Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Confucianisme

De Wikiberal

Le confucianisme est l'une des plus grandes écoles philosophiques, morales, politiques et dans une moindre mesure religieuses de Chine. Elle s'est développée pendant plus de deux millénaires à partir de l'œuvre du philosophe Kongfuzi, « Maître Kong » 孔夫子 (551-479 av. J.-C.), connu en Occident sous le nom latinisé de Confucius.

A la différence des autres doctrines d'origine asiatique (bouddhisme, hindouisme, taoïsme), le confucianisme n'est ni une métaphysique, ni une sotériologie, ni une cosmologie ni même un naturalisme.

Confucius enseigne une morale dont le but est l’harmonie dans les relations humaines. Il met l'accent sur le « sens de l'humain » (仁, ren[1]) qui se manifeste avant tout dans la relation à autrui : relation du fils au père (piété filiale), du prince au sujet, du frère aîné et du frère cadet, du mari et de la femme, et entre amis (les Cinq Relations).

Par son sens de la hiérarchie, de l'obéissance et du respect des puissants, le confucianisme a servi dans l'histoire de l'Asie de l'Est d'outil politique pour les gouvernants. Il exerce encore une grande influence sur le modèle social de la Chine, de la Corée du Sud et aussi du Japon.

En comparaison avec les deux autres "sagesses" chinoises que sont le taoïsme et le bouddhisme, le confucianisme met l'accent sur la responsabilité au niveau social, la politique étant considérée comme un art du savoir-vivre en bonne entente entre personnes.

Citations

  • Il faut respecter un grand principe pour augmenter la richesse d’une nation : ceux qui la produisent doivent être nombreux ; ceux qui la consomment peu nombreux ; ceux qui la créent doivent être rapides ; ceux qui l’utilisent doivent être lents. Alors seulement, la richesse sera toujours suffisante. (Confucius)
  • L'homme de bien ne demande rien qu'à lui-même ; l'homme de peu demande tout aux autres. (Confucius)
  • Si un homme a faim, apprends-lui à pêcher. Si tu lui donnes un poisson, il aura de nouveau faim le lendemain. (attribué à Confucius)
  • La bonté et la justice forment la nature innée de l'homme, dont il ne saurait s'écarter. (attribué à Confucius par Zhuangzi, Les Œuvres de Maître Tchouang)

Liens externes

Notes et références

  1. L'idéogramme 仁 peut être décomposé en 亻(personne) et 二 (deux), d'où le concept d'attention mutuelle, bonté de l'homme envers ses semblables, bienfaisance, compassion, charité, vertu d'humanité, etc.

1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.

7640-efdur-Babelwiki.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur les sujets de société.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.

P religion.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur les sujets de spiritualité et religion.