Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Frédéric VI

De Wikiberal

Frédéric VI de Danemark, né et mort à Copenhague (28 janvier 17683 décembre 1839), a gouverné d’abord comme régent (1784-1808) puis roi du Danemark (1808-1839) et de Norvège (1808-1814). Ce monarque danois a conduit de nombreuses réformes libérales, dernières manifestations du despotisme éclairé.

Frédéric VI
Personnage politique

Dates 1768-1839
FiedrichVIdenmark.jpg
Tendance royaliste
Origine Danemark Danemark
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Frédéric VI

Biographie

Fils de Christian VII et de Caroline Mathilde de Hanovre, sœur de George III d’Angleterre. Son père, atteint de folie, une régence avait placé au pouvoir son demi-oncle, le prince Frédéric et la belle-mère du roi, la reine douairière Juliana Maria en 1772. Mais parvenu à sa majorité, le 17 avril 1784, Frédéric par un coup d’Etat se proclamait régent et devait gouverner le pays au nom de son père.

S’appuyant sur son principal ministre, Andreas Peter Bernstorff, il va mener des réformes libérales dont l’abolition du servage en 1788, dans le droit fil de la politique menée par Struensee. Allié de Napoléon, le Danemark en subit les conséquences : la flotte britannique vient bombarder Copenhague (1807). Roi de Danemark et de Norvège, il pose sa candidature au trône de Suède en 1809 comme descendant de Gustave Ier de Suède.

La chute de Napoléon et la perte de la Norvège amènent Frédéric a abandonner sa politique libérale. Le monarque vieillissant se transforme en autocrate qui ne tolère aucune opposition et a rétabli la censure.

Mais le gouvernement danois avait promis une constitution provinciale au Holstein en 1815 et les duchés, inspirés par la Révolution de juillet en France, en 1830, exigent la création d’une assemblée provinciale du Schleswig-Holstein. Afin de s’acquitter de sa promesse envers le Holstein et de préserver, du même coup, l’unité du royaume, le gouvernement de Frederic VI décide, en 1831, d’instaurer des assemblées consultatives provinciales dans le Holstein, le Schleswig, le Jutland et les Iles en promulguant un décret à cet effet. Le droit de vote et l’éligibilité à ces assemblées étant conditionnés par la possession de biens fonciers, ce décret institue trois groupes d’électeurs : les grands propriétaires terriens, les propriétaires fonciers des villes et les petits propriétaires de la campagne, c’est-à-dire les grands fermiers. Malgré la censure, un débat politique public se forme peu à peu, en particulier dans les journaux. Pour la première fois, en 1835-1836, les assemblées provinciales tiennent des Etats généraux et en collaboration avec le gouvernement, elles obtiennent notamment la gestion communale autonome de Copenhague en 1837.

Frédéric avait épousé sa cousine germaine, Marie Sophie de Hesse-Kassel, alliée aux familles royales du Danemark et du Royaume-Uni.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.

Liens externes