Pour contribuer à Wikibéral, la page Ouvrir un compte est à votre disposition.


Portail écologie

De Wikiberal


[modifier

5244-cameleonhelp-buddylivegreen.png Bienvenue dans le portail écologie

Section de l'encyclopédie Wikibéral
Responsable du portail : à définir

[modifier

25px-Crystal 128 knode.png Sélection d'articles

Généralités

Environnement

Aspects économiques

Livres

   

Aspects philosophiques

Aspects juridiques

Argumentaires et réfutations

Auteurs

   

[modifier

25px-Travaux.png Projet:écologie

Le projet écologie a pour but de coordonner le travail des contributeurs. Si vous possédez des connaissances au sujet de la maternité et de l'enfance en général, vous êtes invité à ajouter votre nom à la liste des participants.

40px-Nuvola apps edu languages.png
Annonces

  • Le 25 mars 2007, le portail écologie est mis en place.
  • Nous sommes en attente d'un ou d'une responsable pour cette section. Merci de nous contacter ici.


30px-Nuvola apps kcontrol.png
À faire

  • Apposer le bandeau au bas des articles.
Syntaxe à utiliser : {{Portail écologie}}

30px-Nuvola apps kuser.png
Participants


[modifier

30px-Nuvola apps ktip.png Lumière sur...

Dans son ouvrage Libéralisme (chapitre 16, "La défense de l'environnement : bien public ou bien privé ?"), Pascal Salin explique pourquoi les solutions étatiques (réglementation, taxes écologiques) ne règlent pas les problèmes environnementaux, mais au contraire les aggravent. Par exemple, l'interdiction pour raisons "écologiques" de certains commerces (ivoire, écaille de tortue...), au lieu de permettre la sauvegarde des espèces d'animaux menacées, accélère leur disparition, car les exploitations locales qui rationalisent l'élevage et veillent à la perpétuation de l'espèce ne peuvent survivre, tandis que le braconnage bénéficie de trafics d'autant plus profitables que le risque est élevé. Quant aux taxes écologiques, elles sont arbitraires et absurdes, elles supposent implicitement que l'État est propriétaire de l'environnement, la seule solution serait donc d'étatiser l'univers, le résultat serait qu'il n'y aurait plus de responsable vers qui se tourner en cas de pollution. Pascal Salin insiste sur le fait que des solutions individuelles existent, fondées sur le droit de propriété (et donc la responsabilité qui va avec), l'action en justice des victimes, ou l'assurance (tant pour les victimes que pour les pollueurs potentiels).


Un grand nombre d'économistes libertariens, aux États-Unis, généralement connus sous le nom de Free Market Environment, ont utilisé l'approche des droits de propriété afin de montrer que le marché est plus compétent que le service public pour défendre l'écologie. On compte parmi ses auteurs : Fred Smith, Roger J. Smith, William C. Dennis, John Baden, Richard L. Stroup. George H. Stankey et John Baden dans leur ouvrage, “Rationing Wilderness Use: Methods, Problems, and Guidelines” (Department of Agriculture, Forest Service, Odgen, Utah, 1977), discutent des implications de 5 systèmes de rationnement différents que le marché privé peut mettre en place afin de protéger l'environnement : la réservation, la loterie, la file d'attente, le mérite et le prix.

[modifier

25px-Noia 64 apps help index.png Saviez-vous que...

Les libéraux sont opposés à des règlementations « anti-pollution » et estiment que la notion de « responsabilité collective » est dénuée de sens : on ne peut que parler de la responsabilité concrète d'individus concrets, à partir du moment où des droits de propriété concrets ont pu être définis. Toute personne ou tout groupe de personnes qui s'estime lésé par le pollueur peut faire valoir ses droits en justice. Les libéraux sont donc favorables à une approche judiciaire de la question, permettant de mieux définir les dommages, ainsi que leurs causes, et les responsabilités qui en découlent (pollueur-payeur). Une autre approche consiste à laisser pollueur et pollué négocier entre eux (théorème de Coase).

[modifier

25px-Noia 64 apps xeyes.png Citations

  • Il est pour le moins curieux d'appeler principe de précaution un concept nous invitant à ignorer les risques de l'interdiction. De plus, son application doit entraver le développement des moyens permettant de se prémunir contre les risques. Ces moyens sont l'assurance, le développement de la connaissance des risques, l'augmentation de l'investissement. Ils se développent avec le respect de la propriété privée et permettent développement économique et prospérité. Sans liberté économique et sans la responsabilité que le cadre légal établit et exige de la part de chaque individu, il n'y a pas de bonne gestion du risque. On ne peut donc que recommander aux partisans du principe de précaution de l'appliquer jusqu'au bout de sa logique, c'est-à-dire de ne pas le faire appliquer tant qu'ils n'ont pas prouvé qu'il est sans danger. A eux de prouver qu'il est inoffensif. (Institut Économique Molinari)
  • La propriété est un moyen essentiel de protection de l'environnement. (Christian Mouly)
  • Le discours classique est : les méchants capitalistes la détruisent [la forêt amazonienne] parce qu’ils sont mus par la recherche du profit. Ce qu’on oublie de signaler, c’est que cette forêt appartient à l’État brésilien et non aux capitalistes en question ! C’est l’État qui octroie des droits de concession. Résultat : les exploitants coupent et s’en vont. (Pascal Salin)

[modifier

30px-Nuvola apps kcontrol.png Contribuer

Voici comment vous pouvez aider Wikibéral

Créer des articles
Cette page regroupe les articles les plus demandés sur Wikibéral, en ordre décroissant.
Modifier/Améliorer les articles
Vous trouverez les articles en ordre alphabétique contenant le bandeau {{Ébauche}}
Créer les articles les plus demandés
Syntaxe Wikibéral
Ajouter les bandeaux des portails
Chacun des articles se rapporte à un portail. Vous pouvez ajouter le bandeau approprié.
Dernières modifications des articles de la catégorie écologie


Autres portails Accéder à l'index des portails thématiques de Wikibéral   Rafraîchir Rafraîchir cette page

5244-cameleonhelp-buddylivegreen.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail écologie.
Outils personnels
Partager