Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Tabous

De Wikiberal

A l'origine, le tabou est une chose sacrée, interdite. Désobéir à cette interdiction est puni par un châtiment divin. Dans le langage courant, les tabous désignent des choses dont il ne faut pas parler, ou des choses qu'il ne faut pas faire. Dans ce cadre, l'interdiction n'est pas toujours une loi mais parfois une tradition qu'il vaux mieux respecter pour ne pas subir l'ostracisme. Le respect du code de bienséance d'une société nécessite de se taire sur les sujets tabous.

Tabou et interdit

Il est intéressant d'employer un mot ayant une connotation religieuse pour parler d'un interdit. Car tout interdit (sauf peut être l'interdiction d'interdire) est fondamentalement issu d'un concept de moralité et de religion. Le tabou permet de faire le lien entre une société prétendument athée ou laïque, et la religion. Les limites morales d'une société laïque sont semblables aux limites morales d'une société religieuse. Dans une société réellement laïque la morale publique ne devrait pas exister. Seule la morale individuelle pourrait exister. Le tabou est donc la preuve qu'une société n'est pas totalement laïque.

Tabou et liberté

Le tabou étant une interdiction, il s'oppose forcément à la liberté. Lorsque le tabou est une limite collective, fixée par le groupe, alors il s'oppose de manière illégitime à la liberté individuelle. Lorsque le tabou est une limite individuelle, il ne s'oppose pas à la liberté dans le sens où il s'agit d'un choix et non d'une contrainte. Chacun étant libre de violer ses propres tabous.

Par coutume certains tabous collectifs finissent par devenir des lois, lorsque le pouvoir en place le décrète.

Ostracisme

Les tabous collectifs aboutissent à l'ostracisme. Les individus qui ne respectent pas les tabous sont rejetés par la société, soit par une forme d’exclusion et d'isolement social, soit par un isolement physique (prison/ hôpital psychiatrique).

Dans certains cas, la maladie mentale peut servir de prétexte à ostraciser des personnes qui ne sont pas réellement malades, mais dont les limites mentales et comportementales sont différentes de celles communément admises par la société. Ce qui s’apparente à de l'intolérance.

De même, il est possible d'accuser une personne de crime, parce qu'elle a violé un tabou collectif, et la punir par une amende ou l'enfermer en prison. Dans ce cas le pouvoir porte atteinte à la liberté individuelle, et sa réaction est illégitime puisque les tabous collectifs sont illégitimes. Ils sont illégitimes car imposés contre la volonté de l'individu. C'est pourquoi les libéraux se battent pour supprimer la notion de crime sans victimes.

Violer un tabou collectif peut mener à une réaction violente de la part de la société, mais il s'agit bien d'une attitude libérale dans le sens où le libéralisme s'oppose aux tabous collectifs en défendant la liberté individuelle.

Exemples

En occident, les tabous les plus importants tournent autour du corps humain, et en particulier à la sexualité. Mais aussi à la mort. C'est pourquoi la polygamie, le mariage homosexuel, le suicide assisté sont interdits.

Les libéraux, en particulier les libertariens et les anarcho-capitalistes, se battent généralement contre les tabous pour autoriser le mariage libre (homosexuel ou polygame), le suicide assisté, la pornographie, la drogue... et beaucoup d'autres choses. Toutes ces luttes de libération sont regroupées sous le terme de liberté des moeurs.



1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.

7640-efdur-Babelwiki.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur les sujets de société.