Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Vigilance entrepreneuriale

De Wikiberal

La vigilance entrepreneuriale est la capacité d'un individu ou d'une organisation d'identifier les opportunités qui sont négligées par d'autres. La vigilance, ('alertness' en anglais), est le processus qui consiste à porter son attention étroite, parfois furtive, parfois constante, parfois de façon automatique et inconsciente sur un objet ou un fait particulier. Elle consiste donc à se placer en état de veille ou de disponibilité physique et mentale afin de répondre rapidement et vivement à un événement. En économie, Israel Kirzner s'est le premier intéressé à la vigilance des entrepreneurs, c'est-à-dire à leur capacité ou agilité mentale à percevoir avant les autres des opportunités d'affaires.

Le furetage de l'environnement

La vigilance repose sur un jugement entrepreneurial qui se concentre sur l'évaluation des nouveaux déplacements ou changements d'information et d'une prise de décision concernant une opportunité d'affaires en évaluant son potentiel de profit. La vigilance est souvent liée à une capacité de vision périphérique[1] de l'entrepreneur et elle est corrélée à l'optimisme de l'entrepreneur, c'est-à-dire sa conviction que les événements aboutiront généralement à des résultats favorables et que, donc, sa vigilance joue un rôle positif sur la reconnaissance des opportunités.

La vigilance s'effectue généralement par un balayage ("scan") actif de l'environnement, pour accéder à des informations[2] et connecter ces nouvelles informations avec leur adéquation (fit) à la stratégie poursuivie par l'organisation. La vigilance à de bonnes opportunités entrepreneuriales est un facteur important menant les individus à l'engagement dans des efforts entreprenants. Dans l'optique du marketing entrepreneurial, la vigilance conduit aussi les individus à faire des découvertes qui sont utiles à la satisfaction des besoins humains. Ces capacités de vigilance aident les entrepreneurs à identifier de nouvelles solutions aux besoins du marché et des clients en fonction des informations existantes et à imaginer de nouveaux produits et services qui n'existent pas actuellement.

Le développement de la cognition entrepreneuriale créative permet à une personne d'organiser et d'interpréter l'information dans divers domaines de connaissances pour les relier au développement de nouvelles opportunités. Cette préparation à la vigilance est donc planifiable mais la vigilance peut aussi émerger de façon spontanée. Ainsi, Israel Kirzner fait référence aussi à cet état d'esprit qui permet un apprentissage spontané de la "vigilance commerciale" grâce à l'intuition. Le concept de vigilance met l'accent sur le fait que les individus qui ne cherchent pas activement des opportunités peuvent parfois les identifier parce que ces individus possèdent une préparation unique afin de les reconnaître lorsqu'elles apparaissent. Ce qui importe pour la théorie de la vigilance entrepreneuriale, c'est que les activateurs habituels des schèmes de pensée de l'entrepreneur sont particulièrement sensibles à des attributs clés qui sont contenus dans ces schèmes et qui sont latents. De cette sorte, les entrepreneurs peuvent les remarquer rapidement et avec précision dans des situations ambiguës, indépendamment de la charge d'informations qui leur est fournie. De plus, l'utilisation habituelle d'un schème particulier déclenche son automatisation dans la mesure où l'activation se produit sans le contrôle attentionnel ou intentionnel de l'individu. Une utilisation habituelle de leur capacité cognitive explique comment les entrepreneurs alertes peuvent « remarquer sans chercher ». L'expérience entrepreneuriale ou les antécédents propices à la vigilance sont des points que la théorie du processus d'identification des opportunités[3] met en exergue. La vigilance est renforcée par la co-occurence de trois éléments : certaines propriétés de la personnalité qui favorisent l'éveil de la vigilance entrepreneuriale[4], des connaissances préalables pertinentes et un capital social fort constitué d'un réseau social structuré et agile. Comme l'expriment Henrik Berglund, Per Blenker, Steffen Korsgaard, Claus Thrane (2016)[5], il existe deux approches distinctes dans la théorie de d'Israel Kirzner, Kirzner I et Kirzner II. Kirzner I se concentre sur la vigilance et la découverte tandis que Kirzner II, complément de Kirzner I, met l'accent sur le temps, l'incertitude et l'action créatrice.

Il y a donc à la fois une vivacité d'esprit mais aussi une promptitude dans l'action pour devenir un entrepreneur qui réussit. L'entrepreneur combine des ressources, c'est-à-dire qu'il utilise sa capacité de créativité[6] pour innover et sa perspicacité[7] pour déceler les gains qu'il peut obtenir en échangeant ce nouveau "bouquet composite", ce package de ressources qui conduisent à la proposition de produits/services auprès d'acheteurs potentiels.

Des difficultés épistémologiques pour observer empiriquement la vigilance entrepreneuriale

Bien qu'évidente sur le plan théorique, l'approche par la vigilance entrepreneuriale, du point de vue opérationnelle, est plus difficile à observer. En effet, les techniques de collecte de données utilisées dans la plupart des études de la vigilance, jusqu'à présent, ont fait appel à la rétrospection et elles ont donc produit des impressions et des sentiments sur la cognition entrepreneuriale. Ces modèles utilisent, dans la plupart des recherches, une identification a posteriori (post hoc) des personnes concernées. Ces recherches n'ont pas permis de reproduire et d'identifier avec détails et précisions les processus comportementaux de la vigilance entrepreneuriale elle-même.

Une deuxième approche, l'identification prospective, développe un cadre d'échantillonnage basé sur les individus dont la position devrait les placer dans un environnement à proximité de la vigilance entrepreneuriale. Bien que cette approche semble logique et plus susceptible de produire une large base d'échantillonnage, elle peut être semée d'embûches, notamment pour la confusion de comportement de vigilance entre les travailleurs indépendants et des intrapreneurs.

Selon Dave Valiere et ses collègues (2020), la vigilance entrepreneuriale ne s'opère pas seulement par l'observation externe (objective) mais se réalise aussi dans un contexte subjectif. Ces auteurs font donc la différence entre la vigilance phasique (qui prend en compte un temps objectif) et une vigilance intrinsèque qui est propre à chaque individu. Avec la vigilance intrinsèque, il n'y a aucun signal externe à appréhender et sur lequel réagir. La vigilance phasique peut être régulée par une intention consciente alors que la vigilance intrinsèque n'est qu'inconsciemment influencée par la pleine conscience. Les entrepreneurs ont donc un contrôle exécutif sur leur vigilance interne pour créer de nouvelles opportunités subjectives à partir, précisément, de conditions objectives. Donc, la vigilance intrinsèque peut fournir un mécanisme explicatif supplémentaire du potentiel entrepreneurial.

Selon les recherches menées par A. Aviram (2010), les concepts de "vigilance entrepreneuriale" et de "conscience entrepreneuriale" (awareness) ne sont pas corrélés. Les deux concepts sont donc complètement différents.

Selon J. Tang et alii (2008), des niveaux élevés de vigilance entrepreneuriale peuvent amener un entrepreneur à devenir un "vrai croyant" ou un entrepreneur pratiquant. Un faible niveau de vigilance peut entraîner une réticence, voire une ignorance de l'acte d'entreprendre chez les individus.

Annexes

Notes et références

  1. Bibliographie sur la vision périphérique de l'entrepreneur.
    • 2004, George S. Day, Paul J. Schoemaker, Peripheral vision: Sensing and acting on weak signals. Long Range Planning, Vol 37, pp117-121
    • 2005, M. Callon, F. Muniesa, "Peripheral Vision: Economic Markets as Calculative Devices", Organization Studies, Vol 26, n°8, pp1229–1250
  2. Kaish et Gilad (1991) ont produit une échelle pour comparer l'orientation informationnelle des entrepreneurs et des cadres dirigeants, en se concentrant sur trois intérêts majeurs: l'exposition à l'information, les sources d'information utilisées et l'évaluation des signaux d'information.
    • 1991, S. Kaish, B. Gilad, "Characteristics of Opportunities Search of Entrepreneurs versus Executives: sources, Interests, General Alertness", Journal of Business Venturing, 6 (1), pp45–61
  3. Alexander Ardichvili, Richard Cardozo, Sourav Ray, "A Theory of Entrepreneurial Opportunity Identification and Development", Journal of Business Venturing, 18(1), pp105-123
    • Repris en 2012, In: Dean A. Shepherd et Denis A. Grégoire, dir., "Entrepreneurial Opportunity", Edward Elgar
  4. Nous pourrions citer la curiosité épistémique, par exemple)
  5. Henrik Berglund, Per Blenker, Steffen Korsgaard, Claus Thrane, 2016, "A Tale of Two Kirzners: Time, Uncertainty, and the “Nature” of Opportunities", Entrepreneurship Theory and Practice, Vol 40, n°4, pp867-889
  6. Dans sa théorie de la suggestologie, G. Lozanov évoque le processus de la créativité comme d'une tension dynamique qui s'opère entre un état de relaxation et un état de vigilance.
    G. Lozanov, 1978, "Suggestology and outlines of suggestopedy", NYC: Gordon, Breach
  7. L'action de l'entrepreneur consiste à être attentif et d'avoir une "perspicacité particulière" tout en restant prudent sur les risques d'erreur afin de noter les opportunités de profit inexploitées et à les exploiter.
    • 2015, C. Ciappei, M. Pellegrini, "Ethical judgment and radical business changes: the role of entrepreneurial perspicacity", Journal of Business Ethics, 128(4), pp769–788

Publications

  • 1973, Israel Kirzner, Competition and Entrepreneurship, Chicago: The University of Chicago Press
  • 1979, Israel Kirzner, Perception, Opportunity, and Profit—Studies in The Theory of Entrepreneurship. Chicago: The University of Chicago Press
  • 1982, Jack High, Alertness and Judgment, In: Israel Kirzner, dir., Method, Process and Austrian Economics, New York: Lexington Books, pp161-168
  • 1991, B. Gilad, S. Kaish, "Characteristics of opportunities search of entrepreneurs versus executives: sources, interests, general alertness", Journal of Business Venturing, Vol 6, n°1, pp45-61
  • 1996, Lowell Busenitz, "Research on Entrepreneurial Alertness", Journal of Small Business Management, 34(4), pp35–44
  • 1997,
    • Israel Kirzner, Entrepreneurial Discovery and The Competitive Market Process: An Austrian Approach, Journal of Economic Literature, 35, pp60–85
    • A. Zaheer, S. Zaheer, "Catching The Wave: Alertness, Responsiveness, and Market Influence in Global Electronic Networks", Management Science, 43(11), pp1493–1509
  • 1999, Gerald E. Hills, Ralph C. Hybels, G. T. Lumpkin, Robert P. Singh, "The Entrepreneurial Opportunity Recognition Process: examining the Role of Self-Perceived Alertness and Social Network", Academy of Management Proceedings, Vol 1999, n°1, ppG1–G6
  • 2004, Maria Minniti, "Entrepreneurial Alertness and Asymmetric Information in a Spin-Glass Model", Journal of Business Venturing, 19 (5), pp637–658
  • 2006, J. B. L. Craig et D. Johnson, "Establishing individual differences related to opportunity alertness and innovation dependent on academic-career training", Journal of Management Development, 25(1), pp28-39
  • 2008,
    • J. Tang, Z. Tang, F. T. Lohrke, "Developing and entrepreneurial typology: The roles of entrepreneurial alertness and attributional style", International Entrepreneurship and Management Journal, 4(3), pp273–294
    • J. Tang, "Environmental Munificence for Entrepreneurs: entrepreneurial Alertness and Commitment", International Journal of Entrepreneurial Behavior & Research, 14 (3), pp128–151
  • 2009,
    • Lowell Busenitz, J. Tang, K. M. Kacmar, "A Social Cognition View of Alertness in the Discovery Process of Entrepreneurial Opportunities", Academy of Management Proceedings, Vol 2009, n°1, pp1–6
    • R. M. Hsieh, D. J. Kelley, C. Y. Liu, "The roles of entrepreneurial alertness, prior knowledge and social networks in the process of opportunity recognition", Frontiers of Entrepreneurship Research, Vol 29, n°6, Article 12
    • Israel Kirzner, "The alert and creative entrepreneur: a clarification", Small Business Economics, Feb, Vol 32, n°2, pp145-152
    • David Skarbek, "Alertness, Local Knowledge, and Johnny Appleseed", Review of Austrian Economics, 22(4), pp415-424
    • J. Tang, "Exploring the constitution of entrepreneurial alertness: the regulatory focus view”, Journal of Small Business & Entrepreneurship, Vol 22, n°3, pp221-238
  • 2013,
    • Samuel Bostaph, "Driving the market process: “Alertness” versus Innovation and Creative Destruction", Quarterly Journal of Austrian Economics, Vol 16, n°4, pp421–458
    • Z. Li, "Entrepreneurial Alertness: An Exploratory Study", Heidelberg: Springer
    • D. Valliere, "Entrepreneurial alertness and paying attention”, Journal of Enterprising Culture, Vol 21, n°1, pp1-17
  • 2014,
    • B. K. Brockman, "Entrepreneurial Alertness in Opportunity Identification and Opportunity Development", Journal of Business and Entrepreneurship, 26 (2), pp27–44
    • J. Chen, Y. Cui, H. Jiao, Y. Zhu, "Building entrepreneurs’ innovativeness through knowledge management: the mediating effect of entrepreneurial alertness", Technology Analysis & Strategic Management, Vol 26, n°5, pp501-516
    • Matthew McCaffrey, "On the Theory of Entrepreneurial Incentives and Alertness", Entrepreneurship Theory and Practice, 38(4), pp891–911
    • S. Ramoglou, S. C. Zyglidopoulos. "Ontological Inattention and Epistemological Naivety: A Critique of Entrepreneurial Alertness", Academy of Management Proceedings, Vol 2014, n°1, pp14374–14174
  • 2016,
    • Y. Cui, C. Sun, H. Xiao, C. Zhao, "How to Become an Excellent Entrepreneur: The Moderating Effect of Risk Propensity on Alertness to Business Ideas and Entrepreneurial Capabilities", Technological Forecasting and Social Change, n°112, Vol 2016, pp171–177
    • B. Ghasemi, A. Rowshan, "Early Warning: The Role of Market on Entrepreneurial Alertness", Journal of Intelligence Studies in Business, 6 (2), pp34–42
    • Y. C. Huang, R. Ma, "Opportunity-Based Strategic Orientation, Knowledge Acquisition, and Entrepreneurial Alertness: The Perspective of the Global Sourcing Suppliers in China", "Journal of Small Business Management", 54 (3), pp953–972
    • Y. Kim, D. Koh, K. Lee, "Organizational Learning, Top Management Team’s Entrepreneurial Alertness, and Corporate Entrepreneurship in High-Tech Firms", Asian Journal of Technology Innovation, 24 (3), pp338–360


  • 2017,
    • C. Amato, Robert Baron, B. Barbieri, J. J. Belanger, A. Pierro, "Regulatory Modes and Entrepreneurship: The Mediational Role of Alertness in Small Business Success", Journal of Small Business Management, Vol 55, n°S1, pp27–42
    • H. M. Campos, H. "Impact of Entrepreneurial Passion on Entrepreneurial Orientation with the Mediating Role of Entrepreneurial Alertness for Technology-Based Firms in Mexico", Journal of Small Business and Enterprise Development, 24 (2), pp353–374
    • Connie M. Gaglio, "Entrepreneurial Alertness and Opportunity Identification: Where Are We Now?", In: Malin Brännback, Alan L. Carsrud, dir., "Revisiting the Entrepreneurial Mind. Inside the Black Box: An Expanded Edition", Heidelberg: Springer, pp339-358
    • Connie M. Gaglio, "Entrepreneurial Alertness and Opportunity Identification 3.0: Yes, We Can Talk Empirical!", In: Malin Brännback, Alan L. Carsrud, dir., "Revisiting the Entrepreneurial Mind. Inside the Black Box: An Expanded Edition", Heidelberg: Springer, pp359-377
    • Florence Guiliani, Olivier Torrès, "L’influence de la somnolence et de la concentration sur la vigilance entrepreneuriale des dirigeants de PME", Revue de l’Entrepreneuriat, n°3-4, Vol 16), pp147-176
    • K. Hakkarainen, K. Lonka, M. Obschonka, K. Salmela-Aro, "“Entrepreneurship as a Twenty-First Century Skill: entrepreneurial Alertness and Intention in the Transition to Adulthood", Small Business Economics, 48 (3), pp487–501
    • Matthew J. Holian, Graham D. Newell, "An agent-based model of entrepreneurship: Examining the role of alertness and transaction costs", Journal of Entrepreneurship and Public Policy, Emerald Group Publishing, vol 6, n°2, pp259-270
    • R. Hu, Y. Ye, "Do Entrepreneurial Alertness and Self-Efficacy Predict Chinese Sports Major Students Entrepreneurial Intention?", Social Behavior and Personality: An International Journal, 45 (7), pp1187–1196
    • B. Urban, "Corporate Entrepreneurship in South Africa: The Role of Organizational Factors and Entrepreneurial Alertness in Advancing Innovativeness", Journal of Developmental Entrepreneurship, Vol 22, n°3, pp1750015
  • 2019, Yadolahi Farsi, M. Rezvani, M. Lashgari, "International entrepreneurial alertness in opportunity discovery for market entry", Journal of Research in Marketing and Entrepreneurship, Vol 21, n°2, pp76-102
  • 2020,
    • Thierry Aimar, Yassine Bouhdaoui, Guillermo Mateu, Angela Sutan, "Entrepreneurial alertness in eustress complex environments: An experimental approach of the exploitation/exploration dilemma", Strategic Change, Vol 29, n°3, pp301-309
    • ZH Chavoushi, MR Zali, D Valliere, N Faghih, R Hejazi, AM Dehkordi, "Entrepreneurial alertness: A systematic literature review", Journal of Small Business & Entrepreneurship, pp1-30

Liens internes

Psi-alpha.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail psychologie.