Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Peter Boettke

De Wikiberal
Peter Boettke
Économiste

Dates Né en 1960
PeterBoettke.JPG
Tendance École autrichienne
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Peter Boettke

Peter J. Boettke, né en 1960, est un économiste américain, président de la Société du Mont Pélerin (2016 - 2018). Il s'intéresse à la théorie du marché (Market Process Theory) et à la Politique économique Comparative (Economie de la Transition), ainsi qu'à l'histoire de la pensée économique et à la méthodologie économique. Il est le Directeur Associé du James M. Buchanan Center for Political Economy, Chercheur Senior au Mercatus Center, et professeur au département d'économie à l'université George Mason. Il est également membre du réseau de la faculté "FEE" (Foundation for Economic Education). Peter Boettke est à l'origine d'une nouvelle ligne de recherche académique, dénommée l'anarchisme analytique.

Biographie

Peter Boettke est né et a grandi dans le New Jersey. Il a reçu son BA en sciences économiques au Grove City College, puis son doctorat dans la même matière à l'université George Mason. Avant de rejoindre la faculté de l'université George Mason en 1998, il est enseignant à l'université d'Oakland, au Manhattan College et à la New York University. Peter Boettke a également été National Fellow à l'Institut Hoover (université de Stanford) durant l'année universitaire 1992-1993. Il a été professeur invité à l'académie des sciences russes à Moscou, à l'institut Max Planck de recherche en système économique à Jena en Allemagne, à la Stockholm School of Economics, à la Central European University à Prague, à la Charles University à Prague et dans de nombreuses autres universités prestigieuses dans le monde entier.

En 1998, Peter Boettke a eu la charge de la Revue d'économie autrichienne (The Review of Austrian Economics) publiée par Kluwer Academic Publishers. Cette revue a été fondée par Murray Rothbard au milieu de années 1980 pour promouvoir la recherche et le développement de l'école autrichienne. Avant cela, il fut l'éditeur de Advances in Austrian Economics. Depuis le milieu des années 1990, il est le directeur du séminaire d'économie autrichienne (la Advanced Summer Seminar in Austrian Economics), prenant la suite d'Israel Kirzner. Peter Boettke a aussi été le président de la Société pour le développement de l'école autrichienne.

Il a gagné de nombreuses récompenses, dont le "Golden Dozen Award for Excellence in Teaching" du College of Arts and Sciences de l'Université de New York. Il a enseigné au Honors College Programs à l'université d'Oakland, à l'université de New York ainsi qu'au George Mason University. Outre les sciences économiques, Peter Boettke est aussi membre du Russian Studies Program, a enseigné à la Law School, et fait partie de nombreux jurys doctoraux à l'Ecole de Politique Publique.

Ses influences méthodologiques

Peter Boettke a commencé sa carrière en sciences sociales en tant qu'économiste dans le domaine de la soviétologie. La soviétologie est un terme qui renvoie à l'historiographie de l'URSS, ainsi que plus généralement à l'ensemble des analyses et des études de ce régime. L'une des influences méthodologique les plus fortes sur Peter Boettke fut l'essai de l'historien français, Alain Besançon qui publia : « Anatomie d'un spectre »[1]. Notamment il est frappé par ce que souligne l'historien français notant qu'il existe un fossé entre un système d'analyse basée sur des mesures et des chiffres et un système de représentation sociale sans mesures ni chiffres. L'intuition et la propre expérience de tous ceux qui sont nés en Union soviétique ou ceux qui s'approchent de la société soviétique à travers l'histoire, la littérature, le cinéma, les voyages ou en écoutant ce que les émigrés racontent ne correspond pas à ce que les économistes et les politologues décrivent de la société soviétique. Peter Boettke reconnaît donc l'importance de l'ethnographie économique, qui est essentielle pour construire et poursuivre une "branche empirique de l'école autrichienne" encore dans ses balbutiements. Peter Boettke précise que nous devons écouter et apprendre de ceux qui sont sur le terrain.

Le regretté Don Lavoie encouragea Peter Boettke à l'Université George Mason à développer une approche herméneutique. Peter Boettke fit donc l'alliage entre une analyse économique des institutions sous l'angle de l'institutionnalisme des choix rationnels (une praxéologie au sens large) avec un travail empirique basé sur l'analyse narrative et interprétative ("Verstehen" : herméneutique au sens large). Cette approche de la compréhension des phénomènes sociaux respecte le passé et reconnaît la valeur de l'écoute des histoires que les gens s'échangent et racontent à d'autres sur eux-mêmes. Cette approche maintient la structure argumentative de l'institutionnalisme du choix rationnel, mais elle utilise ce cadre analytique pour interpréter l'action humaine à partir des buts, des plans et de la compréhension des acteurs eux-mêmes dans leurs circonstances uniques.

Il a également été profondément influencé par le travail de l'économiste, prix Nobel, Elinor Ostrom à un double niveau. A la fois, Elinor Ostrom a mis l'accent sur la nature des règles en usage par opposition aux règles formelles qui constituent le cadre de travail de l'analyse économique des institutions traditionnelle avec des décisions de choix rationnel. Elle s'est aussi concentrée sur l'étude sur le terrain du secteur informel ce dont Peter Boettke est un fervent promoteur.

L'engagagement de Peter Boettke dans la recherche interdisciplinaire en sciences sociales s'illustre dans son mode de travail intellectuel et par l'organisation d'un atelier hebdomadaire réunissant les chercheurs en science politique, en philosophie et en économie. Des orateurs distingués se sont manifestés lors de ces sessions : Jon Elster, Duncan Folely, Andrei Shleifer, Deirdre McCloskey, Vernon Smith, Richard Swedberg et Sylvia Nasar ainsi que de nombreux autres invités. Les chercheurs travaillent sur des projets qui tentent d'intégrer ces diverses disciplines. Il a été le directeur de thèse de nombreux jeunes économistes comme Christopher Coyne et Peter Leeson, et a été membre du jury de thèse de Frédéric Sautet.

Peter Boettke est également impliqué dans le projet "Global Prosperity Initiative" (Initiative de Prospérité Globale) qui est une partie du projet de changement social au centre Mercatus à l'université George Mason. GPI fut créé dans la perspective d'encourager l'approche narrative analytique pour servir l'analyse institutionnelle et les études de développement et de transition. Cette recherche tente de combiner un style de recherche ethnographique avec la structure analytique du raisonnement économique afin d'explorer les questions fondamentales et savoir comment certaines nations sont riches et d'autres sont pauvres, ainsi que l'implication plus large de la mondialisation sur la libération de l'humanité envers la pauvreté. Peter Boettke est l'auteur de plusieurs livres traitant de l'histoire, de l'effondrement et de la transition de l'URSS à l'actuelle Russie.

Annexes

Notes et références

  1. Alain Besançon, 1980, "Anatomy of a Spectre", Survey, October, pp143–159

Publications

Pour une liste détaillée des œuvres de Peter Boettke, voir Peter Boettke (Bibliographie)

Littérature secondaire

  • 1991, Samuel Bostaph, "Commentaire" du papier de Peter J. Boettke, "The Austrian Critique and the Demise of Socialism: The Soviet Case", In: Richard Ebeling, dir., "Austrian Economics: Perspectives on the Past and Prospects for the Future", Hillsdale, Michigan: Hillsdale College Press
  • 1997, Young B. Choi, commentaire du livre de Peter Boettke, "Companion to Austrian Economics", Review of Political Economy, 9(1), pp84-88
  • 1998, Thomas Mayer, "Boettke’s Critique of Mainstream Economics: An Empiricist’s Response", Critical Review, vol 12, n°1-2, pp151-171
  • 2005,
    • Paul Dragos Aligica, Institutional analysis and economic development policy: notes on the applied agenda of the Bloomington School: Extending Peter Boettke and Christopher Coyne's Outline of the Research Program of the Workshop in Political Theory and Policy Analysis, Journal of Economic Behavior and Organization, Vol 57, n°2, pp159-165
    • Paul A. Lewis, Boettke, the Austrian School and the reclamation of reality in Modern Economics, Review of Austrian Economics, 18: 83-108
    • Michael D. McGinnis, Beyond individualism and spontaneity: Comments on Peter Boettke and Christopher Coyne, Journal of Economic Behavior and Organization, Vol 57, n°2, pp167-172
  • 2013, Dalibor Roháč, Commentaire du livre de Peter Boettke, "Living Economics: Yesterday, Today, and Tomorrow", Economic Affairs, Vol 33, n°1, Février, pp150–152

Liens externes

Archives Audio

Textes


5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.