Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Théorie des contrats incomplets

De Wikiberal

La théorie des contrats incomplets prend sa source dans les travaux de Ronald Coase et d'Oliver Williamson sur les coûts de transaction. Les contrats peuvent être caractérisés par une durée longue, voire très longue mais les théoriciens des contrats incomplets précisent que leur durée peut s'avérer illimitée, car il est généralement trop coûteux ou épistémiquement impossible de spécifier toutes les éventualités futures. Le contrat sert à gérer cette relation d'autorité et de subordination contre l'incertitude du futur.

Ce thème de la théorie des contrats incomplets fut traité par des auteurs comme David Kreps, Sanford Grossman et Oliver Hart. A la différence de la théorie des droits de propriété et de la théorie de l'opportunisme d'Oliver Williamson, les théoriciens des contrats incomplets insistent sur l’incapacité des tribunaux à vérifier les variables sur lesquelles portent les contrats.

Ils indiquent également une certaine notion de changement imprévu, inhérent à la notion d'un contrat incomplet, qu'il est nécessaire de mettre en exergue pour comprendre comment les institutions économiques émergent, comme par exemple l'entreprise.

Sans la théorie des contrats incomplets, les agents économiques sont généralement dépeints comme dotés d'une telle intelligence qu'ils sont capables de concevoir des contrats ex ante qui leur permettent de gérer efficacement des changements imprévus à venir, de sorte que les révisions ultérieures des contrats ne sont pas nécessaires. David Kreps traite de façon ironique cette caractéristique par le titre de son livre : « les choix statiques en présence de circonstances imprévues ». Les théoriciens des contrats incomplets font valoir qu'il est logiquement difficile sinon impossible de prétendre que les agents puissent obtenir des résultats rationnels ex ante efficaces au changement imprévu à venir, car on ne peut pas s'adapter efficacement à quelque chose qui n'est pas prévu.

Publications

  • 1988,
    • Oliver Hart et John Moore, Incomplete Contracts and Renegotiation, Econometrica, 56, pp755-785
    • Oliver Hart, Incomplete Contracts and the Theory of the Firm, Journal of Law, Economics ans Organization, Vol 4, pp119-140
  • 1989, Ian Ayres et Robert Gertner, “Filling Gaps in Incomplete Contracts: an Economic Theory of Default Rules”, The Yale Law Journal, Vol 99, n°1, October, pp87-130
  • 1992, David Kreps, Static Choice in the Presence of Unforeseen Contingencies, In: P. Dasgupta et al., dir., Economic Analysis of Markets and Games : Essays in Honor of Frank Hahn, Cambridge : Cambridge University Press
  • 1993, K.J. Crocker et K. J. Reynolds, The Efficiency of Incomplete Contracts: An Empirical Analysis of Air Force Engine Procurement, Rand Journal of Economics, Vol 24, pp126-146
  • 1997, G. Chemla, Théorie de la firme et contrats incomplets, Revue d'économie Politique, Vol 107, pp295-330
  • 1999,
    • E. Maskin et Jean Tirole, Unforseen Contingencies, Property Rights and Incomplete Contracts, Review of Economic Studies, 66, pp83-115
    • Jean Tirole, Incomplete Contracts : Where Do We Stand, Econometrica, Vol 67, pp741-781
  • 2000,
    • Eric Brousseau et M'Hand Farès, The Incomplete Contract Theory and the New-Institutional Economics Approaches to Contracts: Substitutes or Complements?, In: Claude Ménard, dir., Institutions, Contracts, Organizations, Perspectives from New-Institutional Economics, Edward Elgar Pub.
    • M'Hand Farès, Contrats incomplets, cadre de renégociation et incitations à investir : une application à la contractualisation dans le secteur gazier libéralisé nord-américain, thèse de doctorat, université de Paris I
    • S. Saussier, When Incomplete Contract Theory Meets Transaction Cost Economics : A Test, In: Claude Ménard, dir., Institutions, Contracts, Organizations, Perspectives from New-Institutional Economics, Edward Elgar Pub, pp376-399
  • 2003, Oliver Hart, Incomplete Contracts and Public Ownership: Remarks, and an Application to Public-Private Partnerships, Economic Journal, 113, March, pp69-76
    • Repris en 2005, In: D. Grimsey et M. K. Lewis, dir., The Economics of Public Private Partnerships, Edward Elgar Publishing Ltd.
  • 2011, Philippe Aghion et Richard Holden, "Incomplete Contracts and the Theory of the Firm: What Have We Learned Over the Past 25 Years?", Journal of Economic Perspectives, 25(2), Spring, pp181-197

Liens internes