Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



État-nounou

De Wikiberal

Par État-nounou (Nanny state en anglais) on désigne la tendance des États modernes et des politiciens à considérer les citoyens comme des enfants dont il faudrait prendre soin de façon maternelle. Cela se manifeste par des interventions toujours plus poussées dans la vie des individus, toujours « pour leur bien », en restreignant à chaque fois davantage la liberté et la responsabilité individuelle. Martin Masse parle de « gouvernemaman ».

Présentation

Nannystate.jpg

Un des domaines les plus visés par ce terme est l'intervention de « l’État précaution » dans le domaine de la santé ou de l'alimentation : « manger, bouger », interdiction de fumer au restaurant, surtaxation des produits gras, culpabilisation, etc. Dans le domaine alimentaire, l'invocation du principe de précaution au nom de risques éventuels non avérés pour interdire tel ou tel produit.

On peut aussi inclure derrière ce terme, surtout en anglais, les politiques visant à « protéger » les entreprises nationales par un protectionnisme déguisé derrière des cache-sexe comme patriotisme économique.

De même de la tendance à vouloir faire voter une loi ou passer une réglementation à chaque évènement qui fait la une de l'actualité : lois sur les chiens dangereux, sur la délinquance juvénile, etc. ; tous ont droit à leur loi, leur « Grenelle ». Cela ne se limite pas à la France et les hommes politiques britanniques ne sont pas en reste ; la recherche perpétuelle d'une société sans risque, autour des principes de Health and Safety (Santé et sécurité) a été brocardée en Elf and Safety (Elfes et sécurité)[1],[2].

Cette recherche de la sécurité a tout prix ne se cantonne pas à l'intervention étatique mais induit aussi une autocensure inquiétante. Ofcom, le régulateur indépendant de la télévision britannique, indique dans son Programm Regulation, qu'il est acceptable pour un voleur de voler une voiture à la télévision, à la condition qu'il porte une ceinture de sécurité ![3]

Conséquences néfastes

Searchtool-80%.png Article connexe : constructivisme.

Cette ultra-protection de l'autorité étatique induit de nombreuses conséquences particulièrement néfastes : réduction des libertés individuelles, dépossession du contrôle sur nos vies, déresponsabilisation accrue des individus.

Les mots d'Alexis de Tocqueville dans De la démocratie en Amérique restent d'actualité pour décrire la situation actuelle :

Cet État se veut si bienveillant envers ses citoyens qu’il entend se substituer à eux dans l’organisation de leur propre vie. Ira-t-il jusqu’à les empêcher de vivre pour mieux les protéger d’eux-mêmes ?

Et d'ajouter :

Au-dessus [des citoyens] s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, prévoyant, régulier et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril ; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance ; il aime que les citoyens se réjouissent pourvu qu'ils ne songent qu'à se réjouir. Il travaille volontiers à leur bonheur ; mais il veut en être l'unique agent et le seul arbitre ; il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leurs plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leurs héritages ; que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre ?

Mathieu Laine dans La Grande nurserie revient lui aussi longuement sur les conséquences de telles politiques. Il écrit ainsi[4] :

« Cette spirale interventionniste et sécuritaire brise les énergies individuelles, étouffe la croissance économique et anéantit l’esprit de responsabilité. Faire de la politique revient ainsi à gérer les caprices de citoyens traités depuis trop longtemps comme des enfants. La Grande Nurserie, c’est ce système, le cœur mourant de l’« exception française », le moteur lancé à plein régime de l’infantilisation des citoyens. »
« L’avenir n’est cependant pas aussi sombre qu’on le dit. Si l’État ne peut pas tout, nous avons tous à gagner de la responsabilisation. Reprenons le contrôle de nos vies, croyons à nouveau en nous-mêmes et brisons les barreaux de la Grande Nurserie : il est encore temps ! »

Notes et références

  1. Merry Christmas... from Elf and Safety, The Times, 17 décembre 2006
  2. Elf and Safety, 2 décembre 2007, Adam Smith Institute
  3. Ofcom programm codes
  4. « Sortons de l'État nounou », La Tribune, 8 mars 2006, [lire en ligne]

Bibliographie

  • David Harsanyi, Nanny State: How Food Fascists, Teetotaling Do-Gooders, Priggish Moralists, and other Boneheaded Bureaucrats are Turning America into a Nation of Children, ISBN 0767924320
  • 2006,
    • a. Mathieu Laine, La Grande Nurserie, en finir avec l’infantilisation des Français, JC Lattès, 251 pages
    • b. Michel Richard, La République compassionnelle, Grasset & Fasquelle, 121 pages, ISBN 2246697514

Voir aussi

Lien externe

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.