Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Passion entrepreneuriale

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche

La passion entrepreneuriale survient lorsque l'entrepreneur ou l'entrepreneure manifeste des sentiments positifs intenses envers une activité entrepreneuriale ou un domaine spécifique qu'il/elle mène en relation avec son entreprise, comme inventer, fonder et développer, et qu'il/elle considère que cette activité est au cœur de son identité. Les activités passionnées transforment les talents et les intérêts des gens en actions productives et réussies.

La manifestation de la passion entrepreneuriale

L'entrepreneur passionné s'identifie par une centralité identitaire c'est-à-dire qu'il accorde une plus grande importance à son identité entrepreneuriale[1] par rapport à ses autres identités. Ceci s'observe d'ailleurs plus chez les hommes que les femmes. La manifestation de sa passion entrepreneuriale n'est pas anodine pour un individu lorsqu'elle est authentique, c'est-à-dire qu'elle n'est pas faussement ostentatoire ou trompeuse. En effet, de nombreux investisseurs providentiels (les business angels[2]) perçoivent la passion entrepreneuriale des chefs d'entreprise comme un critère d'évaluation dans leur décision d'investissement potentiel dans une entreprise[3].

Lorsqu'un présentateur ou un conférencier est passionné par son travail, des indices non verbaux et des indicateurs comportementaux peuvent être détectés par un œil averti. Cependant, cette méthode d'observation n'est appropriée que pour les situations en face-à-face, car elle capture la passion entrepreneuriale exprimée en fonction des gestes corporels, de la tonalité de la voix et de l'expression faciale des présentateurs. D'autres éléments peuvent être perçus comme l'enthousiasme de l'entrepreneur pour son projet, par son obsession exprimée à propos de son entreprise ou son envie de terminer le projet. La passion entrepreneuriale est donc un actif intangible, un levier de financement, qui n'apparaît pourtant pas dans la comptabilité de l'entreprise, mais qui est manifeste dans la vie quotidienne de l'entreprise et de la société en générale.

Les entrepreneurs passionnés ne le sont pas généralement pour une raison unique et universelle. Ils peuvent avoir une passion pour l'invention, pour la croissance de leur entreprise, pour la création d'une organisation, ou alors une passion pour les gens, pour le produit, pour le service, pour la compétition ou pour une mission sociale. Il n'existe pas de limites.

La passion entrepreneuriale des entrepreneurs créatifs

La passion inspire les entrepreneurs créatifs. Elle augmente indirectement la vigilance entrepreneuriale pour la découverte de nouvelles opportunités en stimulant la proactivité, la créativité et une orientation vers des objectifs d'apprentissage. En s'appuyant sur la théorie de la facilitation sociale, Bhansing et al. (2017) précisent que les centres d'affaires, lieu de concentration des entrepreneurs créatifs, prédisposent à la passion entrepreneuriale. Ils ont constaté que la passion manifestée par d'autres dans un lieu de passion est positivement associée à sa propre passion entrepreneuriale. Les chercheurs expliquent ce phénomène par un processus de contagion émotionnelle entre entrepreneurs. La théorie de la contagion émotionnelle va plus loin. Breugst et al. (2012) ont déterminé que la passion entrepreneuriale est positivement liée à l'engagement affectif des employés envers les entreprises dites à orientation entrepreneuriale. Les chercheurs ont découvert que l'engagement affectif des employés augmente tout en aidant à clarifier leurs objectifs (éléments confirmés par la théorie du goal setting d'Edwin Locke). Biraglia et Kadile (2017) ont découvert, quant à eux, que la passion entrepreneuriale pour la création d'entreprise est positivement liée aux intentions entrepreneuriales en suscitant des niveaux plus élevés d'auto-efficacité entrepreneuriale, ce qui confirme l'intuition que l'on pouvait avoir avant leurs travaux. Mais, les auteurs précisent, grâce à la théorie de la cognition entrepreneuriale, que la passion entrepreneuriale agit comme un état affectif qui génère des intentions entrepreneuriales orientées vers l'action entrepreneuriale. Autrement dit, la passion est un préalable robuste à la création et au développement de l'entreprise.

Mais, dans certains cas, les compétences professionnelles et la passion ne suffisent pas aux entrepreneurs pour réussir s'ils n'ont pas ce que les anglo-saxons appellent le grit[4] ou le fighting spirit en sport. Les hispaniques le dénomment la "grinta", c'est-à-dire un comportement qui décrit un courage, un engagement, un effort, une ténacité, une résilience, une persévérance à toute épreuve ou par les expressions équivalentes : "ne rien lâcher", "avoir la rage de vaincre" et en langage plus familier "avoir la gnaque". Une idée entrepreneuriale n'est pas suffisante, si cela ne s'accompagne par de la croyance de l'entrepreneur[5] de mettre en place son projet et d'aller jusqu'au bout de son intention entrepreneuriale.

La passion parentale, métaphore de la passion entrepreneuriale

Melissa Cardon et alii (2005) utilisent la métaphore de la passion parentale pour expliquer que les entrepreneurs considèrent quelquefois leur entreprise comme leur bébé et qu'ils la nourrissent avec un niveau de passion similaire à celui que les parents ressentent envers leur propre enfant humain.

A l'inverse, Gielnik et al. (2015) offrent une perspective très différente. Leur analyse suggère que la causalité est inverse. Lorsque l'effort entrepreneurial mène au succès de l'entreprise, c'est celui-ci qui nourrit la passion entrepreneuriale. Ce résultat suggère que nourrir la passion est un un effet secondaire du succès.

Trouver ou créer sa passion entrepreneuriale ?

La passion entrepreneuriale s'observe chez les individus dans les nouvelles formes d'organisation en fonction du choix de leur mode de vie comme par exemple les entrepreneurs lifestyle ou les mompreneures[6]. Deux approches[7] s'affrontent, l'une tend à démontrer que l'entrepreneur découvre ou trouve sa passion dans un contexte donné et l'autre approche accentue plutôt la liberté de la création ou de la fabrication de sa passion entrepreneuriale. En faisant valoir que les individus doivent trouver leur passion, ou autrement dit qu'ils doivent trouver une adéquation[8] entre leur propre personne avec leur environnement, cela souligne que les individus ont tendance à être plus heureux et plus susceptibles de réussir s'ils choisissent des activités et des professions qui correspondent à leur personnalité, à leurs besoins individuels et à leurs compétences. Inversement, en affirmant que les individus peuvent développer une passion pour une activité donnée, cela suppose que l'individu soit capable d'un déconfinement cérébral afin de faire croître ou d'élargir son esprit d'entreprise et de maîtriser ses nouveaux objectifs, comme le présente la théorie du job crafting qui suggère que les individus développent leur passion et trouvent de la joie dans n'importe quelle activité qu'ils entreprennent. Cela exige pourtant que les entrepreneurs soient suffisamment confiants pour penser qu'ils sont capables de trouver ou de développer leur passion dans différentes activités entrepreneuriales, compte tenu des restrictions de liberté qu'implique leur cadre institutionnel (lois, règlements professionnels etc.) dans le développement de leur carrière entrepreneuriale.

Les gouvernements successifs devraient prendre conscience plus raisonnablement des rendements croissants d'une politique favorisant l'esprit d'entreprise fondée sur la liberté de la passion entrepreneuriale car la probabilité que les individus se lancent dans l'entrepreneuriat est plus forte au fil du temps en raison des expériences[9] que l'entrepreneur emmagasine au cours de ses différents processus entrepreneuriaux. Même si elle n'est pas le seul facteur déclinant, l'action de l'État joue lourdement, au fil du temps, sur la diminution des sentiments positifs qu'un entrepreneur ressent intensément, dans les premières périodes, pour la création et le développement de son entreprise. Autrement dit, les tracasseries administratives et les soupçons constants et infondés d'évasions fiscales finissent pas faire mourir peu à peu la passion entrepreneuriale.

Annexes

Notes et références

  1. L'entrepreneuriat peut être considéré comme un processus culturel où l'identité de l'entrepreneur, façonnée par ses expériences de parcours de vie, peut être exprimée sous la forme d'un récit. L'identité entrepreneuriale peut concerner autant la participation de l'entrepreneur à des processus narratifs et dramaturgiques qu'à travers ses produits ou services. Le langage est l'instrument par lequel l'individu adopte une identité entrepreneuriale. Lorsqu'il est un entrepreneur naissant, il/elle utilise le langage montrant qu'il/elle est une personne qui a mis en place un process de combinaison de ressources, y compris les siennes et de son rôle dominant joué dans la prise décision.
  2. Bibliographie sur la relation entre les business angels et la passion entrepreneuriale
    • 2012, Melissa S. Cardon, C. Mitteness, R. Sudek, "Angel investor characteristics that determine whether perceived passion leads to higher evaluations of funding potential", Journal of Business Venturing, Vol 27, pp592–606
    • 2016, W. T. Brooks, Melissa S. Cardon, C. Y. Murnieks, R. Sudek, D. White, "Drawn to the fire: The role of passion, tenacity and inspirational leadership in angel investing", Journal of Business Venturing, Vol 31, pp468–484
    • 2018, W. T. Brooks, J. S. McMullen, C. Y. Murnieks, B. J. Warnick, "Passion for entrepreneurship or passion for the product? A conjoint analysis of angel and VC decision-making", Journal of Business Venturing, Vol 33, pp315–332
  3. Coombs, Davis et al. (2017) ont constaté que les entrepreneurs qui expriment leur passion obtiennent un financement participatif plus important que les autres.
  4. Bibliographie sur le concept de grit
    • 2007, A. L. Duckworth, C. Peterson, M. D. Matthews, D. R. Kelly, "Grit: Perseverance and passion for long-term goals", Journal of Personality and Social Psychology, 92(6), pp1087–1101
    • 2016,
      • F. Bauer, K. Matzler, T. Mooradian, B. Uzelac, "Perspiration and inspiration: Grit and innovativeness as antecedents of entrepreneurial success", Journal of Economic Psychology, Vol 56, pp232–243
      • A. L. Duckworth, "Grit: The power of passion and perseverance", New York, NY: Scribner
    • 2017,
      • M. Credé, M. C. Tynan, P. D. Harms, "Much ado about grit: A meta-analytic synthesis of the grit literature", Journal of Personality and Social Psychology, 113(3), pp492
      • B. A. Mueller, M. T. Wolfe, I. Syed, "Passion and grit: An exploration of the pathways leading to venture success", Journal of Business Venturing, Vol 32, pp260–279
  5. C. Dalborg, J. Wincent, 2015, "The idea is not enough: The role of self-efficacy in mediating the relationship between pull entrepreneurship and founder passion – a research note", International Small Business Journal, 33(8), pp974–984
  6. Les mompreneures (mampreneurs en anglais) sont des femmes entrepreneures qui déclarent concilier avec le plus de succès possible leur vie entrepreneuriale, en étant pour la plupart des cas mono-salariée, et leur vie familiale avec la lourde charge de l'éducation des enfants.
  7. C. S. Dweck, P. A. O’Keefe, G. M. Walton, 2018, "Implicit theories of interest: Finding your passion or developing it?", Psychological Science, 29(10), pp1653–1664
  8. Bibliographie sur le concept d'adéquation
    • 2006, D. M. Cable, J. R. Edwards, I. O. Williamson, L. S. Lambert, A. J. Shipp, "The phenomenology of fit: Linking the person and environment to the subjective experience of person-environment fit", Journal of Applied Psychology, Vol 91, pp802–827
    • 2015, P. Chen, P. C. Ellsworth, N. Schwarz, "Finding a fit or developing it. Implicit theories about achieving passion for work", Personality and Social Psychology Bulletin, 41(10), pp1411–1424
  9. Si on fait une différence selon l'expérience des entrepreneurs, on constate (Thorgren et Wincent 2015) que les entrepreneurs portfolio (ceux qui dirigent actuellement plusieurs entreprises) présentent des niveaux plus élevés de passion entrepreneuriale harmonieuse (mesurée selon le temps raisonnable qu'ils consacrent à l'activité entrepreneuriale) que les entrepreneurs novices (ceux qui gèrent leur première entreprise) ou les entrepreneurs en série (ceux qui ont dirigé plusieurs entreprises mais n'en dirigent actuellement qu'une seule à la fois). En revanche, les chercheurs ont remarqué que les entrepreneurs en série présentent des niveaux significativement plus élevés de passion entrepreneuriale obsessionnelle.

Bibliographie sur la passion entrepreneuriale

Articles connexes


Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.