Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Imad-ad-Dean Ahmad

De Wikiberal
Imad-ad-Dean Ahmad
Astronome, Philosophe

Dates Né le 11 août 1948
Dean-Ahmad.jpg
Tendance Libéral classique
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Imad-ad-Dean Ahmad

Imad-ad-Dean Ahmad est né le 11 août 1948, sur un bateau en mer, lorsque ses parents fuyaient la Palestine. Il a passé son enfance en Pennsylvanie, aux Etats-Unis. Il est diplômé avec les honneurs (cum laude) de l'université de Harvard en 1970 et, en 1975, il a obtenu un doctorat (Ph. D.) en astronomie et en astrophysique de l'Université de l'Arizona.

Imad-ad-Dean Ahmad enseigne un cours d'introduction sur l'islam à la Wesley Theological Seminary et il est maître de conférences à l'Université du Maryland à College Park, dans le Midland, où il a donné des cours de spécialisation sur "la religion et le progrès" et sur "la Religion, la Science et la liberté". Il a également donné des cours sur l'islam et le développement économique à l'Université de Georgetown et des cours de troisième cycle sur la théorie du changement social à l'École de l'Université Johns Hopkins des hautes études internationales. Le docteur Ahmad a fait des études postdoctorales en astronomie à l'Université de Harvard, à l'Université du Maryland, et pour certaines entreprises privées. Il est actuellement président du Minaret de Freedom Institute, un groupe de réflexion islamique dont le siège est basé à Bethesda dans la banlieue de Washington D C.

Les fondements historiques de l'Islam et la liberté

Dans ses interventions, Imad-ad-Dean Ahmad s'attache à démontrer que les fondements historiques de l'Islam, sont intrinsèquement compatibles avec une société de libertés et à l'Etat de droit. En s'appuyant sur l'analyse de Rose Wilder Lane, Imad-ad-Dean Ahmad précise que l'Islam fut la première religion à fonder une civilisation sur la notion d'Etat de droit dérivé d'une loi fixe et universelle.

"Intellectuellement, c'est un disciple d'Ayn Rand, la philosophe libertarienne américaine dont il a dévoré les ouvrages lorsqu'il était étudiant. Il est l'auteur de plusieurs textes de fond sur les rapports entre l'Islam et le libéralisme moderne, rapprochant en particulier le droit coranique et l'Etat de droit occidental. Il s'y applique à dénoncer l'amalgame systématique entre l'Islam et le terrorisme commis en son nom, et fait remarquer que le militantisme islamiste est aussi éloigné des préceptes du Coran que l'étaient au Moyen-Age l'Inquisition et le véritable message chrétien."
Henri Lepage[1]

La science et l'Islam

Le Docteur Ahmad est un conférencier recherché internationalement sur les questions relatives à l'Islam et aux musulmans. Il est l'auteur de nombreux livres et articles. Dans un libre publié en 1992, Il met en valeur la modernité de l'islam dans sa relation avec la science. Alors qu'un sujet de discussion populaire existe dans l'Occident sur la relation de compatibilité ou d'incompatibilité entre la religion et la science. Dans la civilisation islamique classique, la science et la religion étaient considérées comme des alliés contre le paganisme et la superstition. Pour l'islam, la réconciliation n'est pas un problème entre les deux sujets. Ce livre avance la thèse que le mythe d'une incompatibilité entre la religion et la science est un mythe de la civilisation occidentale, née de son histoire unique, ce qui n'existe pas dans la civilisation islamique. Dans ce livre, l'auteur présente les les traditions prophétiques envers la science mises en avant dans le Coran et la sagesse des grands savants musulmans de l'époque classique sur ce sujet. En plus d'examiner quelques-unes des réalisations scientifiques de l'âge d'or de la civilisation islamique et quelques réalisations importantes en astronomie, le livre raconte la façon dont la méthodologie de la science moderne s'est développée à l'époque classique islamique et comment les progrès de la science par les musulmans sont les résultats logiques et naturels des fondements coraniques de l'Islam.

Notes et références

  1. Institut Euro 92

Publications

  • 1986, "Islamic Social Thought", In: Walter Block et I. Hexham, "Religion, Economics and Social Thought", Vancouver, B.C. : The Fraser Institute, pp465-491
  • 1992, "Signs in the Heavens: A Muslim Astronomer's Perspective on Religion and Science" ("Des Signes dans les cieux : Une Perspective d'un astronome musulman sur la religion et la science"), Beltsville, Maryland : Writers Inc. Intl,
    • Novelle édition en 2006, Amana Publications, ISBN 1590080408 ISBN 9781590080405
  • 1996, "Islam and the Progenitors of Austrian Economics", In: Clifford F. Thies, dir., "The Contributions of Murray Rothbard to Monetary Economics", Winchester, VA: Durrell Institute at Shenandoah University, p77
  • 2000, "An Islamic Perspective on the Wealth of Nations", In: Steve Pejovich, dir., "The Economics of Property Rights: Cultural, Historical, Legal, and Philosophical Issues", Vol. 1, Cheltenham, UK: Edward Elgar
  • 2005, "Islam, Commerce and Business Ethics", In: N. Capaldi, dir., "Business and Religion: A Clash of Civilizations?", Salem, MA: Scrivener
  • 2012, "Islam", In: Mathieu Laine, dir., "Dictionnaire du libéralisme", Paris: Editions Larousse

Littérature secondaire

  • 2013, Ruqaiyyah Waris Maqsood, Commentaire du livre d'Imad-ad-Dean Ahmad, "Islam and the Discovery of Freedom", The American Journal of Islamic Social Sciences, Vol 16, n°2, pp111-113

Citations

  • Il est manifeste que les sources de l'Islam ont influencé, bien qu'indirectement, l'émergence de la théorie du droit naturel, qui joue un rôle important dans le libéralisme occidental. La Magna Carta a été imposée au roi Jean Sans-Terre par une noblesse qui avait été exposée aux idées de Saladin, selon lesquelles le législateur n'était pas au-dessus de la loi. Le passage chez John Locke du pragmatisme à une philosophie basée sur le droit naturel est lié aux idées de l’intellectuel andalou du XIIe siècle, Ibn Tufayl. (Dictionnaire du libéralisme, 2012)

Liens externes

Articles connexes