Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Orléanisme

De Wikiberal

L'orléanisme est un des courants de la droite française distingué par René Rémond. Il prend forme sous le règne de Louis-Philippe qui duc d'Orléans jusqu'en 1830 donne à cette sensibilité le nom de sa famille. Il ne résume cependant ni à l'apport d'une tradition familiale ni même à un régime, sinon il n'aurait pas survécu à la révolution de 1848. Il se caractérise par le juste milieu, la recherche de la voie moyenne entre le retour à l'Ancien Régime prônée par les légitimistes et les excès de la Révolution magnifiée par les républicains. Il accomplit le souhait des Doctrinaires sous la Restauration d'unir le roi et la nation sur le compromis de la Charte. Pour Guizot, la Monarchie de Juillet marquait l'aboutissement de l'histoire de France. C'est un certain système monarchique associée à une forme de parlementarisme.


Le gouvernement des élites

Aux yeux de ses contempteurs, la Monarchie de Juillet (1830 - 1848) a été le règne de la bourgeoisie, Louis-Philippe « roi bourgeois » symbolisant la domination d'une classe concentrant entre ses mains tous les signes et attributs de la puissance. Ce régime reflète l'idéal d'un gouvernement à bon marché, permettant de prévenir les excès du pouvoir et l'arbitraire gouvernemental mais également transpose à la conduite des affaires publiques les procédés du monde des affaires : économie, prudence et équilibre, la gestion d'un bon père de famille.

Cette notion de bourgeoisie est cependant très vague : ce mot renvoie à des réalités distinctes. C'est la plus ancienne bourgeoisie, la haute bourgeoisie, dont la richesse est foncière et non industrielle, qui constitue le personnel orléaniste et la présence d'un homme nouveau comme Adolphe Thiers fait figure d'exception.

Il existe également une aristocratie orléaniste qui se recrute dans la noblesse d'empire, l'ancienne noblesse de robe (les Molé, les Pasquier) et l'ancienne noblesse libérale (Victor et Albert de Broglie). Enfin, la Monarchie de Louis-Philippe marque l'arrivée au gouvernement des professeurs : Guizot, Villemain, Cousin. L'Académie française et l'Académie des Sciences morales et politiques deviennent des salons orléanistes.

L'orléanisme est donc avant tout le gouvernement des élites, les notables qui reposent aussi bien sur la naissance que sur la fortune et l'intelligence.

Un courant libéral

« L'orléanisme ce n'est pas un parti, c'est un état d'esprit » selon Thibaudet. C'est l'arrivée au pouvoir des Doctrinaires, les équipes de rédaction du Globe (1826) et de La Revue française (1828) fournissant les cadres du régime. Pour la première fois, le journalisme politique ouvre la voie du pouvoir et devient un moyen de faire une carrière politique. Le Journal des Débats va devenir le porte-parole officieux de la doctrine orléaniste. « La presse et l'enseignement, voilà les deux colonnes de l'orléanisme, comme doctrine : le journaliste et le professeur en sont les ministres. » (René Rémond). Son rationalisme et son relativisme s'accompagnent d'un anticléricalisme discret.

Ordre et liberté

Le parlementarisme c'est le compromis érigé en règle de gouvernement. Aussi le reproche que font les orléanistes à Napoléon III est d'avoir supprimé les libertés parlementaires : le discours de Thiers sur les « libertés nécessaires » (11 janvier 1864) en est la meilleure illustration. Le libéralisme orléaniste rêve d'une société dominée par une aristocratie foncière puissante et éclairée, ouverte au mérite et au talent, sur le modèle d'une Angleterre idéalisée.

Pour un orléaniste, la question dynastique est secondaire et le régime importe moins que les institutions : ainsi s'explique la conversion à la république d'un grand nombre d'entre eux, à l'origine de la création de la Troisième République. La république qu'ils acceptent est la République conservatrice.

Sources

  • René Rémond, Les droites en France, Aubier Montaigne 1982, p. 84-98
6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.