Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



David A. Harper

De Wikiberal
David A. Harper
économiste

Dates
Tendance école autrichienne
Origine
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur David A. Harper

David A. Harper est professeur à l'université de New York. Il a obtenu son doctorat (Ph.D.) en économie à l'Université de Reading, en Angleterre en 1992, en soutenant une thèse (Entrepreneurship and the Market Process) dirigée par Mark Casson. Auparavant, il était diplômé de l'université de Waikato à Hamilton, en Nouvelle-Zélande, en 1984.

La théorie du processus entrepreneurial

David Harper est surtout reconnu pour le développement d'une théorie du processus entrepreneurial, sur la base de l'école autrichienne d'économie et du concept de focalisation. La littérature sur la focalisation attire l'attention sur le fait que le processus entrepreneurial est un phénomène complexe multi-couches, nécessitant une quantité importante de contrôle interne. David Harper prétend que les entrepreneurs ont tendance à avoir une focalisation (un locus de contrôle interne) qui influencent son degré de vigilance. Un individu avec une focalisation interne a tendance à croire que les événements sont subordonnés à son propre comportement ou à des caractéristiques qui sont relativement permanentes. Les personnes qui ont une focalisation externe ont tendance à voir leurs actions comme étant moins efficaces dans la production de résultats. Ils voient les événements comme étant le contrôle d'autres pouvoirs, ou étant imprévisibles en raison de la grande complexité des forces qui les englobent. La focalisation interne augmente la vigilance entrepreneuriale et cet accroissement accroit le niveau d'apprentissage, et par conséquent, elle favorise l'entrepreneuriat.

La théorie institutionnelle de l'entrepreneuriat

David Harper soutient explicitement que la nature des institutions politiques et économiques influence fortement la vigilance des entrepreneurs. Ce sont les institutions et les politiques qui améliorent la transparence et le droit qui ont tendance à augmenter la perception subjective qui relient les actions et les résultats. Elles augmentent donc le nombre de personnes qui ont une focalisation (locus de contrôle) interne. Aussi, un environnement de liberté est plus probable que d'autres environnements à générer une focalisation et des croyances aiguës de vigilance entrepreneuriale. Par conter, la réglementation publique affecte également le sort des organisations individuelles et des industries entières car elle perturbe les liens existants de plus ou moins longue date entre des organisations et des ressources.

La trajectoire "ML" (Menger-Lachmann) du capital

En compagnie d'Anthony M. Endres, David A. Harper élabore une approche systémique de la nature du capital dans le prolongement des travaux de Carl Menger et de Ludwig Lachmann qu'il dénomme la "trajectoire ML". Il propose de comprendre la structure du capital en utilisant la métaphore du "gâteau en couches" afin de saisir le cœur de l'approche ML. Cette analyse contraste avec la métaphore néoclassique du capital qui considère le capital comme une "gelée" amorphe et homogène. Selon l'approche ML, le capital est combinatoire, organisé structurellement et relationnellement.

L'approche examine le capital tel qu'il existe, c'est à dire tel qu'il se présente dans le monde visible et tel qu'il est réellement formé et expérimenté par les entrepreneurs. Les biens d'investissement existent seulement pour devenir productifs une fois qu'ils sont reliés aux plans de production des entrepreneurs de telle sorte que l'accent est surtout mis sur les relations de complémentarité entre les biens d'équipement hétérogènes utilisés dans la production. Par conséquent, le capital a une structure en couches. Il existe une hiérarchie imbriquée des biens d'équipement, des combinaisons de capital et de la structure du capital dans l'économie.

En utilisant la théorie des systèmes de Mario Bunge, David A. Harper et Anthony M. Endres examinent comment chacune des entités de production est un système concret de la réalité économique avec différentes couches. Les combinaisons du capital et de la structure du capital global s'exercent dans un processus irréversible causal-génétique en temps réel. La structure du capital a la particularité supplémentaire d'être un ordre spontané émergent.

Annexes

Bibliographie

  • 1984, Employment Generation and Plant Size in New Zealand Manufacturing, Labour and Employment Gazette, 35(4), 36
  • 1986,
    • a. The Financial Services Industry: Effects of Regulatory Reform, NZIER Research Monograph 35
    • b. avec Alan Bollard, A Regional Analysis of Business and Employment Dynamics in New Zealand Manufacturing, New Zealand Geographer 42, pp73-77
    • c. avec Alan Bollard, Employment Generation and Establishment Size in New Zealand Manufacturing, International Small Business Journal, 4(4), 10-28
  • 1987,
    • a. avec Alan Bollard et Margriet Theron, Research and Development in New Zealand: A Public Policy Framework, NZIER Research Monograph 39
    • b. avec Alan Bollard, The Dynamics of Manufacturing Industry: Changes in Establishments and Employment by Sector, New Zealand Journal of Business 8, pp56-62
    • c. avec Girol Karacaoglu, Financial Policy Reform in New Zealand, In: A. Bollard et R. Buckle, Dir., Economic Liberalisation in New Zealand, Allen and Unwin, Wellington, New Zealand
    • d. Stockbroking Services, In: R. Miller et al., Price Setting and the Commerce Act, NZIER Research Monograph 37, Chapter 4, pp31-45
  • 1991, avec Gerard Malcolm, Surviving the Change: How Firms Adjusted to the New Environment, NZIER Research Monograph 56
  • 1992, Industrial Concentration in New Zealand 1987-1990, Volumes 1, 2 and 3, Commerce Commission Occasional Paper No.6
  • 1993, avec Colin Campbell-Hunt, Islands of Excellence? A Study of Management in New Zealand, NZIER Research Monograph, 59
  • 1994,
    • a. Wellsprings of Enterprise: An Analysis of Entrepreneurship and Public Policy in New Zealand, New Zealand Institute of Economic Research (NZIER) Research Monograph 63
    • b. Teaming Up: A Study of Japanese-Affiliated Firms in New Zealand, NZIER Research Monograph, 62
    • c. avec Robert T. Hamilton, The Entrepreneur in Theory and Practice,” Journal of Economic Studies 21(6), pp3-18
    • d. avec Colin Campbell-Hunt et Robert T. Hamilton, National Renewal and Strategic Change - First Lessons from an Early-Mover in Deregulation, Journal of Strategic Change 4, pp47-59
    • e. A New Approach to Modelling Endogenous Learning Processes in Economic Theory, In: Peter Boettke et Mario Rizzo, Dir., Advances in Austrian Economics 1, pp49-79
  • 1996,
    • a. Entrepreneurship and the Market Process: An Enquiry into the Growth of Knowledge, Routledge: London
      • Traduction chinoise en 2000, Jiangxi Education Publishing House, Nanchang, China
    • b. avec Peter E. Earl, Growth of Knowledge Perspectives on Corporate Behaviour, In: Peter E. Earl, Dir., "Management, Marketing and the Competitive Process", Edward Elgar Publishing, Aldershot
    • c. Commentaire du livre de M. Dietrich, Transaction Cost Economics and Beyond: Toward a New Economics of the Firm, In: Advances in Austrian Economics, 3, pp225-32
  • 1998, "Institutional Conditions for Entrepreneurship", In: Peter Boettke et Sanford Ikeda, dir., Advances in Austrian Economics, Vol 5, CT: JAI Press, pp241-275
  • 1999, Commentaire du livre de Jeremy Shearmur, The Political Thought of Karl Popper, Review of Austrian Economics, 12(1), pp95-100
  • 2003, Foundations of Entrepreneurship and Economic Development, Routledge: London and New York
  • 2005, Economic Pathways to Numeracy, Working paper, The Foundations of Market Economy, Department of Economics, New York University, 16 novembre
  • 2009, Numbers as a Cognitive and Social Technology: An Economic Ontology. Journal of Institutional Economics
  • 2010, avec Anthony M. Endres, Capital as a layer cake: A systems approach to capital and its multi-level structure, Journal of Economic and Behavior Organization, Vol 74, pp30-41
  • 2011, avec Anthony M. Endres, "Carl Menger and his followers in the Austrian tradition on the nature of capital and its structure", Journal of the History of Economic Thought, Vol 33, n°3, septembre, pp357-384
  • 2012,
    • a. avec Paul A. Lewis, "New perspectives on emergence in economics", Journal of Economic Behavior and Organization, Vol 82, n°2-3, pp329-337
    • b. avec Anthony M. Endres, "The anatomy of emergence, with a focus upon capital formation", Journal of Economic Behavior and Organization, Vol 82, n°2-3, pp352-367
  • 2014, avec Anthony M. Endres, "Menger on the Nature of Capital and Its Structure: A Reply", Journal of the History of Economic Thought, Vol 36, n°1, mars, pp103-109
  • 2015, avec Anthony M. Endres, "Dr. Braun's Exposition of Carl Menger's Capital Theory: Was There a Fundamental Break?", History of Economic Ideas, 23 (2), pp167-178

Littérature secondaire

  • 2014, Eduard Braun, "The Menger-Lachmann Trajectory on Capital: A Comment on Endres and Harper", Journal of the History of Economic Thought, 36 (1), pp97–102
Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.