Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Égalitarisme

De Wikiberal

L'égalitarisme est une doctrine politique prônant l'égalité absolue des citoyens en matière politique, économique et sociale.

Egalitarisme-Soljenitsyne.jpg

Point de vue libéral

Tandis que pour ses partisans, l'égalitarisme se justifie par des raisons morales, pour le libéralisme, l'égalitarisme est philosophiquement le refus de l'autre dans une volonté coercitive de nivellement par le plus petit facteur commun, et une atteinte à la liberté de l'individu. L'égalitarisme s'oppose ainsi aux besoins des hommes, aux besoins d'une société moderne, et ne peut aboutir qu'au totalitarisme. Il a besoin d’imposer une échelle de valeur à tout le monde. Cette conception d'une justice distributive ramène tout à des mesures quantitatives arbitraires. C'est le supplice antique du "lit de Procuste", du nom de ce brigand qui réalisait l'égalité en raccourcissant les grands et allongeant les petits.

L'égalitarisme est une utopie arbitraire, injuste et de plus absolument impossible à réaliser en pratique. A supposer que l'on puisse donner le même revenu à tout le monde, ou une "richesse initiale" identique pour tous, l'utilisation même de ce revenu égal ou de cette richesse égale créerait des inégalités : comme l'explique Nozick, les fans d'une vedette de la chanson ou du sport paient très cher pour la voir, ce qui viole la "juste" distribution des revenus et crée un "très riche" ipso facto avec le consentement de tous. La seule solution serait de tout rendre gratuit et de supprimer la monnaie, ce qui conduirait rapidement à la disparition de la civilisation. Conscients malgré tout de l'absurdité de l'égalitarisme, ses partisans dans l'arène politique n'envisagent que des prélèvements fiscaux pour "réduire les inégalités" ; ils abandonnent l'absurdité de l'utopie pour l'arbitraire de la spoliation étatique.

D'un point de vue épistémologique, cette doctrine repose sur la croyance fallacieuse en la possibilité de créer un homme nouveau par voie autoritaire. Pour tenter d'être appliqué, l'égalitarisme a de surcroît besoin que soit supprimée la seule égalité véritable : l'isonomie (i.e. l'égalité devant la loi). Dans cette perspective, les égalitaristes confondent délibérément les contraintes naturelles avec la coercition. Par exemple, la différence homme-femme est dénoncée par eux comme une manifestation de l'oppression masculine. Notons, d'ailleurs, le paradoxe qui devrait sauter aux yeux : on se réfère à la masculinité comme un fait établi tout en la définissant comme une fiction !

En fustigeant un fait de nature comme s'il s'agissait d'un acte de domination, les partisans de l'égalitarisme prouvent qu'ils ne conçoivent la réalité qu'en termes politiques. Leur double mot d'ordre est la vérité n'existe pas et tout est politique. De la sorte, par nihilisme, ils manifestent un déni pur et simple de la logique et de la réalité.

Refusant la structure logique et naturelle du monde, les égalitaristes veulent opérer une tabula rasa. Leur projet ne peut par conséquent prendre forme, conformément à leur constructivisme, qu'au moyen de lois autant absurdes que tyranniques. En vue de supprimer les particularités propres à chaque individu, l'égalitarisme en vient nécessairement à promouvoir l'installation au pouvoir d'une élite artificielle, s'appuyant sur l'envie et le ressentiment. Comme dans toute tentative politique de détruire l'ordre du monde - caractéristique du totalitarisme -, le sens des mots est inversé : la liberté devient l'esclavage, et la coercition un acte de délivrance.

Une application concrète de l'égalitarisme s'observe en France à l'Éducation nationale dans le refus des classes de niveaux, avec une volonté délibérée de ne pas reconnaître la diversité des élèves. Élèves très rapides et très lents sont censés être dans les mêmes classes au nom de l'égalité, ce qui a pour conséquence de freiner les élèves les meilleurs, ou de perdre définitivement les élèves les moins bons. Tout comme étaient ignorés jusqu'à récemment les besoins spécifiques des élèves dit surdoués ainsi que ceux dyslexiques.

Égalitarisme libéral

On désigne sous ce terme la théorie de la justice de John Rawls (Théorie de la justice, publié en 1971), qui relève cependant davantage de la social-démocratie que du libéralisme (bien que le principe de liberté y reste central).

Bibliographie

Citations

  • «Le principe égalitaire a quelque chose d’égalitaire en effet. D’abord il empêcherait le capital de se former ; car qui voudrait épargner ce dont on ne peut tirer aucun parti ? Et ensuite, il réduirait les salaires à zéro ; car où il n’y a pas de capital (instruments, matériaux et provisions), il ne saurait y avoir ni travail d’avenir, ni salaires. Nous arriverions donc bientôt à la plus complète des égalités, celle du néant. (Frédéric Bastiat, Harmonies économiques) »
  • «La revendication d’une égalité matérielle des situations ne peut être satisfaite que par un système politique à pouvoirs totalitaires. (Friedrich Hayek) »
  • «Imposer de force l'égalité, c'est nier la nature humaine et léser absolument tout le monde, y compris ceux auxquels l'égalité était supposée bénéficier. (Hans Sennholz) »
  • «L'égalité de fait ne correspond à aucun instinct de l'homme, sauf peut-être au sentiment paralysant et stérile qu'est l'envie. (Albert Schatz) »
  • «Quand l'inégalité est la loi commune d'une société, les plus fortes inégalités ne frappent point l'œil ; quand tout est à peu près de niveau, les moindres le blessent. C'est pour cela que le désir de l'égalité devient toujours plus insatiable à mesure que l'égalité est plus grande. (Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique) »
  • «L'égalitarisme n'est pas seulement une révolte contre la nature des choses, c'est une révolte contre l'essence de l'existence — et il traduit une haine de l'existence concrète, souvent associée à la haine de soi. (François Guillaumat) »
  • «Grattez un peu, et sous l'égalitariste vous trouverez inévitablement un étatiste. (Murray Rothbard) »
  • «Une société égalitariste ne peut espérer atteindre ses buts que par des méthodes de coercition totalitaires (...). La révolte égalitariste contre la réalité biologique, aussi significative soit-elle, n'est qu'une partie d'une révolte plus profonde, contre la structure ontologique de la réalité elle-même, contre l'organisation même de la nature, contre l'univers en tant que tel. Au cœur de la gauche égalitariste réside une croyance pathologique : que la réalité est sans structure, que le monde entier est une tabula rasa que l'on peut modifier à tout instant dans la direction souhaitée par le seul exercice de la volonté humaine - en bref, que la réalité peut être instantanément transformée par la simple volonté ou le simple caprice de l'être humain. (Murray Rothbard) »
  • «La société qui refuse d'accorder son estime à l'envieux n'est pas forcément injuste. Le législateur et la justice ne doivent pas partager le point de vue d'un éventuel envieux, mais être aveugles, ce que précisément l'envieux n'est pas. (Helmut Schoeck) »
  • «La vie est la pire de toutes les inégalités sociales. Pour supprimer les inégalités, il faut soit ressusciter tous les morts (et faire vivre tous les vivants potentiels), soit exterminer tous les vivants. Les égalitaristes, ne pouvant s'approcher de leur but par la première voie, en viennent immanquablement à s'en approcher par la seconde. (Faré) »
  • «On ne devient plus ni riche ni pauvre : c'est trop pénible. Qui voudrait encore gouverner ? Qui voudrait encore obéir ? C'est trop pénible. Point de berger et un seul troupeau ! Chacun veut la même chose, tous sont égaux : quiconque est d'un autre sentiment va de son plein gré dans la maison des fous. (Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra) »
  • «L'injustice ne se trouve jamais dans les droits inégaux, elle se trouve dans la prétention à des droits égaux. (Friedrich Nietzsche, Aurore) »
  • «Que tout soit égal, cela, pour certains esprits, est très beau et satisfait leur esthétique particulière ; et pour que tout soit égal, le meilleur moyen est que toutes choses soient la même chose. Une seule pensée dans tout l’État, cela nivelle et égalise admirablement tous les cerveaux et ne permet pas ces différences entre les esprits supérieurs et les esprits moindres qui sont si désagréables à la vue. Une seule pensée dans tout l’État, cela est l’ordre même, puisqu’il est le contraire de l’irrégularité et par conséquent du désordonné. Une seule pensée dans tout l’État, c’est la fin de l’anarchie et l’anarchie impossible. Il n’y a pas de plus beau spectacle ; c’est la Beauce. La Beauce est une perspective admirable. (Émile Faguet, Le Culte de l’Incompétence, 1910) »
  • «"C'est un crime d'être né sous des conditions favorables : car de la sorte on a déshérité les autres, on les a mis à l'écart, condamnés au vice et même au travail"... "Qu'y puis-je, si je suis misérable ! Mais il faut que quelqu'un y puisse quelque chose, autrement ce ne serait pas tolérable !"... Bref, le pessimisme par indignation invente des responsabilités, pour se créer un sentiment agréable - la vengeance... "Plus douce que le miel" l'appelait déjà le vieil Homère. (Nietzsche,"Volonté de Puissance", II, 227 ) »
  • «Quant à l’effet de la sempiternelle, et très populaire proposition égalitaire de taxer les « riches » pour donner aux « pauvres » en particulier : un tel programme ne réduit ni n’atténue la pauvreté, mais, bien au contraire, il augmente la pauvreté. Il réduit l’incitation à rester ou à devenir riche et à être productif, tout en augmentant l’incitation à rester ou à devenir pauvre et à être non-productif. (Hans-Hermann Hoppe) »
  • «L’égalitarisme, sous toute forme et genre, est incompatible avec l’idée de propriété privée. La propriété privée implique exclusivité, inégalité et différence. (Hans-Hermann Hoppe) »
  • «L'expérience historique montre que toute société égalitaire se condamne à l'inefficacité et que, si l'on supprime les contraintes du marché et les sanctions des revenus, il faut leur substituer des contraintes et des sanctions autoritaires. (Maurice Allais, Le Figaro du 23 novembre 1975) »
  • «On crée, au nom de l'égalitarisme, de nouvelles inégalités, par exemple celles qui existent entre ceux qui vivent de leurs propres efforts et ceux qui profitent de la contrainte organisée ; ou encore entre ceux qui ont accès au pouvoir politique, instrument supposé de l'égalitarisme, et ceux qui en sont écartés. (Pascal Salin, Libéralisme, 2000) »
  • «Les hommes n’étant pas dotés des mêmes capacités, s’ils sont libres ils ne seront pas égaux, et s’ils sont égaux c’est qu’ils ne sont pas libres. (Alexandre Soljenitsyne) »
  • «C’est une caractéristique de la domination des pouvoirs que d’imposer comme équivalentes des choses qui ne le sont pas. En politique, l’équivalence reine, celle qui est organisatrice de nos sociétés, c’est l’égalité, un homme en vaut un autre. Une voix en vaut une autre, c’est en ce sens que les démocraties sont structurellement, par construction, égalitaristes. La dérive a consisté à faire glisser l’équivalence politique à tous les domaines. On a favorisé, par démagogie, l’envahissement de l’égalitarisme à toutes les sphères de la société. (Bruno Bertez, 13/02/2014) »
  • «L'égalitarisme doctrinaire s'efforce vainement de contraindre la nature biologique et sociale. Il ne parvient pas à l'égalité mais à la tyrannie. (Raymond Aron) »
  • «Le principe de l'institution des castes, si complètement incompris des occidentaux, n'est pas autre chose que la différence de nature qui existe entre les individus humains, et qui établi parmi eux une hiérarchie dont la méconnaissance ne peut amener que le désordre et la confusion. C'est précisément cette méconnaissance qui est impliquée dans la théorie « égalitaire » si chère au monde moderne, théorie qui est contraire à tous les faits les mieux établis, et qui est même démentie par la simple observation courante, puisque l'égalité n'existe nulle part ailleurs. (René Guénon - "Autorité Spirituelle et Pouvoir Temporel") »

Voir aussi

Liens externes en français

Liens externes en anglais



1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.

Interro jer suite.png Accédez d'un seul coup d’œil au lexique des principaux termes du libéralisme.