Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Mary Sennholz

De Wikiberal
Mary Sennholz
Rédactrice, directrice de collections

Dates Née le 2 novembre 1913
Mary Sennholz.jpg
Tendance Libérale classique
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Mary Sennholz

Mary Sennholz, née le 2 novembre 1913, fut l'épouse de l'économiste Hans Sennholz. Tous les deux furent des amis très proches de Margit et de Ludwig von Mises. Grâce à son engagement dans le mouvement libéral et à son mari, Mary Sennholz a pu côtoyer de nombreux chercheurs libéraux célèbres. Elle fit carrière en tant que collaboratrice, rédactrice, éditrice et écrivain. Elle a passé un long moment de sa carrière à la FEE pour le développement du mouvement de la liberté depuis sa fondation en 1946. Là, elle a travaillé aux côtés de Leonard Read, pendant près d'une décennie. Son retour à la FEE s'est effectué lorsque son mari, Hans Sennholz, en fut le président de 1992 à 1997.

Auteur et directrice de collections d'ouvrages

En 1956, Mary Sennholz sollicita les contributions de 19 chercheurs, dont les écrits furent rassemblés dans un volume, un Festschrift, en l'honneur de Ludwig von Mises : "Sur la liberté et la libre entreprise".

Elle a écrit une biographie de Howard Pew, à partir des documents recueillis par la famille Pew : "La foi et la liberté : Le Journal d'un grand américain", publié en 1975. Howard J. Pew, conseiller de la FEE et président du conseil d'administration au Grove City College, fut le responsable qui a embauché Hans Sennholz, en tant que directeur du département d'économie du Grove City College.

En 1993, elle publia une biographie de son ancien patron pour lequel elle a gardé une profonde admiration : "Leonard E. Read: Philosopher of Freedom". Son dernier livre, à ce jour, est une collection d'articles, dans la revue The Freeman, qu'elle a édité, "la foi de nos pères", et publié en 1997.

Sa carrière à la fondation pour l'éducation économique

Avant de rencontrer son mari, Hans Sennholz, Mary Homan fut embauchée durant la seconde guerre mondiale (juste avant l'attaque de Pearl Harbour) pour gérer un pool de secrétaires dans le bureau exécutif du président des Etats-Unis. Elle a travaillé à ce titre pour les administrations de Franklin Roosevelt et de Harry Truman. Après la guerre, elle a fait partie du comité d'Adlai Stevenson, à Londres, en relation avec les Nations Unies. Elle a démissionné en 1947 pour rejoindre Leonard Read à la Fondation pour l'éducation économique. Son admiration pour le fondateur de la FEE était clair. Dans la préface de sa biographie, "Leonard Read : Philosophe de liberté", publiée en 1993, elle a mis en valeur le rôle de leader de la propagation des idées libérales, exercé par Leonard Read, fonction qu'il a exprimée à un moment crucial dans l'histoire américaine.

Une des tâches de Mary Homan, à la FEE, était d'organiser les séminaires au cours desquels Ludwig von Mises et d'autres sommités prononçaient leurs discours. Dans son cadre de travail, elle a côtoyé Frank Chodorov, Baldy Harper, Henry Hazlitt, Israel Kirzner, Edmund Opitz, Gary North, Benjamin Rogge et Murray Rothbard entre autres. Lorsqu'elle a eu 100 ans, elle se souvînt n'avoir eu qu'une seule mauvaise rencontre, ce fut lors d'une interview avec Milton Friedman.

L'amitié entre les Sennholz et les Mises

Mary Homan assista aux séminaires de Ludwig von Mises à la New York University, avec son amie Bettina Bien. Les fruits du séminaire n'étaient pas seulement intellectuels pour Mary et Bettina. Toutes les deux firent la connaissance de leurs futurs maris respectifs, Hans Sennholz et Percy L. Greaves. Margit von Mises a joué les entremetteuses entre l'assistante de Leonard Read et l'étudiant en PhD de son mari. Mlle Homan commença par éditer le manuscrit qui allait devenir la thèse du Dr Sennholz. Leur relation sentimentale se renforça de cet épanouissement intellectuel mutuel.

L'amitié entre les Mises et les Sennholz a duré toute la vie. Margit est devenue la marraine de Robert, enfant de Mary et de Hans Sennholz. Les couples ont voyagé ensemble au Guatemala et au Mexique. Margit et Lu ont visité Grove City, l'université où enseignait Hans Sennholz, à plusieurs reprises au fil des années. En juin 1957, Hans Sennholz décerna à Ludwig von Mises un doctorat honorifique, au Grove City College.

Publications

  • 1975, "Faith and Freedom: the Journal of a Great American, J. Howard Pew", Hardcover Publisher: Grove City College, Grove City

Littérature secondaire