Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Institute of Economic Affairs

De Wikiberal
Logo de l'IEA
L'Institute of Economic Affairs est le principal think tank libéral britannique. Il se donne pour mission « d'améliorer la compréhension des institutions fondamentales d'une société libre en analysant et exposant le rôle des marchés dans la résolution des problèmes économiques et sociaux »[1]. Il a été fondé en 1955 et est actuellement dirigé par John Blundell.

Histoire

L'Institute of Economic Affairs nait de la volonté d'Antony Fisher, après qu'il ait lu en avril 1945 le résumé de La Route de la servitude de Friedrich Hayek publié par le Reader’s Digest. Il se rend alors à Londres et rencontre Hayek à la London School of Economics, en lui exprimant son souhait de s'engager en politique pour défendre les idées libérales qu'avait exprimé Hayek. Ce dernier l'en dissuada et lui suggéra la création d'un organisme de recherche en faveur du marché libre et qui permettrait de lutter contre l'influence du socialisme et du planisme chez les intellectuels britanniques. Hayek déclara ainsi : « Gagnez la bataille culturelle, gagnez la bataille des idées, avant de gagner la bataille politique »[2]. Convaincre d'abord les intellectuels et la société des bienfaits du marché, pour qu'alors les hommes politiques suivent en répondant à la « demande » des électeurs.

Finalement, c'est en 1955 que Fisher décide de suivre les conseils que Hayek lui avait prodigué : en novembre l'acte fondateur de l'IEA est signé par Fisher, John Harding et Oliver Smedley. Ralph Harris rejoint l'IEA en qualité de directeur général à partir de janvier 1957. Arthur Seldon rejoint en 1958 l'IEA et en devient la même année conseiller éditorial puis directeur éditorial en 1959. Seldon lance alors une série d'études à destination des économistes pour présenter l'éclairage libéral sur les questions du jour. Ces études prennent rapidement le nom de Hobart Papers et continuent à être publiées : 154 avaient été publiés en août 2006, ainsi que de très nombreux livres et publications diverses[3].

En octobre 1980 l'IEA lance la parution du Journal of Economic Affairs, encore publié aujourd'hui. Les publications de l'IEA sont désormais vendus dans le monde entier et traduites en plus de 25 langues. L'institut a des abonnés dans plus de 55 pays et vend ses publications dans plus de 65. De nombreux titres sont d'ailleurs obligatoires dans les listes de fournitures universitaires[4].

L'IEA a également aidé de nombreuses institutions similaires à essaimer de par le monde. Une centaine d'instituts dans plus de 80 pays a ainsi vu le jour. Tous sont indépendants mais partagent les mêmes buts[5]

De nombreuses idées défendues par l'IEA ont d'abord été très controversées puis acceptées grâce au travail de l'IEA : Abolition du contrôle des changes, indépendance de la banque centrale, etc. Plus généralement, les auteurs de l'IEA ont inspiré les politiques de réduction de l'inflation, de réforme des syndicats ou de privatisation. Actuellement, l'IEA travaille sur les problématiques de régulation, de réforme des services publics, etc.


Composition de l'institut

  • Directeur Général : Mark Littlewood


  • Directeur rédactionnel : Philip Booth
  • Membres du bureau :
    • D R Myddelton
    • Kevin Bell
    • Patrick Minford
    • Robert Boyd
    • Martin Ricketts
    • Tim Congdon
    • Lord Vinson, LVO
    • Carolyn Fairbairn
    • Sir Peter Walters
    • Michael Fisher
    • Linda Whetstone
    • Malcolm McAlpine
    • John Blundell

Membres du conseil scientifique

Personnalités associées

De nombreux Prix Nobel et chercheurs réputés ont collaboré avec l'IEA. Voici quelques-uns des principaux :

Notes et références

  1. (en)About the IEA
  2. Repris in La Grande nurserie, Mathieu Laine, 2007 p 224
  3. Site de l'IEA
  4. Site de l'IEA
  5. Site de l'IEA

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.