Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



John Chamberlain

De Wikiberal
John Chamberlain
journaliste

Dates 1903-1995
John R Chamberlain.jpg
Tendance
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur John Chamberlain

John Rensselaer Chamberlain, né le 28 octobre 1903 et décédé[1] le dimanche 9 avril 1995, a connu une brillante et longue carrière de critique littéraire, d'éditeur, de rédacteur en chef et de journaliste.

Biographie

John Chamberlain fut journaliste et chroniqueur de livres pour le quotidien The New York Times. Il a enseigné à l'École de journalisme de l'Université de Columbia et il fut le doyen de l'École de journalisme de l'Université d'Etat de Troy, en Alabama (USA) (de 1972 à 1977). Il a publié quelques ouvrages comme Les racines du capitalisme ou L'esprit d'entreprise des Américains: l'histoire économique des États-Unis.

Après avoir été diplômé de l'Université Yale en 1925, John Chamberlain est allé travailler au New York Times, où il a occupé un certain nombre de postes de révision et de rédaction, y compris de critique littéraire quotidienne. Dans les années 1930, il a fait partie de l'effectif des magazines Scribner et Harper (de 1936 à 1938) puis des rédactions de Life (1941-1950), du Wall Street Journal (1950-1960), de "Barron" (rédacteur en chef adjoint), du Saturday Review of Literature (1932) et de Harper (de 1939 à 1947). Ses articles sur l'industrie et l'économie parurent dans de nombreux autres magazines de renom comme Fortune (1936-1941). Il fut rédacteur en chef et critique de livre en chef pour the "National Review" dès son commencement en 1955. Il a travaillé pour Barron comme un rédacteur en chef adjoint avant. Il a été rédacteur de critique de livre pour HARPER'S 1939-1947, un éditeur de critique de livre au Scribner 1936-1938, et brièvement rédacteur en chef adjoint de la Saturday Review en 1932.

Il a commencé sa contribution à la Foundation for Economic Education, et particulièrement dans son magazine mensuel, The Freeman, à partir de 1950. Ses contributions sont apparues dans le premier numéro du 16 octobre 1950 et elles se sont terminées avec le numéro du 26 Janvier 1953. Il démissionna suite à une controverse interne au sein du comité de rédaction sur l'opportunité de soutenir les candidats Taft ou Eisenhower aux élecions présidenielles.

Une conversion aux idées libérales à partir de 1937

C'est après la lecture du livre d'Albert Jay Nock, "l'Etat, notre ennemi", en 1937, qu'il se penche sur les idées libérales. Bien qu'il n'ait jamais vraiment été convaincu que le gouvernement avait un rôle messianique à jouer dans la société, il eut peu de mal à développer des idées libérales dans son deuxième livre, "Les enjeux américains" (1940).

John Chamberlain décrit le capitalisme comme un système qui prospère sur ses propres fondations. Dans son livre, Les racines du capitalisme, il aborde les thèmes qui sont à l'origine des institutions économiques. Il cite les théories politiques des hommes qui ont renforcé la Magna Carta et la Déclaration d’indépendance des États-Unis, avec les pensées de John Locke, de James Madison et d'Adam Smith. Il met en perspective les découvertes scientifiques et technologiques comme celles de James Watt, d'Eli Whitneys ou de Henry Ford. Il explique que ce sont tous ces éléments qui font partie de la tradition d'une société libre et d'un capitalisme américain qui a grandi et prospéré.

Notes et références

  1. John R. Chamberlain est décédé à Yale-New Haven Hospital. Il avait 91 ans et résidait à Cheshire, dans le Connecticut

Publications

De 1932 à 1959

  • 1932, Farewell to Reform
    • Nouvelle édition en 1958
  • 1940, American Stakes, New York: Carrick & Evans, Inc.
  • 1948, "The Businessman in Fiction", Fortune, November, pp134-148
  • 1955, commentaires des livres, celui de John C. Caldwell, "Still the Rice Grows Green", et celui d'Edwin O. Reischauer, "Wanted: An Asian Policy", (The Freeman, Juin, Vol 5, n°12, pp529-530

De 1960 à 1969

De 1970 à 1979

De 1980 à 1989

Après 1990

  • 1991,
    • a. "The Turnabout Years: America’s Cultural Life, 1900-1950", Ottawa, Ill.: Jameson Books
    • b. Commentaire du livre de Steven W. Mosher, "China Misperceived: American Illusions and Chinese Reality", The Freeman, November, Vol 41, n°11

Littérature secondaire

  • 1959, Erwin Rausch, commentaire du livre de John Chamberlain, The Roots of Capitalism, The American Economic Review, Vol 49, n°5, Dec., pp1084-1085
5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.