractère cyclique des fluctuations glaciaires. La façade sud du Mont-Blanc, qui a été essentiellement affectée dans la deuxième partie du XXe siècle par des phases d'avancées, a entrepris depuis le début des années 90 une phase de recul... en attendant la prochaine récurrence ! [...] Pendant cette deuxième moitié du XXe siècle, on ne note aucun comportement anormal de glaciers qui contrasterait avec ce qui a été vécu dans les siècles précédents : certains glaciers reculent à côté d'autres qui avancent, dans un autre secteur du massif, dans une autre partie de la chaîne, dans une autre partie du globe, etc. »

Il souligne que l'effet de l'activité humaine sur l'environnement est minime en comparaison des forces de la nature : « Ce disant, c'est oublier que les hommes ne sont pas grand chose au regard des vicissitudes de la planète-terre dans l'univers. [...] La part du réchauffement provoqué par les industries humaines est tout à fait insuffisante pour expliquer, seule, les variations glaciaires. Elle n'en est pas la cause première. »

Très critique du GIEC, il estime qu'il a un « discours-programme géopolitique plus que scientifique ».

Principales publications

  • 1975, Les glaciers des Alpes occidentales, étude géographique, université de Grenoble, Imprimerie Allier, Grenoble, 513 p.
  • Les glaciers sont vivants, Denoël
  • L'épopée Vallot au Mont Blanc, Denoël
    • réédition L'épopée Vallot au Mont-Blanc : 100 ans déjà !, La Fontaine de Siloé
  • La cité de Félik, Denoël
  • La draille des colporteurs
  • "Les environnements artificiels", Dossier de la Revue de Géographie Alpine (ed.)
  • 1997, La glaciation permanente, université de Cergy-Pontoise
  • 2000, Dans le secret des glaciers du Mont-Blanc, avec Luc Moreau
  • Des Glacières du Faucigny aux Glaciers du Mont-Blanc, La Fontaine de Siloé

Liens externes

5244-cameleonhelp-buddylivegreen.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail écologie.